Duché du Bourbonnais-Auvergne

Forum Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cérémonie d'allégeance de janvier 1458

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martymcfly
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6175
Age : 33
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 26/05/2007


Niveau: 3

MessageSujet: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   Mar 16 Fév 2010 - 11:46

Martymcfly a écrit:
Une nouvelle fois, c'est toute la nobless qui allait défiler devant un nouveau régnant. Et il s'agissait cette fois-ci d'une régnante ! Epouse et vassale de Pair de France. Mazette !

La salle du trône avait été préparée comme à chaque début de mandat, afin que le régnant reçoive les allégeances de ses vassaux. Des bancs étaient installés pour que la noblesse puisse assister à la cérémonie.

Dans son coin, le héraut préparait ses affaires. Comme d'habitude, pour cette journée la plus longue du mandat. Et comme il n'aimait pas les habitudes, il voulait innover en plusieurs points, pas grand chose ceci dit. A la demande de
Montjoie, les cérémonies se tiendraient dorénavant en gargote, c'était déjà une innovation.

Près du trône, le héraut attendait que la salle se remplisse, et surtout que la duchesse régnante arrive. Son prédécesseur devait également venir.

Galswinthe a écrit:
Après avoir reçu une missive l'y invitant, Galswinthe entra dans la salle du trône pour la cérémonie d'allégeance.
Auvergne l'y attendait déjà. Elle s'avança vers lui :


Bonjour Auvergne, j'espère ne pas vous avoir fait trop attendre, mais je ne vois pas encore grand monde en ces lieux. Nous pourrons commencer dès que vous le souhaitez.

Martymcfly a écrit:
La régnante s'avança vers lui. Elle savait très bien ce qui l'attendait pendant cette journée interminable. Il la salua.

Bonjour à vous duchesse. En effet, il y a encore peu de monde pour le moment. Avant de commencer la cérémonie en elle-même, nous allons procéder au couronnement de votre prédécesseur. Je l'ai convié à nous rejoindre, il ne devrait pas tarder. Ensuite, une fois que cela sera fait, nous pourrons entamer la cérémonie. J'en profite en revanche pour vous demander comment vous souhaitez qu'elle se déroule. Par préséance ou bien au premier venu ?

Martymcfly a écrit:
La régnante s'avança vers lui. Elle savait très bien ce qui l'attendait pendant cette journée interminable. Il la salua.

Bonjour à vous duchesse. En effet, il y a encore peu de monde pour le moment. Avant de commencer la cérémonie en elle-même, nous allons procéder au couronnement de votre prédécesseur. Je l'ai convié à nous rejoindre, il ne devrait pas tarder. Ensuite, une fois que cela sera fait, nous pourrons entamer la cérémonie. J'en profite en revanche pour vous demander comment vous souhaitez qu'elle se déroule. Par préséance ou bien au premier venu ?

Natafael a écrit:
Natafael arriva rapidement à la Salle du Trône.
Les Allegeances allaient débuter sous peu.

En entrant, elle vit Auvergne, Gals et Petitrusse qui se trouvaient déjà là.
Nata s'approcha souriante afin de les saluer


Gals, Votre Grace, bien le bonjour

Puis se tournant vers les deux hommes

Auvergne, Petitrusse! bonjour.

Ne sachant si la Duchesse avait choisis la préséance ou au premier venu, Nata ne s'éloigna pas trop...

Favdb a écrit:
FaVdB arriva dans la salle du trône. Cette fois il ne semblait pas trop en retard. Peu était encore là.

Bonjour Vôtre Grâce, s'inclinant devant Galwinthe.

Messire Auvergne je vous présente mes devoirs.

Messire Petirusse, Dame Natafael, s'inclinant tour à tour devant chacun, FaVdB rejoignit ensuite un siège pas trop éloigné.

Natafael a écrit:
Nata vit Favdb entrer à son tour
Elle répondit à son bonjour avant qu'il ne s'installe sur un siège


Bonjour Favdb, c'est un plaisir de te voir
je te vois tellement rarement, heureusement qu'il y a des cérémonies


Nata lui fit un joili sourire accompagné d'un petit clin d'oeil lui montrant que ce n'était surtout pas un reproche

Tixlu a écrit:
Le duc consors par la porte rentra par la fenêtre et salua tous les présents, en attendant de pouvoir embrasser son épouse pour sceller son allégeance.

Paillard a écrit:
Il assistait rarement à ces cérémonies. Trop longues à son goût. Une journée entière sans bouger, c'était plus qu'il ne pouvait supporter.
Mais là, c'était sa suzeraine, et aussi son amie, qui allait ceindre la couronne ducale.

Donc il avait fait l'effort, et entra, saluant d'un signe discret l'assemblée non pas constituante, mais en cours de constitution.
Déjà il avait repéré un siège à l'aspect confortable, pas trop loin d'une croisée donnant sur la place animée de Clermont.

Guilelme a écrit:
[ Opération infiltration ]

Avec un père duc, militaire, politicien et une mère duchesse et politicienne, la vie de famille n'était pas de tout repos chez les Ludgarès. Guilelme était obligé de partager ses parents avec le duché entier, dur dur quand on est un enfant. Enfin, bon, il se débrouillait toujours pour attirer leur attention, avec l'âge il avait même de la technique.
Avec l'aide de son complice de toujours, Valentin Pernouin, le domestique de la famille, Guilelme s'était introduit dans la salle du trône.


[ Droit au but ]

A l'intérieur de la grande salle, de nombreuse personne étaient déjà présentes, mais son attention avait été captée par une table située le long d'un mur sur laquelle se trouvait des rafraichissements, des gâteaux et autres biscuits. Il s'approcha de la table, se mît sur la pointe des pieds et s'enfila une poignée de biscuits, miam. Non loin de lui, vautré sur un siège prés d'une fenêtre, il avait reconnu Paillard, l'ayant trouvé rigolo lors de son passage à Herment, Guilelme décida d'aller le saluer. Discrètement, il approcha de l'homme, tira sur sa manche pour attirer son attention.

Bonjour Panniard, c'est moi c'est Guilelme. Lui dit'il avec un grand sourire et avec son index devant sa bouche pour lui indiquer de ne pas parler trop fort.

Tiamarys a écrit:
Tiamarys se faufila discrètement dans la salle et s'approcha de son époux à pas de loup...
Après tout c'était la cérémonie de leur suzeraine et elle tenait à être là.
Elle sourit au jeune Guilelme malicieusement.
Lui aussi semblait tenir à assister à la cérémonie.

Petitrusse a écrit:
Petitrusse salua son amie Natafael, l'ancien Connétable Favdb, le Duc Tixlu ainsi que messire Paillard et sa femme.

Paillard a écrit:
Du coin de l'oeil, il avait vu arriver le jeune Ludgarès. Amusé, il avait suivi son approche, somme toute assez discrète.

Le tirage de manche ne s'imposait donc pas, mais il entra dans le jeu, et lui murmura doucement, d'un air de conspirateur :

Je vous ai bien reconnu, jeune messire. Ne sortez pas vos osselets, par contre, ils feraient trop de bruit.

Mais une autre apparition capta son attention, en la personne de son épouse, dont il ne pensait pas qu'elle viendrait s'ennuyer avec lui.

Un sourire, un frolement de mains, et il lui fit une place à coté de lui, tout en répondant au salut de l'ancien duc.

Il se pencha de nouveau vers Guilelme.

Dites-moi... Vos parents vous savent-ils ici ?

Martymcfly a écrit:
Les premiers arrivants venaient de faire leur entrée, de bon matin, dans la grande salle du trône. Le prédécesseur de la nouvelle duchesse était la aussi, et ça tombait bien, car il était le premier à passer.

Le héraut salua les personnes qui s'installaient sur les sièges. Il était temps de débuter la cérémonie...

Bien ! Nous allons pouvoir commencer, en ce qui concerne le couronnement de l'ancien régnant.

Messire Petitrusse, vous avez quitté il y a peu le trône ducal après un mandat complet de régnant. Comme le stipulent les lois héraldiques en vigueur la Hérauderie de France élève le fief de Bromont-Lamothe en Vicomté.

Aujourd'hui, la cérémonie devient officielle, la duchesse régnante, Sa Grâce Galswinthe, va vous déposer la couronne de Vicomte, cadeau symbolique et vous reconnaissant comme faisant partie de la Moyenne Noblesse.

Messire, veuillez prêter allégeance je vous prie, que tous ici présents et dans le futur vous reconnaissent légitimement Vicomte de Bromont-Lamothe.

Fabien74 a écrit:
Fabien se décida assez tardivement à assister à la cérémonie d'allégeance de la noblesse de mérite du Duché, mais il fit néanmoins discrètement son entrée, étant un peu en retard. Aujourd'hui son ami Petitrusse serait annobli et élevé au rang de Vicomte, pour les services rendus au Bourbonnais-Auvergne.
Nata aussi était là, et après avoir salué ceux de sa connaissance, Fabien se dirigea vers cette dernière.


Bonjour Nata, comment vas-tu?
Cela fait longtemps que nous ne nous sommes vus! Mais je suis enfin rentré à Aurillac, et j'espère que Noeline et moi te croiserons en taverne!


Il sourit.

_________________
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Pair émérite de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martymcfly
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6175
Age : 33
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 26/05/2007


Niveau: 3

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   Mar 16 Fév 2010 - 11:55

Galswinthe a écrit:
Auvergne la salua, lui disant que Petitrusse ne devrait tarder à arriver afin de procéder à son couronnement. Il lui demanda ensuite sa préférence pour le déroulement de la cérémonie.

Il me serait gré Auvergne, de procéder au premier venu. Je vous remercie.

Petitrusse fît alors son arrivée, puis peu à peu la salle du trône se remplit, elle salua les connaissances qui arrivaient tour à tour.

Puis, vînt le temps de débuter la cérémonie, elle se tînt prête à déposer la couronne.

Petitrusse a écrit:
Petitrusse s'approcha de son amie, enfin de la Duchesse du BA.

Nous, Petitrusse de Jaligny, Vicomte de Bromont-Lamothe , prêtons en ce jour allégeance au Duché du Bourbonnais-Auvergne pour le fief de Bromont-Lamothe .
Ainsi nous vous reconnaissons Vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, comme légitime Duchesse du Bourbonnais Auvergne.

Votre Grasce, je vous jure de vous apporter aide (auxilium), conseil (consilium) et respect (obsequium).

Que s'il advenait qu'un conflit vous oppose à un tiers nous prendrions cause pour vous et le Bourbonnais Auvergne.
Que s'il advenait qu'un conflit vous oppose vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, à sa Majesté Levan III, Roy de France, Souverain du Royaume, nous prendrions cause pour notre Souverain.

Thibantik a écrit:
Thib arrive juste au moment ou Petitrusse entame son allégeance.

Elle entre donc discretement dans la salle et s'installe sur le premier siège venu évitant de se faire remarquer.

Natafael a écrit:
Nata vit son ami Fabien entrer dans la salle du Trône et lui sourit lorsqu'il s'approcha

Bonjour Fab! Je vais bien merci.
Je suis bien heureuse de vous savoir de retour en notre beau village, toi et Noé.
Nous nous verrons là bas soit en certain
Et comment va ma petite fée, Albine?


A ce moment là, la Duchesse demanda à Auvergne de procéder au premier venu et la cérémonie débuta par le couronnement de Petitrusse.
Celui ci s'approcha du Trône et fit son Allégeance...

Petitrusse a écrit:
En attendant que la Duchesse accepte son allégeance, Petitrusse regarde les nobles entrer les uns après les autres dans la salle du trône.

Ayant le temps de réfléchir, Petitrusse se dit que dès l'allégeance terminé, il devrait passer par la chambre des nobles pour connaître la réaction de ceux-ci suite à l'affichage du traité avec le Berry.

Galswinthe a écrit:
Petitrusse approcha et prêta allégeance, une allégeance toute particulière à ses yeux, non seulement parce que c'était la première mais également celle de son prédécesseur.

Petitrusse de Jaligny, Vicomte de Bromont-Lamothe, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle lui fît signe de se relever, s'approcha et lui offrit le baiser vassalique.

Petitrusse a écrit:
Petitrusse reçu le baiser vassalique de la Duchesse, la remercia, recula de quelques pas et alla réjoindre ses amis Fabien et Natafael.

Martymcfly a écrit:
Toutes les paroles nécessaires étaient prononcées, le nouveau Vicomte pouvait lors porter les armes correspondantes à son fief de retraite, un fief acquis suivant les lois héraldiques. En effet, n'importe quel régnant, du plus médiocre au meilleur, était en droit de recevoir une Vicomté à la fin d'un mandat complet. Marty avait préparé l'union des blasons du nouveau Vicomte, il choisirait.

Et le héraut d'afficher le contreseing.


Citation :
Nous, LeGueux d'Alanha, dich Montjoie, Roy d'Armes et Pair de France,

A toutes et tous que la présente liront ou entendront

Adissiatz !

Par la présente, faisons savoir :

Qu'en vertu des textes & coutumes héraldiques, nous validons et contresignons la procédure d'anoblissement de Messer Petitrusse, Duc sortant du Bourbonnais-Auvergne.

Qu'en conséquence, Messer Petitrusse se voit octroyer le fief de retraite de Bromont-Lamothe, fief élevé en Vicomté.

Qu'il devient donc Vicomte de Bromont-Lamothe, et portera "D'or à la fasce ondée d'azur, accompagné en chef d'un château de gueules ouvert et ajouré du champ et en pointe d'une croix de calvaire de sable", soit après dessin :



Qu'afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'autorité de la présente dictée par Auvernha et amendée par nos soins, y apposons notre scel.

Siaga atal.

Fach lo vint e quarten de decembre de l'an MCDLVII en la gleisòla de sant Antòni lo pichòt
Fait le vingt quatrième de décembre de l'an MCDLVII en la chapelle de Saint Antoine le Petit.

Dans quelques minutes, il ouvrirait officiellement la cérémonie des allégeances. Le temps d'éventuelles félicitations au nouvel anobli.

Val1 a écrit:
Val1 arriva juste à la fin de l'annoblissement du nouveau vicomte, Auvergne montrait le parchemin de l'hérauderie qui serait ensuite affiché aux endroits adéquats.

Les premières rumeurs disaient que c'était le premier venu qui passait devant la duchesse, pas d'ordre de bienséance.

Il salua donc d'un geste de la tête Auvergne et la duchesse ne voulantps interrompre la cérémonie puis salua les gens présents, Natafael, Tixlu, Favdb, Paillard en conversation avec un jeune homme.

Il attendrait son tour pour le moment.


(hrp : Val1 attend son tour car il est sbsent jusq'au 3 janvier)

Martymcfly a écrit:
Quelques secondes plus tard, le héraut reprit la parole, ouvrant solennelement la cérémonie.

Or Oyez ! Or Oyez ! Or Oyez !

Gentes dames et nobles seigneurs.

Ce jour, par moi et pour la Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, Sa Grâce Galswinthe de Ludgarès, vous ouvrons cérémonie d'allégeance de la noblese du Bourbonnais-Auvergne. Je rappelle quelque point de protocole afin que cette cérémonie se passe au mieux possible et dans le meilleur esprit.

Les nobles doivent l'allégeance à la province en laquelle tiennent leur fief. Adoncques ils vont par-devant la duchesse régnante en ladicte terre, laquel, ayant été élue et ayant recognue le Roy nostre seigneur comme son suzerain légitime, les accueille et reçoit leur hommage.

Les nobles jurent à la province, en la personne de la duchesse, fidélité (obsequium), aide et service armé (auxilium) et conseil (consilium).

En contre partie la duchesse leur accorde, pour la durée de son règne, protection, justice et subsistance. Elle leur accorde subsistance en leur accordant fief, à eux et à leur descendance, ou en ne leur retirant pas fief déjà accordé.

L'allégeance est cérémonie publique et obligatoire pour tout vassal possédant fief. Elle est scellée par le baiser de paix ou accolade vassalique, et vaut contract.

Si pour une raison ou une autre un noble ne peut se déplacer parsonnellement, il peut faire missive d'allégeance tant que celle ci soit scellée, datée et signée de sa main.

Sa Galswinthe a émis le souhait de procéder au premier venu. Vous êtes ainsi appelés à venir ployer le genou et renouveller votre serment d'allégeance à la Couronne ducale du Bourbonnais-Auvergne représenté par son régnant.

J'appelle donc à venir ployer le genou et renouveler leur allégeance les personnes suivantes.


Et il déroula la liste qu'il rayerai au fur et à mesure de l'avancement de la cérémonie.

Citation :
    Dame Alivianne d'Azayes
    Messire Cyril Kad d'Azayes
    Messire Trollfarceur
    Messire Silec de Joncheray
    Messire Thibaud-Xavier de Ludgarès
    Dame Themisladouce de Penthièvre Balsac
    Messire Martymcfly de Montfort-Balmyr

    Messire Pierre de Roanne
    Messire Lanfeust86
    Dame Clémence de Carpadant-Chéroy

    Dame Gypsie de Viverols
    Messire Tcotn
    Messire Nakuneuil d'Azayes
    Messire Gaspard. de Nerra ou sa Tutrice Sa Seigneurie Marie Alice Alterac
    Messire Francis Albéric du Val de Billaude
    Dame Natafael de Roserey de Montbazon-Navailles
    Messire Petitrusse
    Messire Azdrine de Vissac
    Messire Althiof de Marigny
    Dame Korydwen de Marigny
    Messire Jason de Vissac
    Messire Ninjaturtel
    Dame Wonderanny d'Azayes
    Messire Jrag de Marigny
    Messire Toflegrand
    Dame Clothilde de Saint Nicolas les Colombes
    Dame Karox
    Dame Naluria Marthun Vaast
    Dame Ivrel
    Dame Thibantik
    Messire Val1
    Dame Androlyne de Castellane
    Messire Caddarik
    Dame Legowen de Nivrim


HRP
Petits Rappels des Regles concernant l'Allégeance des nobles d'une province
  • La Cérémonie dure 1 journée RP, 1 Mois Temps Reel => le RP commence donc le 30 décembre, la cérmonie sera close le 30 janvier.
  • Les Nobles du Bourbonnais-Auvergne se doivent à l'allégeance sous peine de dérogeance, soit de vive voix soit en Missive (datée, signée, scellée)
  • Ils doivent Aide, Conseil, et Protection. En contre partie le régnant leur devra Susbistance, Aide et Justice. Le contrat étant scellé par l'accolade vassalique et/ou le baiser de Paix. Attention l'allégeance se fait à deux, on ne dit pas "et en échange le duc du Bourbonnais-Auvergne me doit...", le Régnant serait en droit de refuser l'allégeance et de la faire recommencer.
  • La cérémonie se déroulera selon la demande du régnant (présséeance ou au premier venant)
  • Par soucis de réalisme par la peine d'enchainer les allégeances, une allégeance c'est un vassal et le régnant qui lui répond, donc pour un peu plus de réalisme c'est chacun son tour et pour les missives d'empechement soit vous les envoyez soit au régnant qui me les fera suivre pour témoignage soit c'est à moi et je ferai un tir groupé final de presentation des missives Smile
  • Les Missives d'appel à Allégeances ont été envoyées afin que tous les nobles de merite soit au courant de la cérémonie.
  • Bon RP...
/HRP

Toflegrand a écrit:
Le seigneur de Chamblet arriva dans la salle de cérémonie pour preter allégeance a la nouvelle duchesse.

Il salua les personnes deja présente

Toflegrand alla se placer pret de Natafael et de Thibantik qu'il croisait au quotidien ses derniers temps et il les salua

Androlyne a écrit:
Après sa petite retraite mensuelle au couvent, elle revint à Bourbon pour apprendre que Dame Galswinthe était désormais Duchesse.

Elle se réjouit de cette nouvelle, se souvenant de leur nombreuses collaborations au fil des charges de Gals au sein du Conseil Ducal et elle décida de se rendre à Clermont tout de suite pour son allégeance.

Elle entra discrètement dans la salle du trône et sourit en y voyant déjà Thib et bon nombre des nobles toujours prompts à servir le Duché.

Elle écouta la fin de l'allégeance de Petitrusse en glissant doucement vers le groupe de la maréchaussée.

Dès la fin des échanges, elle embrassa ses amies Thib et Nata et salua amicalement le nouveau prévôt


Bonjour les filles, toujours aux premières loges ... Very Happy

Messire Toflegrand, je suis ravie de vous rencontrer ici, ça me permet ainsi de vous demander d'excuser mon absence de la maréchaussée à votre prise de fonctions.

Valexan a écrit:
La cérémonie d'allégeance a déjà commencé lorsque Valexan pénètre dans la grande salle. Il n'a pas vraiment besoin d'être présent à la cérémonie, puisque son épouse est déjà là, mais la duchesse nouvellement élue est une amie chère et il tient à être présent pour ce qui est un moment important de son règne. Et puis, il doit avouer que l'idée de passer une journée entière loin de sa compagne lui est difficilement supportable..

Se glissant sans bruit parmi les personnes présentent, saluant au passage les personnes qu'il connait, il s'empresse d'aller rejoindre Natafael en tentant de ne pas trop se faire remarquer. Arrivé à destination, il fait un petit clin d'œil à sa compagne tout en glissant sa main dans la sienne, et tente de suivre le fil de la cérémonie.

Valexan a écrit:
La cérémonie d'allégeance a déjà commencé lorsque Valexan pénètre dans la grande salle. Il n'a pas vraiment besoin d'être présent à la cérémonie, puisque son épouse est déjà là, mais la duchesse nouvellement élue est une amie chère et il tient à être présent pour ce qui est un moment important de son règne. Et puis, il doit avouer que l'idée de passer une journée entière loin de sa compagne lui est difficilement supportable..

Se glissant sans bruit parmi les personnes présentent, saluant au passage les personnes qu'il connait, il s'empresse d'aller rejoindre Natafael en tentant de ne pas trop se faire remarquer. Arrivé à destination, il fait un petit clin d'œil à sa compagne tout en glissant sa main dans la sienne, et tente de suivre le fil de la cérémonie.

Toflegrand a écrit:
Le seigneur de Chamblet entendit Andolyne lui dire

Messire Toflegrand, je suis ravie de vous rencontrer ici, ça me permet ainsi de vous demander d'excuser mon absence de la maréchaussée à votre prise de fonctions.

Tof lui fit un petit sourire

N'ais crainte Androlyne et surtout ne t'excuse pas, je suis heureux de te voir en ces lieux

Tof voyant que personne ne s'avançait prit les devant car d'autres charges l'attendaient par la suite.
Il s'avança et ploya genou devant la Duchesse


nous, Toflegrand de Chamblet, humble Seigneur de Chamblet en Bourbonnais-Auvergne,

nous reconnaissons comme suzeraine vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrerions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.


Le seigneur de Chamblet resta genou ployer et attendit la réponse de sa grâce la Duchesse Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin

_________________
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Pair émérite de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martymcfly
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6175
Age : 33
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 26/05/2007


Niveau: 3

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   Mar 16 Fév 2010 - 12:03

Alivianne a écrit:
Comme les dernières fois, les allégeances avaient lieu au Château de Clermont, la duchesse avait cherché en vain la vieille salle. C'est par hasard qu'on lui indiqua le nouveau chemin.

C'est ainsi qu'elle pénétra dans la nouvelle salle, saluant au passage son vassal le vicomte Valexan, des amis, des connaissances. Elle alla leur demander de leur nouvelle et attendit son tour sachant que la journée allait être fort longue.

Le but était d'aller en premier, ainsi on pouvait assister à la suite le coeur libre.

Galswinthe a écrit:
Regard circulaire dans la salle du trône qui peu à peu s'emplissait, qui s'arrêta soudainement se posant sur... son fils, qu'elle croyait pourtant au château sous la garde de Valentin. Elle le vît ricaner, causant avec Paillard. Au moins, elle pourrait avoir un oeil sur Guilelme durant cette journée se dit-elle. Après un court moment de latence, elle se reprit, voyant Toflegrand se présenter pour l'allégeance.

Messire Toflegrand, seigneur de Chamblet, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Puis elle l'invita à se relever et lui fît l'accolade vassalique.

Thibantik a écrit:
Androlyne a écrit:

Bonjour les filles, toujours aux premières loges ... Very Happy

Messire Toflegrand, je suis ravie de vous rencontrer ici, ça me permet ainsi de vous demander d'excuser mon absence de la maréchaussée à votre prise de fonctions.

Thib fait un petit signe a Tof et a Nata, et réponds a Andro

- Coucou Andro Very Happy. Dit tu viendras visiter mon hotel ce soir ? Dommage qu'on puisse pas encore y habiter pffff .

La Duchesse Alivianne arrive, les nobles présent la salue et le prévôt va preter allégeance.

Thibantik a écrit:
Androlyne a écrit:

Bonjour les filles, toujours aux premières loges ... Very Happy

Messire Toflegrand, je suis ravie de vous rencontrer ici, ça me permet ainsi de vous demander d'excuser mon absence de la maréchaussée à votre prise de fonctions.

Thib fait un petit signe a Tof et a Nata, et réponds a Andro

- Coucou Andro Very Happy. Dit tu viendras visiter mon hotel ce soir ? Dommage qu'on puisse pas encore y habiter pffff .

La Duchesse Alivianne arrive, les nobles présent la salue et le prévôt va preter allégeance.

Val1 a écrit:
La duchesse venait de finir avec le prévôt. Personne ne bougeait, donc al1 s'avança vers le trône et salua la duchesse. Il s'agenouilla ensuite et dit :

Nous, Val1, seigneur de Chalinargues,

Nous reconnaissons comme suzeraine vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.


Il attendit la réponse de la duchesse.

Val1 a écrit:
La duchesse venait de finir avec le prévôt. Personne ne bougeait, donc al1 s'avança vers le trône et salua la duchesse. Il s'agenouilla ensuite et dit :

Nous, Val1, seigneur de Chalinargues,

Nous reconnaissons comme suzeraine vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.


Il attendit la réponse de la duchesse.

Jazon a écrit:
C'est bras dessus, bras dessous que le vicomte et la vicomtesse de Ravel, seigneurs de Viverols firent le trajet de leur hostel rue des Carmes jusqu'au chateau de Clermont.
Ils se rendaient tous deux à la cérémonie d'allégeance de la nouvelle duchesse, dame Galswinthe.

Ils entrèrent dans le chateau et parcoururent les couloirs bien connus pour atteindre la salle du trône.
Quand ils pénétrèrent dans la salle, la cérémonie était déjà commencée. C'est Val, un Muratais, qui était entrain de préter allégeance.

Gypsie et Jazon se dirigèrent vers dame Thibantik et Petitrusse, saluant au passage les nobles déjà présents.

Jazon remarqua également un enfant.

Androlyne a écrit:
Androlyne remercia le prévôt en souriant et l'écouta prêter allégeance, puis se tournant vers son amie Thib

je serai ravie de voir ton hôtel, à la fin de la cérémonie si tu veux, avant de repartir vers Bourbon, reviens-tu avec moi ?

Elle regarda la Duchesse accepter l'allégeance de Toflegrand et vit s'avancer Val1 plus rapide que les filles caquetant dans le fond, pensa-t-elle en souriant.

Elle attendit donc que Galswinthe accepte l'allégeance de Val avant de s'avancer

Galswinthe a écrit:
Une fois que le seigneur de Chamblet eut prêté allégeance, Val1 s'avança à son tour pour le serment.

Val1, Seigneur de Chalinargues, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.


Il se releva ensuite et elle lui offrit le baiser de paix pour valider ce serment.

Jrag a écrit:
Il s'était fait discret depuis un moment, préférant les joies de la méditation aux tracas de la vie quotidienne. Mais à présent qu'il était en Auvergne, il se devait de venir prêter serment. Il pénétra donc dans la salle du trône et observa un instant la scène.

Il prêterait serment et irait saluer sa suzeraine un peu plus tard. Pour l'instant, il se contenta de rester discrètement dans un coin de la salle. Peut-être arriverait-il à s'entretenir avec 'Auvergne', il n'avait toujours pas pensé à demander ses sceaux, le tête en l'air...

Thibantik a écrit:
Pendant que la Duchesse accepte l'allégeance de Val, Thib répond a Androlyne.

- Non je ne rentre pas encore, mais je serais a Bourbon avant le 11 pour avoir le temps de faire du pain Wink

Androlyne a écrit:
Androlyne est un peu déçue d'apprendre que son amie ne reprendra pas la route avec elle, mais est impatiente de voir où en est la construction de son hôtel.

Elle tourne la tête vers la jolie Duchesse et sans attendre de se faire griller la place s'avance vers elle et s'agenouille


Bonjour Duchesse

Nous, Androlyne de Castellane, Dame du Chier et de Lavault Sainte Anne,

Nous reconnaissons comme suzeraine vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.


Fière de n'avoir rien omis, elle lève les yeux soulagée vers Galswinthe

Ninjaturtel a écrit:
Ahhh la période de la cérémonie d'allégeance, voila un moment qu'il n'y avait pas participé entre guerre et autre indisponibilité.

Cela allait lui permettre de refaire une petite visite dans ce lieu mythique et de pouvoir recroiser bien des têtes.

C'est ainsi que, depuis l'appartement des conseillers ducaux, vu qu'il n'avait pas encore finit son bel hôtel, il n'avait pas non plus commencé à vrai dire...
C'est donc depuis l'appartement des conseillers ducaux que celui ci débuta sa chevauché en direction du trône. Chevaucher toujours orchestré bien sur par son cher Médor, son fidèle destrier prêt à tout braver avec son maitre.

Les gardent lui ouvre la porte, porte qui s'ouvre, laissant dans un halo de lumière le Ninja apparaitre.
Bien sur, Ninja, tout de blanc vêtu, en rapport bien évidemment à la couleur de la royauté, s'avança lentement.

A sa taille, du côté droit, l'on pouvait voir son épée au blason de Glénat, à sa gauche, on pouvait voir sa masamune qui le suivait encore et toujours.
Sur sa tête, sa couronne de baron qu'il sortait bien sur pour les grande occasion.

Dans la salle du trône, une allégeance était en train de se faire déjà, afin de ne pas déranger il se rangea sur le côté très rapidement, attendant la suite des événements et essayant de voir comment allait se passer la cérémonie, au premier venu ou de l'autre façon dont je n'ai plus le nom...

Caddarik a écrit:
Légèrement en retard, Caddarik fit son entrée dans la salle où avait lieu les allégeances. Voyant que Dame Androlyne prétait serment, il alla s'assoir sur un des bancs, en saluant d'un signe de tête les personnes présentes.

Galswinthe a écrit:
Les allégeances se suivaient les unes après les autres, ce fût au tour d'Androlyne de se présenter.

Androlyne de Castellane, Dame du Chier et de Lavault Sainte Anne, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Un sourire, un geste l'invitant à se relever et l'allégeance fût scellée par le baiser de paix.

Galswinthe a écrit:
Les allégeances se suivaient les unes après les autres, ce fût au tour d'Androlyne de se présenter.

Androlyne de Castellane, Dame du Chier et de Lavault Sainte Anne, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Un sourire, un geste l'invitant à se relever et l'allégeance fût scellée par le baiser de paix.

Androlyne a écrit:
Androlyne se retint de rendre son baiser à Galswinthe avec effusion mais lui chuchota quand même le plus discrètement qu'elle pût

Toutes mes félicitations Gals, je suis vraiment ravie que tu sois notre nouvelle duchesse et tous mes vœux pour cette nouvelle année

En souriant elle retourna rejoindre ses amies

_________________
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Pair émérite de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martymcfly
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6175
Age : 33
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 26/05/2007


Niveau: 3

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   Mar 16 Fév 2010 - 12:07

Caddarik a écrit:
Voyant dame Androlyne se retirer, Caddarik se leva et se dirigea vers la duchesse, la salua et mit un genou à terre.

Nous, Caddarik, Seigneur de Menat, prêtons en ce jour allégeance au Duché du Bourbonnais-Auvergne pour le fief de Menat.
Ainsi nous vous reconnaissons vous, Galswinthe, comme légitime Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.

Votre Grâce, nous vous jurons de vous apporter aide (auxilium), conseil (consilium) et respect (obsequium).

Que s'il advenait qu'un conflit vous oppose à un tiers nous prendrions cause pour vous et le Bourbonnais Auvergne.
Que s'il advenait qu'un conflit vous oppose vous, Galswinthe, à sa Majesté Levan III, Roy de France, Souverain du Royaume, nous prendrions cause pour notre Souverain.
J’affirme mon hommage lige pour Sa Majesté, mon Souverain, envers qui mon engagement est entier et premier.

Qu'Aristote veille sur le Bourbonnais-Auvergne.


Puis Caddarik attendit la réponse de la duchesse.

Galswinthe a écrit:
Quelques mots d'Androlyne après le baiser de paix auxquels elle répondit à mi-voix.

Je te remercie Androlyne pour ta confiance et pour tes voeux, je souhaite que cette nouvelle année soit remplie de promesse et de bonheur pour toi et tes proches.

Après quoi la Dame du Chier et de Lavault Sainte Anne regagna sa place.

Caddarick approcha ensuite et prêta allégeance, elle lui répondit :


Caddarick, seigneur de Menat, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle l'invita à se relever et lui offrit l'accolade vassalique.

Althiof a écrit:
Althiof était sorti de l'aile ouest mais sans doute pas pour longtemps. Il avait déjà avancé quelques petites choses pour que Gals puisse s'en servir une fois que les histoires de la grille salariale et du traité de paix avec le Berry seraient reglées ce qui semblaient être le cas désormais. Il n'en avait plus entendu parler depuis plusieurs jours.

Il allait y avoir du travail à la coba c'etait certain vues les nouvelles discussions et le programme chargé qu'ils avaient envisagés. il espérait que les autres points qui le concernaient plus directement pourraient être abordés. De toute façon ce n'était pas perdu cela servirait tôt ou tard.

Il se dirigea donc vers la salle du trone pour l'allégeance. Il n'était plus venu en personne depuis quelques mandats, passant bien des journées à voyager entre Paris et l'Auvergne. Mais pour sa si chère amie Gals il ne voulait pas manquer cela. Il rentra dans la salle cherchant son épouse du regard. Elle n'allait sans doute plus tarder. Gals avait choisi "au premier venu" ce qui l'arrangeait bien car il était impossible d'etre en retard sauf à vraiment le faire exprès.

Il salua ses amis et connaissances présentes et pris place sur le côté attendant son tour. Il y avait ses cousins, Jrag, Gypsie et Jazon et puis Pierre et Ninja.

Korydwen a écrit:
Elle avait reçu une missive de la part de Marty, elle avait voulu en discuter avec son époux, mais elle avait oublié, elle avait eu tellement de choses à lui raconter ces derniers jours, elle avait eu ce besoin de se confier à son confident, elle y prenait de plus en plus de plaisir et finalement, cela commençait à devenir naturel, cela aurait du l'être depuis bien longtemps, mais Kory et son caractère. Elle était quelque part à la prévôté, elle avait réussi à semer son fils Matthis, il voulait les accompagner, il disait que son copain Guilelme serait peut-être là, mais Kory avait eu envie d'être seule avec son époux, sans ses enfants et puis Matthis avait bien mieux à faire.

Elle portait sa tenue de maréchale, elle avait repris du service avec beaucoup de bonheur, la tristesse des départs chez les soeurs semblait totalement disparue, c'était plutôt une bonne nouvelle. La salle était déjà assez pleine, un page lui expliqua que la cérémonie se faisait au premier venu, elle se glissa parmi la noblesse, les saluant d'un léger signe de la tête, son époux était sur le côté, elle se glissa à côté de lui et lui murmura au creux de l'oreille.


J'espère ne pas t'avoir trop fait attendre... On y va tous les deux ?

Caddarik a écrit:
Lorsque la duchesse l'y invita, Caddarik se releva, et accepta l'accolade vassalique.

Je vous en remercie duchesse Galswinthe.

Puis Caddarik se retira et retourna s'assoir dans l'assistance pour suivre la suite de la cérémonie.

Pierre_de_roanne a écrit:
Pierre se lève à son tour et se dirige vers Galswinthe, s'inclinant légèrement, il presta serment.

Par la grâce d'Aristote,

Moi, Pierre de Roanne d’Azayes, Duc de Roanne, Baron de Pierrefort, seigneur d'Island

A vous, Galswinthe, nouvelle Duchesse du Bourbonnais Auvergne.

Je vous reconnais comme suzeraine , Galswinthe, Duc du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes.

Que je vous dois désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, nostre suzeraine, à un tiers, je jure que je prendrais cause pour vous.

Que si un conflit venait à vous opposer, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, nostre suzeraine, à notre Roy, je jure que je prendrais cause pour lui.

Puisse la bête sans nom m'offrir une mort atroce plutôt qu'avoir un jour à trahir mon serment.


Il attendit avec patience la réponse de la Duchesse

Galswinthe a écrit:
Un sourire à Messire Caddarick, qui regagnait sa place à présent. Le Duc de Roanne s'avança à son tour pour prêter allégeance. A l'évocation d'un titre qu'elle ne lui connaissait point : Seigneur d'Island, elle se demanda bien où ce domaine pouvait bien se situer, elle lui demanderait probablement un jour ou l'autre si elle en avait l'occasion. Elle lui répondit :

Pierre de Roanne d’Azayes, Duc de Roanne, Baron de Pierrefort, seigneur d'Island, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle l'invita donc à se relever et lui fît l'accolade vassalique.

Damisella a écrit:
(petit Hrp en vous priant de m'excuser, le perso de Pierre est chez les moines, et ne pourra donc répondre, faites comme s'il le faisait, merci)

Gypsie a écrit:
Ils arrivaient comme à confesse, un après l'autre, renouvelaient allégeance l'un après l'autre, et Gypsie au bras de son époux, regardait la valse des vassaux du Ba. Souriant à l'un et à l'autre, reconnaissant à peine Jrag quand il entra discrètement. L'image qu'elle avait de lui depuis tant d'années avait subitement changé, quel dommage. Qu'importe, tant que ce qu'il y a dans la tête du montluçonnais n'ait pas changé.

Allégeance du duc de Roanne, Gals lui répond par belle accolade, et voilà le moment que Gypsie choisi pour s'approcher de la duchesse en souriant. N'essaye même pas de se souvenir de quoi que ce soit, il y en aurait pour des heures, d'heureuses heures, d'heures de sourire et de rire avec celle qu'elle connait depuis si longtemps. Depuis... pfiou... Celle qui l'a emputé d'un orteil, et aidé à mettre son fils Gandelin au monde, celle qui a soigné son époux Jazon, celle qui fut si souvent présente, dans toutes les choses qui font une vie.

Et comme elle l'a fait si souvent devant l'époux duc, Gypsie pose genou devant l'épouse maintenant duchesse, et déclare


Moi, Gypsie Duchesne de Marigny-Viverols, vicomtesse de Ravel, baronne douairière de Domérat, Dame de Viverols, renouvelle mon serment d'allégeance au duché du Bourbonnais Auvergne représenté par vous, duchesse Galswinthe de Ludgarès.

Je jure de vous apporter aide (auxilium) et conseil (consilium), respect (obsequium)
.

Et une fois de plus, attend accolade, ou baiser vassalique qui viendrait sceller ce lien.

Galswinthe a écrit:
Après que le duc de Roanne ait prêté allégeance, c'est une rectrice souriante, amie de longue date, tout comme son époux Jazon, qui approcha, pour prêter genou à terre son serment.
Que cette cérémonie était protocolaire...ce fait était d'autant plus marquant lorsque l'on se trouvait de "l'autre côté". Malgré le protocole qui se devait d'être en tout point respecté, elle aurait aimé que tout cela soit un peu moins "froid", mais nombreuses étaient les allégeances en Bourbonnais Auvergne et le temps était compté. Toutefois pensait-elle, voyant son époux dans la salle, à une cérémonie assez peu conventionnelle gravée en sa mémoire et en son cœur pour toujours.
Elle se ressaisit tout à coup, ne voulant pas laisser Gyspie ainsi genou à terre trop longtemps.


Gypsie Duchesne de Marigny-Viverols, vicomtesse de Ravel, baronne douairière de Domérat, Dame de Viverols, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Lui souriant, elle l'invita à se relever et scella ce serment par un baiser de paix.

Gypsie a écrit:
Qu'elle sentait bon la duchesse... presque la rectrice lui aurait demandé d'où venait ce léger, délicieux parfum ; si odorant, mais pas trop, sans doute à base de plantes. Elles guérissent et parfument les plantes.
Après ce baiser teinté d'émotion, Gypsie rejoint son époux silencieux, prend sa main dans la sienne, la serre fort, heureuse de la présence à ses cotés, de sa sentinelle préférée.

Tixlu a écrit:
Une éclaircie entre deux allégeances... Le duc de Lapalisse en profita, clopîn clopant,pour venir mettre genou en terre devant son épouse. Non sans se souvenir d'une allégeance précédante, où les situations étaient inversées, et qui avait été le départ d'un amour sincère et fécond, comme en témoignait le jeune Guilelme.

Ce retour d'allégeance était justice. Et c'est avec une grande fierté pour son épouse, parfaitement à sa place sur ce trône, que Tixlu prêta son allégeance.


Nous, Thibaud-Xavier de Ludgarès, duc consort du Bourbonnais Auvergne, duc de Lapalisse, Baron d'Arfeuilles et de Herment, Seigneur de Commières et de Saint Saturnin, Pair de France, renouvelons ce jour devant Aristote et tous les nobles ici présents notre allégeance envers le Bourbonnais Auvergne et sa duchesse légitime, vous, Galswinthe de Ludgarès, notre épouse.

Nous vous jurons obsequium, auxilium et consilium.

Guilelme a écrit:
Les seigneurs et barons défilaient pour prêter allégeance, quand vint le tour de son papa. Il quitta sa cachette top-secrète, se faufila parmi la foule et s'agenouilla a coté de son père.

Moi Guilelme de Ludganès, votre fils adoré, je te jure duchesse, de toujours obéir, enfin du mieux que je peux, et de toujours t'aimer même quand tu me grondes alors que j'ai rien fait, et je te jure de toujours te protéger et de t'aider. Il baissa la tête en attendant le baiser vassalique.

Galswinthe a écrit:
Son époux présent depuis le début de la cérémonie, se présenta à son tour pour l'allégeance. Instant solennel, mais rempli d'émotion, elle fixait son regard, essayant de ne point trop s'y noyer, quand... leur fils qu'elle n'avait pas vu arriver jusqu'ici, se retrouva à genoux devant elle, aux côtés de son père, prêtant un serment tout à fait inédit et non protocolaire, mais rempli de sincérité et de conviction.
Elle sourit les voyant ainsi tous les deux devant elle, puis lança un discret regard à Auvergne, un peu confuse tout de même.

Elle se pencha alors vers son fils et lui murmura :


Guilelme, tu peux te relever. Ca me touche beaucoup ce que tu viens me dire là. Mais là tu es encore trop petit pour venir prêter allégeance, si tu as bien écouté Auvergne, il ne t'as pas cité pour venir prêter serment. Il faut grandir encore un peu et ton tour viendra. Mais en tout cas tu peux être sûr que je n'oublierai pas ce que tu viens de me dire là et je suis toujours là pour toi.


Elle sourit à son fils et l'embrassa.


Tu peux à présent attendre juste à côté sagement et tu retourneras t'installer sur un siège avec ton père.


Un regard vers Auvergne à nouveau.

Nous allons donc reprendre :

Thibaud-Xavier de Ludgarès, duc consort du Bourbonnais Auvergne, duc de Lapalisse, Baron d'Arfeuilles et de Herment, Seigneur de Commières et de Saint Saturnin, Pair de France, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle lui tend la main pour qu'il se relève, les battements de son cœur s'accélèrent, mais elle essaie de garder la tête froide.

Elle scelle cette allégeance par un baiser de paix un peu plus long que de coutume, mais sage et lui murmure :


Peux-tu ramener Guilelme avec toi? Décidemment, nous le Ludgarès avons des manières peu conventionnelles pour ces allégeances. J'espère qu'Auvergne n'en sera pas trop contrarié.

Silec a écrit:
Silec était près d’arrivée à Thiers, pour rejoindre enfin son domaine, quand une estafette arriva portant message ducal.
Après avoir pris connaissance de celle-ci, et avoir remercié l’estafette, il dirigea Aubrac son vieux cheval vers la capitale.

Arrivé quelque temps plus tard, il se dirige vers le château ducal, décline son identité aux gardes qui ne l’ont pas reconnu dans sa cape poussiéreuse.
Silec se dirige vers la salle des allégeances, va pour entrer, mais se souvenant de son état vestimentaire, s’époussette la cape et son uniforme.
Voila se dit il une chose de faite se mirant dans un miroir du couloir afin de vérifier si il est présentable.

Les allégeances étaient commencées. Salut à l'assistance puis,
Silec s’approche donc de la duchesse, profitant du moment de flottement, c'est que encore une fois il doit faire vite son armée l'attendant à Montbrisson


Moi, Silec de Joncheray, Duc de Saint Nectaire, Baron de Mercœur d’Auvergne, vient vers vous Votre Grâce, Dame Galswinthe duchesse du Bourbonnais Auvergne, afin de vous assurez de ma fidélité.

Je jure ici présent, que de part les terre de Saint Nectaire et de Mercœur d’Auvergne, je reste attaché a la couronne ducale du Bourbonnais Auvergne, et de vous apportez aide, protection et conseil en cas de besoin.

Par delà même Si un conflit devait avoir lieu avec le Bourbonnais-Auvergne, je jure de prendre cause pour vous. Mais que si un conflit engage le Bourbonnais-Auvergne contre le Roy, alors je prendrais cause pour Sa Majesté.

J’affirme mon hommage lige pour Sa Majesté, mon Souverain, envers qui mon engagement est entier et premier.

Je vous souhaite vostre grâce, une réussite pleine et entière dans vostre tache à gouverner ce duché qui m’est cher.

_________________
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Pair émérite de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martymcfly
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6175
Age : 33
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 26/05/2007


Niveau: 3

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   Mar 16 Fév 2010 - 12:12

Tixlu a écrit:
Tixlu vit avec amusement son jeune fils venir prêter allégeance comme son papa envers sa maman. Il lui sourit avec fierté et lui ébourriffa les cheveux affectueusement. Puis il reçut un délicieux baiser vassalique... et marital.

oui je le ramènerai à l'issue de la cérémonie. Mais vois comme il a grandi et comme il s'en sort déjà bien dans le grand monde... Je suis fier de lui

Puis, se retournant avec son fils, il fit un clin d'oeil à son ami Silec qui allait prêter allégeance à sa suite... Silec qu'il connaissait depuis déjà tant d'années...

Galswinthe a écrit:
Elle sourit voyant Tixlu ébouriffer les cheveux de leur fils.

C'est vrai qu'il grandit si vite, comme le temps passe... Nous avons beaucoup de chance et d'ailleurs je crois que nous devrions faire en sorte de pouvoir passer un plus de temps avec lui et pour ma part, j'y compte bien.

Elle regarde attendrie, son fils et son époux s'éloigner, mais point de temps pour trop s'attarder, la cérémonie continue et c'est à présent le Duc de Saint-Nectaire, le parrain de Guilelme qui s'avance.

Silec de Joncheray, Duc de Saint Nectaire, Baron de Mercœur d’Auvergne,nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle lui fît signe de se relever et scella cette allégeance par un baiser de paix.

Galswinthe a écrit:
Elle sourit voyant Tixlu ébouriffer les cheveux de leur fils.

C'est vrai qu'il grandit si vite, comme le temps passe... Nous avons beaucoup de chance et d'ailleurs je crois que nous devrions faire en sorte de pouvoir passer un plus de temps avec lui et pour ma part, j'y compte bien.

Elle regarde attendrie, son fils et son époux s'éloigner, mais point de temps pour trop s'attarder, la cérémonie continue et c'est à présent le Duc de Saint-Nectaire, le parrain de Guilelme qui s'avance.

Silec de Joncheray, Duc de Saint Nectaire, Baron de Mercœur d’Auvergne,nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle lui fît signe de se relever et scella cette allégeance par un baiser de paix.

Silec a écrit:
Voila il l'avait dit, se relever pour prendre le baiser de paix. puis lui dire a voix basse

Duchesse je souhaites de tout cœur que tu réussisse le temps de ton mandat.


Il allait partir mais voyant son filleul, il se ravise.

Guilelme vient donc me voir petit coquin. J'ai un cadeau pour toi. Es tu en age pour le recevoir?

Silec le regarde de pied en tête
Oui je juge que oui. A ce moment Silec d'un mouvement ample dégage sa cape, prend sa dague à sa ceinture, la decroche de celle ci et la tends au petit Guilelme

Voila pour toi Guilelme, attention c'est une dague pas un outil, ni une épée de bois. Je juge que tu es assez grand pour la recevoir, ne me déçois pas. Tu verra en la sortant de son fourreau qu'elle porte les armes de la Licorne. Mais ne la sort pas maintenant demande à ton père avant. J'ai un autre cadeau pour toi bien trop grand pour le moment mais qui te servira plus tard.

Silec dégrafa sa cape frappée de la licorne dans le dos, et la tendit à Guilelme.

Prends cette cape Guilelme pour plus tard.

Guilelme a écrit:
Après avoir reçu un poutou de sa mère, il avait suivi son père un peu a l'écart pour ne pas troubler encore un peu plus la cérémonie. Ils furent rejoins par tontonSil, enfin Silec, le parrain de Guilelme, un homme qu'il ne connaissait que très peu, que par les dires de son père. C'était un grand guerrier, même si personne ne devient grand par la guerre, lui était un homme énormément respecté, sa lame ayant défendu le BA dans de nombreux conflits a travers le royaume. il était très fort, moins que son père, mais Guilelme lui vouer une grande admiration.

Guilelme vient donc me voir petit coquin. J'ai un cadeau pour toi. Es tu en age pour le recevoir? Voila pour toi Guilelme, attention c'est une dague pas un outil, ni une épée de bois.

Silec avait déposé dans les mains de l'enfant sa dague. Guileme regardait l'objet, ses yeux pétillait de mille étoile devant l'arme.

Pour... pour moi ? Il se tourna vers son père.

J'peux la garder papa ? Hein ? Je peux ?[/i]

Galswinthe a écrit:
Quelques mots de Silec après le baiser de paix, auxquels elle répondit :

Merci Silec, je m'appliquerai chaque jour à faire de mon mieux.


Elle le regarde s'éloigner, se dirigeant vers son filleul, alors qu'un nouveau serment d'allégeance s'apprête à être fait : la duchesse Alivianne, sa suzeraine approche et commence par lui présenter ses vœux pour l'année nouvelle et prononce le serment.

Alivianne d'Azayes, duchesse de la tour d'Auvergne, pair de France et chevalier de france , nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle approche l'invitant à se relever et conclut par un baiser vassalique.


Je te remercie pour tes vœux et tes félicitations. Permets moi à mon tour de te souhaiter le meilleur pour cette année 1458 pour toi et les tiens.


Sourire respectueux la regardant s'éloigner et attendant que quelqu'un se présente pour une nouvelle allégeance.

Natafael a écrit:
Nata avait salué ses amis puis, auprès de Valexan, regardait tranquillement la Noblesse s'agenouiller devant la Nouvelle Duchesse.
Une grande Dame que Nata appréciait beaucoup et en qui elle avait entierement confiance.

Lorsque la Duchesse de la tour d'Auvergne eu reçu le baiser vassalique de Paix,
Nata serra doucement la main de Valexan, avant de se diriger vers la Duchesse à son tour.

La Vicomtesse s'avança vers le Trône en souriant à son amie Gals et mit genou à terre.
Elle inclina légerement la tête puis releva son regard vers la Duchesse avant de prendre parole


Nous, Natafael de Roserey Montbazon Navailles, Vicomtesse de Salers, Dame de Saint~Christophe,
prêtons en ce jour allégeance au Duché du Bourbonnais-Auvergne pour le fief de Salers.

Ainsi nous vous reconnaissons Vous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment, Dame de Commières et de Saint-Saturnin,
Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Votre Grasce, je vous jure de vous apporter aide (auxilium), conseil (consilium) et respect (obsequium).

Que s'il advenait qu'un conflit vous oppose à un tiers nous prendrions cause pour vous, Galswinthe de Ludgarès,
Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment, Dame de Commières et de Saint-Saturnin et le Bourbonnais Auvergne.

Que s'il advenait qu'un conflit vous oppose vous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment,
Dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, à sa Majesté Levan III, Roy de France, Souverain du Royaume,
nous prendrions cause pour notre Souverain.

J’affirme mon hommage lige pour Sa Majesté, mon Souverain, envers qui mon engagement est entier et premier.


Nata regarda la Duchesse et attendit sa réponse...

Galswinthe a écrit:
La vicomtesse de Salers avança à son tour et prêta serment.

Natafael de Roserey Montbazon Navailles, Vicomtesse de Salers, Dame de Saint~Christophe, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle scella ce serment par un baiser de paix après l'avoir invitée à se relever.

Thibantik a écrit:
Thib voyant que personne ne se déplace après Nata, s'avance vers le trône.

- Nous, Thibantik, Dame de Cerilly,

Nous reconnaissons comme suzeraine vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.


Puis elle attend tranquillement la suite de la cérémonie

Tixlu a écrit:
Alors qu'ils s'éloignaient légèrement, son fils et lui, son ami Silec interpela Guilelme et lui offrit une dague et une cape frappées de la licorne.

Merci pour lui, mon ami. Ces cadeaux sont magnifiques.

Tu sais, Guilelme, ton parrain Silec est un grand chevalier de l'ordre de la Licorne. Ce sont des chevaliers qui sont au service du Roy de France, que tu rencontreras un jour. Moi-même, ton père, j'ai appartenu à la Licorne, et Silec y était mon parrain.

Ce sont de beaux présents que te fait Silec. Il te faudra en être digne. C'est une responsabilité et une invitation à servir ton Roy, comme Silec et moi le faisons. Tu peux remercier ton parrain. Je t'autorise à porter la dague, mais il faudra être bien sage et ne pas en faire usage pour de mauvaises raisons. Mais tu es grand aujourd'hui, tu es un jeune homme... Tu peux légitimement porter une lame. Je suis sûr que tu pourras compter sur ton parrain, et sur moi également, pour t'enseigner l'escrime et la maîtrise de soi.

Allez, va faire un gros bisou à ton parrain, il t'a gâté.

Favdb a écrit:
FaVdB s'était assoupi sur son banc. Inconsciemment, il tenait une posture qui pouvait laisser croire qu'il réfléchissait. Mais pour n'importe quel observateur un tout petit peu attentif il était manifeste qu'il dormait. Heureusement qu'il ne ronflait pas.

En cet instant il émergea de sa torpeur. Un regard circulaire lui apprit que la cérémonie d'allégeance était très avancé. Il en avait raté l'essentiel certainement. Ne sachant trop où on en était, FaVdB adopta une attitude proche de la précédente, veillant à ne pas éveiller le moindre soupçon quant à son embarras.

Galswinthe a écrit:
Entre deux allégeances, Galswinthe jette un oeil en direction de son fils, son époux et Silec, qui semble lui offrir des présents, mais pas le temps de s'attarder, voilà que déjà Thib se présente à elle pour son serment.

Thibantik, Dame de Cerilly, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle lui fît signe de se relever et clôt ce serment par un baiser de paix.

Althiof a écrit:
Althiof n'avait plus trop suivi le compte absorbé qu'il était par son épouse qui s'était fait de toute beauté pour la cérémonie. Il s'avança après Thib sortit son épée et s'agenouilla en posant la lame à terre les deux mains sur la crosse. Surtout ne pas dire duduche Gals se disait-il. Bein vi ca sort tout seul les bêtises faut se méfier.

Moi, Althiof de Toggenburg-Marigny, renouvelle ce jour mon allégeance au Duché du Bourbonnais-Auvergne pour les terres de Cournon d'Auvergne et Mirefleurs qui nous ont été octroyées à mon épouse et moi même et vous reconnais, Galswinthe de Ludgarès, comme sa Duchesse et notre légimite suzerain.

Je vous jure obsequium, auxilium et consilium.

Si un conflit venait à vous opposez à Sa Majesté le Roy de France, Lévan III de Normandie, notre souverain, je jure que je prendrais cause pour lui. Dans tout autre cas où un conflit viendrait à vous opposez à un tiers, je jure que je prendrais cause pour vous.


Il rajouta les mots qu'il répétait tous les deux mois et qui signifait tant pour lui.

Mon bras, ma plume et mon épée, sont au service de ce duché que j'aime tant et de son peuple qui m'a tout apporté.

Il attendit qu'elle le relève pour lui glisser quelques mots que sa chère amie savait déjà et qu'elle s'amusait à essayer d'en limiter les actions mais ainsi était Althiof. Une autre de ses amies s'en amusait en disant qu'il ne savait dire non.

Korydwen a écrit:
Pas de réponse de la part de son époux, il était parti où ? Korydwen ne savait pas, enfin si devant Gals et sans répondre à sa question, l'avait il seulement entendu... Bon se levera-t-elle ? Se levera-t-elle pas ? Elle avait bien envie tout de même de prester allégeance à Gals avec son époux, toute façon c'était presque pour les même terres, bon tentera ? Elle se leva alors que son époux parlait à Gals, s'approcha doucement, posa son épée comme son époux, en profita pour lui donner un coup de coude. Bein quoi ? Pas de réponses et en plus il la plante sur le banc !

Elle regarda Gals et Auvergne, pis d'abord c'était Guilelme qui avait commencé à faire une drôle d'allégeance. Elle prit la parole à son tour.


Nous, Korydwen de Toggenburg-Marigny, Baronne de Cournon d'Auvergne et dame de Mirefleurs, renouvellons ce jour notre serment d'allégeance et nous vous reconnaissons, Galswinthe comme légitime duchesse du Bourbonnais-Auvergne.

Nous vous jurons obsequium, auxilium et consilium.

Si un conflit venait à vous opposez à Sa Majesté le Roy de France, Lévan III de Normandie, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour Lui. Dans tout autre cas où un conflit viendrait à vous opposez à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.


Elle avait rpesque fini de faire le perroquet, bein vi, fallait bien qu'il se rachète, alors elle répètait ce qu'il disait, mais elle le pensait sincérement, il ne fallait pas croire, qu'elle le faisait simplement pour garder son titre.

Notre bras, notre plume et notre épée, sont au service de ce duché que nous aimons tant et de son peuple qui nous a tout apporté.

Elle attendit une réaction de Gals, tout en murmurant les dents serrés.

Tu vas voir à la maison, j'vais t'attacher et plus jamais tu ne me laisseras toute seule sur un banc alors que je t'ai posé une question.

Un sourire malicieux et un rire intérieur, elle le taquinait, Aristote seul savait comment ça allait se finir chez eux, enfin, elle aussi, mais parait que la décence ne voudrait pas que l'on s'y attarde ici. Restait à voir ce que dirait Auvergne et Gals aussi, qu'elle regardait tout sourire, il n'y avait pas mort d'homme non plus, elle s'attendait juste à y aller avec son époux, mais finalement, elle se rendit compte que sa gorge était sans doute un peu trop découverte pour que son époux puisse garder ses yeux un peu plus haut.

Galswinthe a écrit:
C'est Althiof qui se présenta ensuite pour l'allégeance. Alors qu'elle allait répondre au serment, Kory se présenta également et enchaina elle aussi le serment.

Elle demeura un instant interdite face à la situation. Regard vers les deux époux, puis regard vers Auvergne.

Auvergne, je vous prie, dois-je répondre à ces deux allégeances?

_________________
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Pair émérite de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martymcfly
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6175
Age : 33
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 26/05/2007


Niveau: 3

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   Mar 16 Fév 2010 - 12:25

Martymcfly a écrit:
Alors ça, c'était pas banal... La cérémonie avait pourtant bien commencé, même la venue impromptue de la progéniture de la duchesse régnante, ployant le genou, l'avait fait sourire. Mais cette fois, le couple de barons se présenta ensemble et prêta allégeance. Double allégeance... non ce n'était pas courant.

Instant d'intense réflexion. Peuvent pas faire comme tout le monde les suzerains ? Rhoooo....


Auvergne se tourna vers la régnante, tandis qu'il décachetait une nouvelle lettre de renouvellement d'allégeance, la liste s'allongeait et il donnerait toutes les missives en fin de journée.

Etant donné que les époux partagent les titres, vous pouvez répondre à l'un d'entre eux, Votre Grâce. Néanmoins, puisque chacun d'eux sont titulaires d'un fief de mérite, vous pouvez tout à fait répondre au Baron pour Cournon d'Auvergne, et à la Baronne pour Mirefleurs.

Galswinthe a écrit:
La duchesse écouta attentivement la réponse d'Auvergne, se demandant que faire... Elle savait bien que si, elle choisissait l'un ou l'autre, elle en entendrait parler pour sûr et puis après tout, elle était pour la paix des ménages.

Je vous remercie Auvergne pour ces informations.


Elle fixa un instant tour à tour Althiof et Kory et reprit après un léger raclement de gorge :


Althiof de Toggenburg-Marigny, Baron de Cournon d'Auvergne, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle lui fît signe de se relever, alors que Kory demeurait à genoux et scella le serment par un baiser de paix ajoutant ces quelques mots :

Euh dis-moi, vous n'êtes pas fâchés Kory et toi au moins?

Jrag a écrit:
La duchesse venait d'accepter une allégeance, aussi Jrag en profita-t-il pour s'avancer et s'agenouiller, sans s'apercevoir que celle-ci chuchotait encore quelque mots à l'oreille de son cousin. Après tout, sa première allégeance en personne depuis son anoblissement ne pouvait pas se faire à la perfection...

Nous, Jrag de Marigny, Baron de Thuret, Seigneur de Lempdes, renouvellons ce jour notre serment auprès de vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Nous vous jurons fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.


Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Coup d'oeil vers 'Auvergne', qui semblait paumé dans ses protocoles, au passage.

Il attendit la réponse de la duchesse. Il irait saluer sa suzeraine une fois cette allégeance achevée.

Ivrel a écrit:
Pfffffffffffff du monde, encore du monde, décidement pas moyen de passer autrement qu'en piétinant quelques pieds, se dit Ivrel. Bon je vais m'en retourner me plonger dans les comptes du duché, je reviendrai plus tard....

Cunégonde, tu restes ici, et tu viendra me prévenir quand il y aura une acalmie...

Althiof a écrit:
Althiof large sourire aux lèvres en entendant les propos de son épouse se releva à l'invitation de son amie qui scella l'allégeance par un baiser de paix non sans un petit regard vers son épouse.

Euh dis-moi, vous n'êtes pas fâchés Kory et toi au moins ?

Il sourit.

Non pas du tout rassure toi ! Petite veangeance malicieuse pour le petit tour qu'elle m'a fait l'autre jour. Et pis j'étais absorbé par la beauté de ses yeux j'en suis restée bouche bée.

Il rit parce qu'en fait il n'avait pas entendu les propos de son épouse endormi qu'il était par ce genre de cérémonie qui n'avait jamais réussi à le captiver. Mais en tout cas les joues de la baronne était maintenant bien rouge. Et pis il n'était pas si mal en haut la vue en plongée était fort agréable. Se tournant vers Gals :

Ma chère Gals, combien de fois on se l'est dit : "si j'avais voulu l'être...". Bein aujourd'hui tu l'es et tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureux qu'une personne telle que toi dirige ce duché. Et tu sais que tu pourras toujours compter sur moi pour t'aider, enfin surtout pour la maréchaussée et même si tu essayes que j'en fasse pas trop.

Il rit et lui fit un clin d'oeil avant de se reculer pour qu'elle finisse avec les turbulents époux.

Galswinthe a écrit:
Galswinthe sourit aux propos d'Althiof. Elle s'apprêtait à lui répondre, brièvement tout de même afin de ne pas laisser Korydwen trop longtemps genou à terre quand... Jrag se présenta à son tour, genou à terre pour l'allégeance, à croire que dans la grande famille des Marigny on n'en faisait parfois qu'à sa tête.
Elle aperçut également son Eminence Ivrel, faisant les cent pas, attendant certainement une place pour vite prêter son serment et retourner à ses comptes.

Regard à nouveau vers Auvergne, levant les yeux au ciel. Etrange tableau que celui-ci, on se bousculait visiblement pour l'allégeance comme s'il n'y allait pas y en avoir pour tout le monde. Au moins, ceci avait l'avantage de faire avancer plus vite cette longue cérémonie, si tant est que tous les époux, épouses et enfants ne décident de s'y mettre.

Elle se reprit et adressa ces quelques mots à Althiof, essayant de se contenir et de ne pas rire, voyant Kory et Jrag attendre à genoux alors qu'Althiof n'avait pas encore regagné sa place.


Je sais que je peux toujours compter sur toi et la réciproque est valable, mais tu le sais. Et bien, je vais à présent devoir poursuivre, j'ai comme l'impression que les nobles ici présents trouvent cette cérémonie un peu longue, je me demande bien pourquoi !

Alors qu'Althiof regagnait sa place, elle s'adressa à Kory :

Korydwen de Toggenburg-Marigny, Baronne de Cournon d'Auvergne et dame de Mirefleurs, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle l'invita à se relever, ce qui dût la soulager. Elle espérait tout de même qu'elle n'ait pas attrapé trop de crampes et lui fît le baiser vassalique.

Il fallait à présent répondre à Jrag. Elle avait grand plaisir à le voir en ces lieux, car il y avait bien longtemps qu'ils ne s'étaient vus.

Jrag de Marigny, Baron de Thuret, Seigneur de Lempdes, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle lui fît signe de se relever et clot ce serment par un baiser de paix et quelques mots :


Je suis vraiment très heureuse de te voir en ces lieux, prêter allégeance, d'autant que tes apparitions se font rares depuis quelques temps.
Comment se passe le travail à l'intendance de l'Ost? J'espère également ta visite et ta participation au conseil économique.

Korydwen a écrit:
La compagnie était plutôt charmante, bien qu'une envie de le taquiner un peu plus se fit sentir, mais il fallait rester tranquille, alors que son époux se relève, son cousin Jrag vient prendre place à ses côtés, charmante compagnie encore, elle souriait en regardant le sol, non sans avoir quelques rougeurs sur le visage, voilà qu'Al déballait tout ça à haute voix...

Non pas du tout rassure toi ! Petite veangeance malicieuse pour le petit tour qu'elle m'a fait l'autre jour. Et pis j'étais absorbé par la beauté de ses yeux j'en suis restée bouche bée.

Tu me le payeras... Plus tard... Pas de ma faute, si tu te plantes de jour et d'endroit, je l'avais bien mis, pis pas d'ma faute si tu prendres les mauvaises missives au mauvais moment...

Dents toujours serrées, elle attendit que Gals s'approche et lui demande de se relever, ce qu'elle fit, le baiser vassalique, mais pas le temps de lui glisser quelque chose, des petits mots de félicitation, bon tant pis, plus tard elle le ferait. Elle se recula une dernière fois en souriant, laissa la place à son cousin Jrag, elle sortit de la pièce, elle alla rejoindre son époux, non sans le pincer malicieusement, bien ils en avaient fini visiblement. N'empêche, elle avait bien rigolé quand même ça changeait de d'habitude.

Jason_de_vissac. a écrit:
Après tout ces mois passés chez les moines, Jason est bien content de retourner preter allégeance plutôt que d'envoyer un pigeon.

Beaucoup de monde encore une fois.

Un sourire a Gypsie accompagnée de son époux, Jazon, des amis de feu son père, qu'il connait peu. Même prénom, et Jason pense que ce n'est pas pour rien que ses parents l'ont appelé ainsi. Ils se connaissent très peu, le Baron de Vissac que certains disent sauvage, serait plutôt discret et timide.

Marraine Thib est là aussi, absorbé dans sa conversation avec Androlyne.

Parrain Silec est en train de discuter avec Tixlu et un jeune garcon. Surement le jeune Guilelme.

Il va attendre un peu, et il ira présenter son allégeance après les grands du Duché, surement plus pressés que lui

Jrag a écrit:
Et hop, une allégeance bouclée, une ! Ça, les Marigny, ça a un rendement impeccable.

J'ai un peu la tête ailleurs, actuellement, d'où mon absence. J'espère que la situation ira en s'améliorant. En tout cas, toues mes félicitations, je suis heureux de te voir à ce poste, Duchesse. Tu sais que tu peux compter sur moi.

Puis il se releva, et se remit parmi les spectateurs, assistant à la suite de la cérémonie.

Jrag a écrit:
Et hop, une allégeance bouclée, une ! Ça, les Marigny, ça a un rendement impeccable.

J'ai un peu la tête ailleurs, actuellement, d'où mon absence. J'espère que la situation ira en s'améliorant. En tout cas, toues mes félicitations, je suis heureux de te voir à ce poste, Duchesse. Tu sais que tu peux compter sur moi.

Puis il se releva, et se remit parmi les spectateurs, assistant à la suite de la cérémonie.

Favdb a écrit:
Profitant du calme apparent qui s'était in stallé FaVdB se décida à se lever. Il s'avance dans la vaste salle, se met à genoux devant la Duchesse, Duchesse à plusieurs titre.

Dame Galswinthe, c'est plaisir autant qu'un honneur que de vous rendre hommage.

Moi, Francis Albéric du Val de Billaude, dit FaVdB, Vicomte d'Ecotay, Seigneur de Saint Pry, je renouvelle ce jour mon serment d'allégence au trône du Bourbonnais-Auvergne auprès de vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse régnante du Bourbonnais-Auvergne.

Je vous jure fidélité, aides et ainsi que services armés et conseil dans la mesure de mes modestes moyens.

Je vous fais allégeance autant en qualité de Vicomte d'Ecotay que comme Seigneur de Saint Pry.

Galswinthe a écrit:
Après quelques instants d'accalmie, Favdb, avec lequel elle avait partagé plusieurs mandats ducaux, se présenta pour l'allégeance. Regard inquiet de la duchesse, visage figé. Il fallait vraiment qu'elle se concentre pour retenir son nom dans son intégralité, afin de lui répondre comme il se doit. Elle était tellement habituée à l'appeler tout simplement Fav, depuis si longtemps...
Aussi écouta-t-elle son serment avec une concentration extrême, puis lui répondit :


F..Francis Albéric du Val... de Billaudenous, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.


Espérant ne pas avoir écorché son nom et quelque peu désolée pour cette petite hésitation, elle l'invita à se relever et scella ce serment par un baiser de paix.

Legowen a écrit:
Un emploi du temps ultra chargé , non seulement avec ses différentes occupations mais aussi le baptême de Guy auquel elle serait bien sur présente , la consécration de leur chapelle à Chatuzat que Rick et Ivrel avait accepté , sa garde

Elle pensait souvent que les journées devraient être plus longues mais elle trouverait encore le moyen de les remplir , il allait vraiment falloir qu'elle fasse quelque chose

Pour le moment, elle avait tenu à prêter allégeance non par un courrier mais en personne Appréciant beaucoup Galswinthe et son implication comme Duchesse elle se voyait mal étant en BA , envoyer une simple missive . Le conseil se déroulait aussi au mieux , une entente dans le travail qu'elle avait rarement vu , une 'équipe groupée pour le BA et c 'était vraiment agréable Aussi se rendit t-elle en salle du trône

Il y avait foule et elle se glissa à une place libre pour attendre de pouvoir approcher Galswinthe. Laissant ses pensées dériver , faisant mentalement quelques calculs qu'elle transmettrait ensuite , elle se dit qu' elle ne s'était pas trompée . Le conseil se déroulait bien , une entente dans le travail qu'elle avait rarement vu , une équipe groupée pour le BA et c 'était vraiment agréable d'autant qu'il y avait beaucoup à faire

Jason_de_vissac. a écrit:
Voyant que personne ne se décide a s'avancer, Jason s'approche et met genou a terre devant la Duchesse.

- Nous, Jason de Vissac, Baron de Vissac

Nous reconnaissons comme suzeraine vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), conseil (consilium), aides et services armés (auxilium).

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Galswinthe a écrit:
Le jeune Jason de Vissac qui avait tout même bien grandi depuis la dernière fois où elle l'avait croisé se présenta à son tour. A vrai dire, elle ne le connaissait guère, bien qu'ils fassent partie de la même famille, mais elle avait en revanche bien connu ses parents et sa tante. De nombreux souvenirs lui vinrent alors en mémoire, mais elle ne laissa pas divaguer ses pensées trop longtemps :

Jason de Vissac, Baron de Vissac, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle lui sourit et scella le serment par une accolade vassalique.

_________________
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Pair émérite de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martymcfly
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6175
Age : 33
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 26/05/2007


Niveau: 3

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   Mar 16 Fév 2010 - 12:30

Jason_de_vissac. a écrit:
Jason se relève, sourit a la Duchesse et va s'asseoir pour assister a la fin de la cérémonie.

Ninjaturtel a écrit:
Longtemps qu'il était resté debout dans cette salle, stoïque, de marbre, peu enclin à la gaieté donc il est souvent habité, il suivait la cérémonie tranquillement, ne voyant pas l'heure s'avançait si rapidement.

Beaucoup de monde passait, et le système du premier venu entrainait une sorte de course ou du qui sera le premier à se lancer pour l'allégeance.
Ne sachant pas trop quand était ce son tour, il décida d'attendre tranquillement, après tout il était tranquille ici et pouvait assisté à la scène de façon posé.

Plusieurs allégeance qui sortait du lot, le fils de Tix et Gals en premier, puis la famille d'Al (ou la famille de Kory vu qu'on sait que les femmes nous gouvernent).
Les plus protocolaires pourraient crier au blasphème et s'insurgeait, Ninja était de ceux qui aimaient que le protocole soit suivit pour faire quelque chose de beau, de présentable, de normal...

Mais bon, peut être parce que c'était des amis, ça ne le dérangeait aucunement, ne cachant pas d'ailleurs un sourire au vue du spectacle proposé.
Après tout, c'est toujours agréable de voir un peu de changement, et puis ça rappelait tant de souvenir.

Les personnes défilaient, les allégeances avec, et plus personne ne se présenta. Ah ? Serait ce son tour ?
Un regard à droite, personne, un regard à gauche, personne...

Bon et bien, il est temps d'y aller.
Non pas de rentrer chez lui, sinon on lui tirerait les oreilles... Mais bien prêter allégeance.

C'est ainsi qu'il s'élança alors vers la duchesse.
Pas calme et assuré, il avance tranquillement ne réfléchissant pas trop au moment présent, un peu perdu dans ses pensées.
Quelque chose d'important ? Gestion d'argent ? Gestion de terre ? Une dame qui s'immiscerait dans ses pensées ?
Ah tant de chose à voir et à s'occupé, qu'il arriva sans s'en rendre compte devant la duchesse.

Il était temps, regard vers la duchesse, ploie alors le genou droite, puis tout en étant bien droit, il vient poser le genou à terre en pliant le second et en se positionnement lentement, toujours donc en suivant sa méthode de l'allégeance en flamand rose.

La voix sure, il débutait :


Moi, le Doyen Docteur Léone Ardo du Galdo dit "Ninjaturtel" Baron de Glénat, remercie le duché de lui avoir octroyé fief et vous reconnais vous Galswinthe comme notre Suzeraine.

Moi, le Doyen Docteur Léone Ardo du Galdo dit "Ninjaturtel" Baron de Glénat, remercie le duché de lui avoir octroyé fief, prête allégeance et jure fidélité.

Moi, le Doyen Docteur Léone Ardo du Galdo dit "Ninjaturtel" Baron de Glénat, remercie le duché de lui avoir octroyé fief, prête allégeance et jure aide et service armé.

Moi, le Doyen Docteur Léone Ardo du Galdo dit "Ninjaturtel" Baron de Glénat, remercie le duché de lui avoir octroyé fief, prête allégeance et jure conseil.

Tout venait d'être dit, il ne restait plus que la validation ou non de la duchesse.
Il lui semblait avoir tout dit, et normalement en conformité avec la volonté du Héraut, surtout en ce qui concerne les termes de l'allégeance.

Il attendait donc la suite, à savoir le scellement.

Ivrel a écrit:
Va essayer de se glisser après le doyen Wink

Galswinthe a écrit:
Galswinthe sourit au jeune Jason, le regardant s'éloigner. La cérémonie avait réellement repris calmement.
S'avança ensuite le célébrissime doyen du Bourbonnais-Auvergne, le Docteur Léone Ardo du Galdo dict "Ninjaturtel" Baron de Glénat, surnom étrange par ailleurs. Elle l'avait connu il y a si longtemps, peu après son arrivée en Bourbonnais Auvergne, après ce long voyage depuis Fécamp, alors qu'elle habitait encore Aurillac.
Elle le regarda ployer le genou et se demanda s'il n'était pas sujet à quelques rhumatismes, l'écoutant clamer mille mercis au duché.


Léone Ardo du Galdo dit "Ninjaturtel" Baron de Glénat, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Dans sa grande clémence, elle tendit la main au baron pour l'aider à se relever et scella ce serment par un baiser de paix.

Ninjaturtel a écrit:
Instant solennel, Ninja venait de faire sa part du serment, attendant la validation ou pas de la duchesse.

Sans grande surprise, elle accepta son allégeance en précisant protection et subsistance pour les siens... Il faudrait d'ailleurs qu'il s'en occupe de ça un jour... Ça commençait à trainer cette histoire.

Elle tendit élégamment la main, l'aidant à se relever ce qu'il dit lentement.
Moment de clôture, qu'allait elle choisir et qu'allait il avoir droit ?
Baiser ou accolade ?

Tout allait vite dans sa tête, si c'était une accolade, cela pourrait être à cause d'une possible gêne de la part de la duchesse, qui sait vu le temps qu'il se connaisse.
Si c'était le baiser, son charme assurément se disait il sans vouloir imaginer ni laisser la place à d'autre raison.

Et puis, c'était un peu dommage qu'il n'est droit qu'à des accolades, après tout c'était le minimum pour toute ces années de connaissance.

Il est relevé, "aider" par la duchesse, elle s'approche alors et vient sceller le serment par le baiser.
Ah ! Bingo ! se dit il.

Elle avait fait le bon choix assurément, et s'en serait voulu si elle n'avait fait que l'accolade. Amusé, un petit sourire se laisse échappé ainsi que quelques parole murmuré.


Bonne continuation pour ce mandat qui commence, il est vrai que les discussions se sont mal passé mais je ferai mon travail quoi qu'il arrive ce qui est normal après tout.
Bon courage, et passe à Aurillac à l'occasion.


Allégeance finit, petit mot hors protocole glissé, il fit alors demi tour une fois que tout était finit, saluant Auvergne au passage et laissant ainsi la place à un nouveau noble.

Legowen a écrit:
Leg avait attendu que le doyen prête allégeance à Galswinthe, puis elle s'approcha à son tour en souriant et ployant un genou, en grande révérence annonça d'une voix claire

nous, Legowen de Nivrim , Dame de Chaptuzat

nous reconnaissons comme suzeraine vous,Dame Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

nous vous jurons, votre Grâce, désormais fidélité (obsequium), aides (auxilium) et conseil (consilium),

Nous reconnaissons que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

nous reconnaissons que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.



Naluria a écrit:
Voilà, elle était enfin arrivée. Elle entra discrètement dans la salle du trône afin de ne pas déranger la cérémonie qui serait bientôt achevée. Legowen était en train de prêter serment, la dame de Pléaux attendrait donc la réponse de gals pour s'agenouiller à son tour.

En attendant, elle se mit dans un coin, regardant à droite et à gauche et saluant par un sourire les personne qu'elles connaissait.

Ivrel a écrit:
Se glissa entre Legowen et Naluria Wink

Galswinthe a écrit:
Galswinthe sourit à Ninja.


Il y a bien longtemps que je ne suis allée faire une visite à Aurillac et à sa célébrissime taverne du quadrupède, il faudra que j'y songe.


Ninja s'éloigna, laissant la place à Legowen.

Legowen de Nivrim , Dame de Chaptuzat, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Elle l'invita à se relever et clôt ce serment par une accolade vassalique.

Legowen a écrit:
Une accolade vassalique, un sourire en retour et Legowen se retira pour laisser la place à Ivrel qu'elle avait aperçu
puis passant prés de Marty elle lui fit un petit sourire avant de sortir discrètement de la salle pour se rendre à la caserne

Naluria a écrit:
Ivrel s'était approchée après que Gals eu acceptée l'allégeance de Legowen. Naluria patienta alors encore un peu espérant qu'elle aurait le temps de prêter allégeance avant la fin de la cérémonie. Elle avait fait le déplacement exprès, cela aurait été dommage.

Elle attendit donc qu'Ivrel fasse son allégeance avant d'y aller à son tour.

Sandino a écrit:
...La cérémonie d'allégeance ne vous est pas ouverte lui avait dit le garde quand Sandino s'était présenté à l'entrée de l'édifice, ce dernier avait toisé le garde avant de passer outre.

- Halte là !! Fit le garde en brandissant une lance.

- Como ? cosa dice ? yé crois qué vous allez régrété cette offense, yé souis Sandino envoyé " espécial" dé sua grandissima la Duchesse Galswinthe à travers tuti il mundo capito ? yé même l'ambassadeur dé Sandinovia à la garde il vient présenter ses hommages à notre sérénissima Duchesse.

Le garde gagné par le doute ne savait sur quel pied danser.

- Il est où cet ambassadeur ? et qui me dit que vous êtes bien celui que vous dites être ?

- Houla chavo !! tu te poses trop de question toi, j'espère que la nuit de tes noces tu vas pas faire pareil, si je te dis qui je suis c'est que je dois être celui que je dis être non ?...t'as pas l'air convaincu, ben demande à la Duchesse si tu doutes, je patiente.

Sandino a écrit:
...La cérémonie d'allégeance ne vous est pas ouverte lui avait dit le garde quand Sandino s'était présenté à l'entrée de l'édifice, ce dernier avait toisé le garde avant de passer outre.

- Halte là !! Fit le garde en brandissant une lance.

- Como ? cosa dice ? yé crois qué vous allez régrété cette offense, yé souis Sandino envoyé " espécial" dé sua grandissima la Duchesse Galswinthe à travers tuti il mundo capito ? yé même l'ambassadeur dé Sandinovia à la garde il vient présenter ses hommages à notre sérénissima Duchesse.

Le garde gagné par le doute ne savait sur quel pied danser.

- Il est où cet ambassadeur ? et qui me dit que vous êtes bien celui que vous dites être ?

- Houla chavo !! tu te poses trop de question toi, j'espère que la nuit de tes noces tu vas pas faire pareil, si je te dis qui je suis c'est que je dois être celui que je dis être non ?...t'as pas l'air convaincu, ben demande à la Duchesse si tu doutes, je patiente.

Galswinthe a écrit:
La cérémonie continuait à se dérouler calmement. Elle remarqua quelques nouvelles arrivées dans la salle du trône. C'est à présent Dame Karox qui approcha pour prêter serment. Ecoutant avec attention son allégeance, elle entendit cependant une voix tonitruante venant de l'extérieur de la salle, sans pour autant pouvoir distinguer un seul mot. Aussi espérait-elle qu'il n'y ait aucun souci.
Elle répondit donc à Dame Karox, attendant ensuite un moment de calme pour tenter d'écouter plus avant.


Karox, Dame de Montvicq, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.


Elle lui fît signe de se relever et scella le serment par une accolade vassalique.

Un regard vers Auvergne à nouveau se demandant s'il avait entendu tout comme elle.

Naluria a écrit:
Euh... Tout le monde patientait calmement et Karox arriva, et ploya le genou devant Gals... Ivrel n'était assurément pas assez proche du trône pour que l'on comprenne qu'elle voulait être la prochaine.

L'allégeance de Karox faite, et réponse donné par Gals, Naluria s'approcha a son tour, s'excusant auprès d'Ivrel qui semblait répéter encore un peu son allégeance.

Naluria ploya donc le genou face à Galswinthe.


Votre Grâce Galswinthe de Ludgarès, chère Duchesse du Bourbonnais-Auvergne,

Je ne puis qu'être heureuse de te voir à cette place qui te revient depuis bien longtemps et que tu as évité jusqu'à maintenant. C'est un grand honneur que d'être ici ce jour, à devoir prêter allégeance à une personne si méritante que toi.


Elle fit une pause avant de reprendre.


Du loin de l'Orléanais, j'ai pu suivre tes premiers pas dans ta fonction, et, même si je n'ai pu te soutenir dans ces premiers moments, je tiens aujourd'hui à te soutenir et te conforter tes choix. Tu as fait preuve d'un grand courage et de la meilleure décision qu'il soit malgré les circonstances du moment.

Ainsi, légitimement reconnue par la grâce des urnes arvennes, je te jure pleine fidélité.

Je te jure aussi entière aide et véritable service armée, non pas par mon bras, mais par des écus sonnant et trébuchant. Qu'a ce serment est joint la promesse dû au Bourbonnais-Auvergne, à Bourbon.


Elle fit une nouvelle pause.

Je te jure conseil à chaque fois que tu en estimera le besoin.

Je jure de toujours servir les intérêts de notre noble Duché durant tout ton mandat. Ayant pleine confiance en tes choix et en ta direction du Duché, je sais, par avance que mes intérêts, ceux du Roy et de mes terres seront en accord avec le Bourbonnais-Auvergne.


Elle se tut puis releva la tête vers Gals.

_________________
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Pair émérite de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martymcfly
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6175
Age : 33
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 26/05/2007


Niveau: 3

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   Mar 16 Fév 2010 - 12:33

Galswinthe a écrit:
Naluria approcha à son tour. Entre les deux allégeance, Galswinthe avait prêté l'oreille afin de voir si elle entendait encore quelque chose mais, plus rien, ce qui la rassura, mais elle demeurait tout de même inquiète.
Serment un peu particulier de la part de Naluria, au moins cela changeait un peu. Elle la savait partie s'installer en Orléans et comprenait qu'il ne lui serait pas toujours aisé de répondre à une levée de ban par les armes. Aussi était-elle touchée qu'elle ait fait le déplacement pour prêter allégeance.


Naluria Marthun Vaast, Dame de Pléaux, moi, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, accepte ce jour et devant témoins ton allégeance et t'assure en retour justice, protection et subsistance pour toi et les tiens.

Elle lui sourit, l'invita à ce relever, et lui fît le baiser vassalique.

Ivrel a écrit:
Enfin, un trou dans la cérémonie se dit Ivrel, aussitôt elle s'avança afin de prêter allégeance au Duché... rapide coup de peigne donné par sa servante Cunégonde qui en profita pour nettoyrer avec un coin de mouchoir quelques traces d'encre sur la visage de sa maitresse.
Petite génuflexion arthritique...


Nous, Ivrel, Dame de Tournoël,

Nous reconnaissons comme suzeraine vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Sainteté Eugène V, notre souverain pontife, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, duchesse de Lapalisse, baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Galswinthe a écrit:
Ivrel s'avança à son tour pour prêter allégeance. Une grande Dame du duché pour laquelle elle avait beaucoup d'estime et elle avait toujours eu grand plaisir à travailler avec elle au conseil ducal.
Lui souriant elle lui répondit :


Ivrel, Dame de Tournoël, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons ce jour et devant témoins ton allégeance e tvous assure en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.


Voyant qu'elle peinait quelque peu à la génuflexion, comme il est souvent le cas, lorsque l'on répète souvent le même geste au fil des ans, elle se permis de lui tendre la main pour l'aider à se relever.
Indécise, elle aurait bien scellé ce serment par un baiser de paix, mais le fait était qu'Ivrel l'impressionnait beaucoup. Elle lui sourit et clôt alors ce serment par une accolade vassalique.

Martymcfly a écrit:
Lui aussi avait entendu du bruit vers l'entrée de la salle du trône. Un page apportant missive ? Sans doute. Mais la cérémonie allait bientôt se clore. Les heures avaient passées, et beaucoup de monde était venu s'agenouiller devant leur nouvelle suzeraine.

Il était temps de sortir l'encrier, de faire chauffer la cire, et de tendre quelques parchemins vierges à la régnante.


Voici le renouvellement des allégeances, remis par écrit, des personnes suivantes :

- Lanfeust86, Duc de Souvigny ;
- Themisladouce, Duchesse de Mauriac et Duchesse de Combrailles, Baronne de Balsac, Dame de Saint Hilaire de Loulay ;
- Clémence de Carpadant-Cheroy, Princesse de Montmorency, Comtesse de Fézensac et de Monbazillac, Vicomtesse de Bellac, de Juillac et de Montboissier, Dame de Fleurance et de Baronville ;
- Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Baron de Villemontée, Seigneur de Terves et de Gondole ;
- Trollfarceur, Duc de Vichy, Baron de Dienne ;
- Azdrine, Baron de Riom et d'Usson ;
- Clothilde, Dame de Laveissière et de Bost ;
- Marie Alice Alterac, Pair de France, Vicomtesse d'Arnac Pompadour, Baronne d'Eymoutiers et de Saint Julien le Chastel, Dame d'Igny et de Maugasteau, marraine et tutrice de Gaspard Nerra-Viverols, Vicomte d'Ambert ;
- Wonderanny d'Azayes, Baronne de Veauce, Dame de Mauzun et de Loubeyrat.



lanfeust86 a écrit:
De nous, Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny et Diacre Sacristain de Clermont.

A Sa Grâce Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne

Respectueuses Salutations,

Nous, Lanfeust de Troy, étant en voyage diplomatique et commercial pour le Bourbonnais Auvergne, nous ne pouvons point nous présenter devant vous.

Nous vous souhaitons tout d'abord un règne paisible et guidé par les valeurs aristotéliciennes.

Votre grâce.

Nous vous jurons de vous apporter auxillium , consilium, et obsequium pour la durée de votre règne.

Que si un conflit venait vous opposer vous, sa Grâce Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que si un conflit venait vous opposer vous, sa Grâce Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, à sa Majesté Levan III, Roy de France, Souverain du Royaume, nous prendrions actes et faits pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, sa Grâce Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, à sa Sainteté, Eugène V, Pape de notre Très Sainte Eglise, nous prendrions actes et faits pour lui de part nos fonctions ecclésiastiques.

Qu'afin que nul ne puisse contredire ce serment, apposons notre scel.

Ecrit, en la ville d'Arles, le trentième jour du moi de décembre de l'an de grâce mil quatre cent cinquante sept.

Lanfeust de Troy
Duc de Souvigny


ThemisLaDouce a écrit:
Themis de Penthièvre Balsac, Duchesse de Mauriac et Duchesse de Combrailles, Baronne de Balsac, Dame de Saint Hilaire de Loulay en Poitou, à tous ceux qui cette presente verront, Salut;

Nous, Themis de Penthièvre Balsac dicte "La Douce", ayant l'usufruit du duché de Mauriac, du duché de Combrailles, de la Baronnie de Balsac, au nom de nos enfants feu Selaven, Semias et Elegie de Penthièvre Balsac, renouvellons par la présente l'allégeance de nos fiefs au Duché du Bourbonnais Auvergne, et rendons hommage à sa Duchesse, Galswinthe,notre chère amie, que nous reconnaissons comme seul seigneur légitime, lui promettant auxilium, consilium et obsequium en toutes circonstances.


Faicts en Anjou le 31e jour de Décembre de l'an de grasce mil quatre cent cinquante sept sous le règne de nostre bien aimé souverain le Roy Lévan III de Normandie

Themis de Penthièvre Balsac, dicte "la Douce"
Duchesse de Mauriac
Duchesse de Combrailles
Baronne de Balsac
Dame de Saint Hilaire de Loulay en Poitou


Clémence de Chéroy a écrit:
De nous, Son Altesse Clémence de Carpadant-Cheroy, Princesse de Montmorency, Comtesse de Fézensac et de Monbazillac,
Vicomtesse de Bellac, de Juillac et de Montboissier, Dame de Fleurance et de Baronville.

A Sa Grâce Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Boubonnais Auvergne, Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin

Salutations,

Nous, Clémence de Carpadant faisons par la présente, acte d’allégeance, à celui que nous reconnaissons comme notre suzeraine, en la personne de Sa Grâce Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Boubonnais Auvergne, pour nos terres de Montboissier.

Nous vous jurons de vous apporter auxillium , consilium, et obsequium pour la durée de votre règne.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Sa Grâce Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Boubonnais Auvergne, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre serment obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

Nous, Clémence de Carpadant-Cheroy, avons écrit et ratifié,

A Montmorency, le Ier jour du mois de janvier de l‘an de grâce MCDLVIII



Martymcfly a écrit:
    Nous, Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Baron de Villemontée, Seigneur de Terves et de Gondole, dit Auvergne, Héraut de la marche du Bourbonnais-Auvergne,

    Par la présente missive, pour nous même, notre épouse, Sa Grâce Beths de Montfort-Balmyr, nos vassaux, nos gens, serfs et paysans et pour le fief et le domaine de Billy, duché de retraite sis en les terres du glorieux Bourbonnais-Auvergne, et pour le fief et le domaine de Villemontée, fief baronnal de mérite octroyé par la volonté de Sa Seigneurie Thibaud-Xavier de Ludgarès, renouvelons notre allégeance à la couronne ducale du Bourbonnais-Auvergne, représentée par vous, Votre Grâce Galswinthe de Ludgarès, duchesse reconnue par le conseil ducal.

    Par cette missive, nous renouvelons notre serment d'allégeance et jurons de demeurer toujours fidèle au Duché du Bourbonnais-Auvergne en apportant notre conseil éclairé
    (consilium), notre aide par les armes si le besoin s'en fait ressentir (auxilium), et notre respect (obsequium).

    Nous jurons que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, à Sa Très Aristotélicienne Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous prendrions cause pour lui pour Sa Majesté tant par nos convictions que par nos charges.

    Nous assurons que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe de Ludgarès, nous prendrions cause pour la couronne du Bourbonnais-Auvergne afin que nuls dommages ne puisse rendre à néant notre glorieuse Province à ne plus s'en relever.

    Fait au château de Clermont, en ce XXXe jour de Décembre MCDLVII, sous le règne de notre bien aimé Souverain Levan III de Normandie.



trollfarceur a écrit:
Par la grâce d'Aristote,

Nous, Trollfarceur, Duc de Vichy, Baron de Dienne, Medecin du Roy,

à vous, Dame Galswinthe de Ludgarès, Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse de Bourbonnais-Auvergne,

Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, Dame Galswinthe de Ludgarès, Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse de Bourbonnais-Auvergne,

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Dame Galswinthe de Ludgarès, Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse de Bourbonnais-Auvergne, notre suzerain, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Dame Galswinthe de Ludgarès, Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment, dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse de Bourbonnais-Auvergne, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Fait a Verdun, le 04 Janvier1458.

Trollfarceur
Duc de Vichy
Baron de Dienne
Medecin du Roy


Azdrine a écrit:
Nous, Azdrine de Vissac, renouvelle mon serment d'allégeance pour les terres de Riom et d'Usson dont nous avons l'usufruit, au duché du Bourbonnais Auvergne représenté par vous, Duchesse Galswinthe.

Je vous promet fidélité, aide et conseil et respect.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzeraine, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui, assurant par ailleurs notre lige envers notre Souverain selon la loi royale édictée par lui même.

Fait à Tarbes, le 09 janvier 1458



Clothilde de St-Nicolas a écrit:


Vostre Grasce,

Moi, Clothilde, Dame de Laveissière et de Bost, terres sises en Bourbonnais-Auvergne,

A vous, Dame Galswinthe de Ludgarès, Duchesse de Lapalisse, Baronne d'Arfeuilles et d'Herment, Dame de Commières et de Saint-Saturnin, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, élue par la grâce des urnes,


Par la présente, je vous reconnais comme légitime et unique suzeraine du Bourbonnais-Auvergne pour les deux mois à venir.

Que je vous dois respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium).

En cela, je vous demande de bien vouloir excuser mon absence auprès de vous pour l'allégeance de vive voix.



Pour justifier de la véracité de ces mots et de ce serment tout entier, j'appose sur ce parchemin mon scel en signe de preuve.



Faict en ma chambre d'auberge, pour valoir ce que de droit,
en ce huitième jour du mois de janvier 1458 sous le règne de Sa Majesté Lévan III de Normandie


Clothilde, Dame de Laveissière et de Bost



Post-Scriptum :


Ma chère Gals,
Permets-moi de t'adresser également quelques lignes informelles, pour te présenter toutes mes félicitations pour ton élection, ainsi que tous mes voeux pour ce nouveau mandat ducal.
Je suis actuellement en voyage loin de nostre beau duché, mais je suis heureuse de le savoir entre tes mains bienveillantes.
Accepte mes amitiés, et mon profond respect.

Clothilde.

Mariealice a écrit:
Par la grâce d'Aristote,

Moi, Marie Alice Alterac, Pair de France, Vicomtesse d'Arnac Pompadour, Baronne d'Eymoutiers et de Saint Julien le Chastel, Dame d'Igny et de Maugasteau, marraine et tutrice de Gaspard Nerra-Viverols, Vicomte d'Ambert

A vous, Galswinthe, nouvelle Duchesse du Bourbonnais Auvergne.

Salut.

Par la présente, je reconnais, au nom du Vicomte d'Ambert, comme suzerain vous, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes.

Que je vous dois respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium).

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, son suzerain, à un tiers, je jure que je prendrais cause pour vous.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, notre suzerain, à notre Roy, je jure que je prendrais cause pour lui.

Faict à Sémur le 4ième jour du mois de janvier de l'an MCDLVIII


Wonderanny a écrit:
A Dame Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne;

Dans l'incapacité de venir prêter allégeance en salle du trône, je transmets cette missive à votre intention par l’intermédiaire d’Auvergne.

Nous, Wonderanny d’Azayes, ayant l'usufruit de la Baronnie de Veauce, en Bourbonnais-Auvergne, à vous, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, chère amie, salut.
Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait t'opposer toi, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, notre suzerain, à un tiers, je jure que je prendrais cause pour toi.

Que si un conflit venait t'opposer toi, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais Auvergne, notre suzerain, à notre Roy, je jure que je prendrais cause pour lui.


Nous, Wonderanny d’Azayes, a écrit et ratifié ce 22 Janvier 1458 en l'enceinte de la cité de Nevers, Duché de Bourgogne.

Je vous prie de bien vouloir rédiger par écrit si vous acceptez ou non ces allégeances. Si vous refusez, il faudra que vous rédigiez missive stipulant les raisons de votre refus.

Auvergne laissa la régnante s'occuper... Il y avait fort à faire ! Le temps de faire un sourire à sa "presque vassale" venue d'Orléans, en plein hiver. Il la verrait en fin de cérémonie un peu plus longuement.

Galswinthe a écrit:
Après l'accolade vassalique, Auvergne approcha, les bras chargés de parchemins, certains vierges, certains scellés.

Merci Auvergne, je vois qu'il me reste encore du travail. Je vais répondre à chacun, comme il se doit.

Elle s'installa alors à une table préparée pour l'occasion, y disposa missives scellées, parchemins vierges et cire.

Elle commença à décacheter un premier parchemin et à le lire.

Martymcfly a écrit:
Et juste quand la Duchesse s'adresse à lui, un page arrive, haletant, en salle du trône.

La missive d'un retardataire arrive tout juste, Votre Grâce. Il s'agit du Vicomte de Brossadol, Messire Tcotn.

Tcotn a écrit:
A vous, Galswinthe, salut.

Par la présente, moi, Tcotn, Vicomte de Brossadol, reconnaissons comme suzerain, vous, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.

Que nous vous devons désormais obsequium, auxilium et consilium,

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzerain, à Sa Majesté, Lévan III, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Galswinthe, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Fait à Vaudémont, le vingt neuf janvier de l'An de Grasce Mil Quatre Cent Cinquante huit.

Tcotn, Vicomte de Brossadol

Et Marty remit la dernière lettre arrivée à Galswinthe, en précisant.

Merci de me faire part de votre rédaction Votre Grâce, la cérémonie s'achève dans quelques minutes.



[hrp]La fin de la cérémonie est prévue le 30 janvier, soit 1 mois IRL après le début de la cérémonie, le 30 décembre.[/hrp]

Galswinthe a écrit:
A mesure qu'elle lisait avec soin les parchemins, Galswinthe répondait.
Citation :

A sa Grasce Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny et Diacre Sacristain de Clermont,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.


Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.
Citation :

A sa Grasce Themis de Penthièvre Balsac, Duchesse de Mauriac et Duchesse de Combrailles, Baronne de Balsac, Dame de Saint Hilaire de Loulay en Poitou,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Amitiés sincères,

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A Son Altesse Clémence de Carpadant-Cheroy, Princesse de Montmorency, Comtesse de Fézensac et de Monbazillac,
Vicomtesse de Bellac, de Juillac et de Montboissier, Dame de Fleurance et de Baronville.

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.



Citation :
A sa Grasce Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Baron de Villemontée, Seigneur de Terves et de Gondole, dit Auvergne, Héraut de la marche du Bourbonnais-Auvergne,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A sa Grasce Trollfarceur, Duc de Vichy, Baron de Dienne, Medecin du Roy,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A Azdrine de Vissac, Baron de Riom et d'Usson, Seigneur d'Herzeele et de Beaumont de Comborn

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Amitiés,

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A Clothilde, Dame de Laveissière et de Bost

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Amitiés,

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.



Citation :
A sa Seigneurie Marie Alice Alterac, Pair de France, Vicomtesse d'Arnac Pompadour, Baronne d'Eymoutiers et de Saint Julien le Chastel, Dame d'Igny et de Maugasteau, marraine et tutrice de Gaspard Nerra-Viverols, Vicomte d'Ambert

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A Wonderanny, Baronne de Veauce,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


La plume courait encore et encore sur les parchemins, la cire chauffait... voilà qui était terminé, du moins lui semblait-il, lorsqu'Auvergne lui tendit un nouveau parchemin.
Elle le décacheta et en pris connaissance et prit la plume à nouveau.


Citation :
Tcotn, Vicomte de Brossadol

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Quelques crampes dans sa main droite, mais néanmoins la satisfaction du devoir accompli, elle tendit les missives à Auvergne.

Voici donc rédigées missives pour répondre et accepter chacune des allégeances. J'espère n'avoir point trop tardé Auvergne.

[hrp]Désolée, pas pu faire plus vite.^^[/hrp]

Galswinthe a écrit:
A mesure qu'elle lisait avec soin les parchemins, Galswinthe répondait.
Citation :

A sa Grasce Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny et Diacre Sacristain de Clermont,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.


Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.
Citation :

A sa Grasce Themis de Penthièvre Balsac, Duchesse de Mauriac et Duchesse de Combrailles, Baronne de Balsac, Dame de Saint Hilaire de Loulay en Poitou,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Amitiés sincères,

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A Son Altesse Clémence de Carpadant-Cheroy, Princesse de Montmorency, Comtesse de Fézensac et de Monbazillac,
Vicomtesse de Bellac, de Juillac et de Montboissier, Dame de Fleurance et de Baronville.

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.



Citation :
A sa Grasce Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Baron de Villemontée, Seigneur de Terves et de Gondole, dit Auvergne, Héraut de la marche du Bourbonnais-Auvergne,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A sa Grasce Trollfarceur, Duc de Vichy, Baron de Dienne, Medecin du Roy,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A Azdrine de Vissac, Baron de Riom et d'Usson, Seigneur d'Herzeele et de Beaumont de Comborn

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Amitiés,

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A Clothilde, Dame de Laveissière et de Bost

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Amitiés,

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.



Citation :
A sa Seigneurie Marie Alice Alterac, Pair de France, Vicomtesse d'Arnac Pompadour, Baronne d'Eymoutiers et de Saint Julien le Chastel, Dame d'Igny et de Maugasteau, marraine et tutrice de Gaspard Nerra-Viverols, Vicomte d'Ambert

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
A Wonderanny, Baronne de Veauce,

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


La plume courait encore et encore sur les parchemins, la cire chauffait... voilà qui était terminé, du moins lui semblait-il, lorsqu'Auvergne lui tendit un nouveau parchemin.
Elle le décacheta et en pris connaissance et prit la plume à nouveau.


Citation :
Tcotn, Vicomte de Brossadol

Par la présente, nous, Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais Auvergne par la grâce des urnes, acceptons votre allégeance et vous assurons en retour justice, protection et subsistance pour vous et les vôtres.

Galswinthe de Ludgarès, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne.


Quelques crampes dans sa main droite, mais néanmoins la satisfaction du devoir accompli, elle tendit les missives à Auvergne.

Voici donc rédigées missives pour répondre et accepter chacune des allégeances. J'espère n'avoir point trop tardé Auvergne.

[hrp]Désolée, pas pu faire plus vite.^^[/hrp]

Martymcfly a écrit:
Mais elle faisait quoi la mère Farges ? Bon, après tout, si cela lui chantait de faire allégeance à sa suzeraine, en tant que Baronne d'Herment... Décidément, cette cérémonie avait quelque chose d'étrange, mais tout s'était parfaitement déroulé. Il était à présent temps de la clore, après avoir constaté que la régnante avait accepté toutes les allégeances écrites.

Le héraut rayait donc les derniers noms dans la liste, qu'il afficha alors en déclarant ces quelques mots.


La cérémonie de renouvellement d'allégeance de la noblesse du Bourbonnais-Auvergne est à présent close.

Citation :
    Dame Alivianne d'Azayes
    Messire Cyril Kad d'Azayes
    Messire Trollfarceur
    Messire Silec de Joncheray
    Messire Thibaud-Xavier de Ludgarès
    Dame Themisladouce de Penthièvre Balsac
    Messire Martymcfly de Montfort-Balmyr

    Messire Pierre de Roanne
    Messire Lanfeust86
    Dame Clémence de Carpadant-Chéroy

    Dame Gypsie de Viverols
    Messire Tcotn
    Messire Nakuneuil d'Azayes
    Messire Gaspard. de Nerra ou sa Tutrice Sa Seigneurie Marie Alice Alterac
    Messire Francis Albéric du Val de Billaude
    Dame Natafael de Roserey de Montbazon-Navailles
    Messire Petitrusse
    Messire Azdrine de Vissac
    Messire Althiof de Marigny
    Dame Korydwen de Marigny
    Messire Jason de Vissac
    Messire Ninjaturtel
    Dame Wonderanny d'Azayes
    Messire Jrag de Marigny
    Messire Toflegrand
    Dame Clothilde de Saint Nicolas les Colombes
    Dame Karox
    Dame Naluria Marthun Vaast
    Dame Ivrel
    Dame Thibantik
    Messire Val1
    Dame Androlyne de Castellane
    Messire Caddarik
    Dame Legowen de Nivrim

Se tournant vers la régnante.

Votre Grâce, deux nobles n'ont pas répondu, et pour cause, ils sont retirés tous deux dans un monastère depuis avant les fêtes de la Nativité. De ce fait, Sa Grandeur le Comte de Forez, messire Cyril Kad d'Azayes, ainsi que Sa Seigneurie le Pair Theobald d'Azayes dit Nakuneuil, sont à excuser par votre part.

Galswinthe a écrit:
La cérémonie touchait à sa fin et la duchesse était tout de même soulagée. Malgré les nombreux imprévus et facéties des uns et des autres, tout s'était bien déroulé...
C'est alors, qu'arriva toute pimpante, d'on ne sait où, telle une flèche sa vassale, Naudéas, Dame de Farges qui lui colla une grosse bise sur chaque joue. Pas le temps de dire ouf, ni de dire quoi que ce soit :


Bon moi aussi je te jure fidélité ta grâce, mais ca je te l'ai déjà dit depuis longtemps. Bon je me souviens plus trop, amour, fidélité et passion. Non non pas ca.

Elle la regarde, l'écoute débiter ces quelques mots à toute allure. Concentration, maîtrise de soi, surtout ne pas craquer, non pas alors que la cérémonie se terminait et qu'elle avait tenu bon jusqu'alors. Elle détourna son regard un instant pour ne pas rire.

S'en suivit ce que l'on pourrait appeler une sorte d'allégeance. Regard discret, l'air un soupçon contrit, vers Auvergne qui fronce quelque peu les sourcils.

Son regard se porte à nouveau vers sa vassale qui, sans qu'elle ne pût dire mot tournait déjà les talons...

Décidemment, il fallait bien qu'il arrive encore quelque chose !

Reprenant ses esprits, elle écouta attentivement Auvergne et lui répondit :


Entendu Auvergne pour Sa Grandeur le Comte de Forez, messire Cyril Kad d'Azayes, ainsi que Sa Seigneurie le Pair Theobald d'Azayes dit Nakuneuil.
Je vous remercie vivement d'avoir mené cette cérémonie et surtout pour votre patience à bien des égards. Je me réjouis tout de même qu'elle se soit bien déroulée malgré tout.

_________________
Martymcfly de Montfort-Balmyr, Duc de Billy, Pair émérite de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance de janvier 1458   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cérémonie d'allégeance de janvier 1458
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [28 Janvier 1458-2nd mandat Lily-jane] Stiv Rieux, Seigneurie de Réalmont
» Programme des Elections Ducales Dauphinoises de Janvier 1458
» Janvier 1458
» [RP - 25 janvier 1458] Banquet de festoiement
» MELTING BOWL BRON (Lyon) 15 et 16 janvier 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché du Bourbonnais-Auvergne :: Bureaux publics :: Archives de la gargote-
Sauter vers: