Duché du Bourbonnais-Auvergne

Forum Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Max64 (DCD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celiane
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Max64 (DCD)   Mar 4 Mai 2010 - 17:30

Récapitulatif des accusations :

Accusé reconnu coupable de brigandage le 4 mai 1458
Accusé reconnu coupable de Trouble à l'ordre Public pour non respect de l'assignation le 16 mai 1458
Accusé reconnu coupable de brigandage le 11 juillet 1458
Accusé reconnu coupable de brigandage le 12 septembre 1458 - 1ère affaire
Accusé reconnu coupable de brigandage le 12 septembre 1458 - 2ème affaire




Acte d'accusation



Citation :
En ce 9 ème jour d’Avril de l'an de grâce milCCCCLVIII, Max64 comparaît devant le Juge Naudeas La Barillère, présidant la Cour du Bourbonnais-Auvergne, et, est mis en accusation par le Procureur Tridant, requérant pour le Duché.

*Les gardes font pénétrer l'accusé dans la salle d'audience.*
Max64, vous êtes accusé de Brigandage.

Je rappelle ici à la Cour les lois qui ont été enfreintes :

Livre III : du code pénal

Titre B : Des délits et crimes

Article 3 : du trouble à l'ordre public
Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes commise sur le territoire du Bourbonnais-Auvergne, ainsi que tout agissement ayant pour conséquence de nuire au bon fonctionnement de la communauté, pourront être considérés comme trouble à l'ordre public (brigandage, faux, machination, comportement malséant).
Le trouble à l'ordre public est puni par des peines allant de la simple amende à la peine de mort.


En effet,

Dame Phoenixianne a été agressé dans la nuit du 20 au 21 mars 1458 par un homme entre Montluçon et Montpensier (preuve 1). Il a déposé plainte auprès du Prévôt Korydwen qui prit la déposition avant de transmettre au bureau du brigandage (preuve 2).

* Le Procureur tend le dossier à l'huissier qui s'empresse de le porter au Juge et à la Défense*

Preuve 1 : Certificat de la victime
Preuve 2 : Plainte 1/2
Plainte 2/2

*En ayant terminé avec l'acte d'accusation, le Procureur s'adresse plus particulièrement à l'accusé afin de l'informer de ses droits*

Vous avez le droit de vous faire représenter, à titre gracieux, par un avocat du Duché, dont voici l'adresse :

*tend un parchemin à l'accusé*

(forum officiel, les institutions Auvergnates, salons d'accueil du barreau des avocats)

et voici un document vous expliquant le Corpus Juris Civilis (code en vigueur sur le territoire du comté du Bourbonnais Auvergne) et ses procédures:

*Tend un second parchemin à l'accusé *

http://bourbon-auvergne.forumactif.com/affichage-des-lois-f9/

Avec votre permission, Messire le Juge, nous pouvons entendre maintenant ce qu'a à dire l'accusé.


Réquisitoire


Citation :
L'accusé daigne se présenter, au vu de sa maigre bourse,
Je demande 35 écus et pour compenser, 4 jours de prison, ne pouvant lui retirer plus qu'il possède


Verdict


Citation :
*Le Juge entra dans le tribunal et constata l'absence de l'accusé ...*

Nous, Lanfeust de Troy, Juge du Bourbonnais Auvergne, en remplacement de Messire Lamis, allons rendre notre verdict dans cette affaire qui oppose Messire Max64 contre Dame Phoenixianne .

Attendu que le brigandage est répréhensible par nos lois.
Attendu que l'accusé n'est pas venu se défendre, prouvant sa culpabilité.
Attendu que l'accusé se trouve déjà en prison.
Attendu que l'accusé possède plus d'écus que ce que pensait le procureur.


Nous reconnaissons l'accusé comme coupable et prononçons la dite peine :

Amende de 90 écus au Roy.

Verdict rendu le 04/05/1458 au tribunal de Clermont en Bourbonnais Auvergne.


DOSSIER CLASSE APRÈS VÉRIFICATIONS D'USAGE LE 4 MAI 1458


Dernière édition par Celiane le Lun 25 Oct 2010 - 7:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celiane
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: Max64 (DCD)   Lun 17 Mai 2010 - 20:59

Accusé reconnu coupable de Trouble à l'ordre Public pour non respect de l'assignation le 16 mai 1458


Acte d'accusation



Citation :
En ce 7ème jours du mois de mai de l'an de grâce 1458, Messire Max64, comparaît devant le Juge Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny, présidant la Cour du Bourbonnais-Auvergne, et est mis en accusation par le Procureur Kimi32 de La Touraille, Seigneur de Besson, requérant pour le Duché.

*Les gardes font pénétrer le prévenu dans la salle d’audience.
Le Procureur du Bourbonnais-Auvergne, le visage impassible, le regarde entrer et s'installer à la place qui lui est assignée. Sur un signe du Juge, il commence à lire d'une voix claire et posée l'acte d'accusation*

Messire Max64, vous êtes ici pour Trouble à l'ordre public.

Je rappelle ici à la Cour les lois qui ont été enfreintes :

Livre IV : De la procédure policière et pénale

Titre A : Du traitement des infractions

Article 2 : De l'assignation à résidence

alinea a :
Lors d'une enquête effectuée par un maréchal ou le prévôt, celui-ci peut être amené à assigner une personne à résidence.

alinea b :
Une personne assignée à résidence n'a pas le droit de quitter le village où elle se trouve dès qu'elle a reçu l'assignation, sous peine de se voir accusée de Trouble à l'ordre public. La peine encourue en cas de déplacement non autorisé est une peine de prison.




En effet,
Le 9 avril 1458, le Sieur Max64 a été assigné à résidence à Montluçon par la maréchale Sakurahime (preuve 1) suite à une enquête pour Trouble à l'Ordre Public pour brigandage, jusqu'au 16 avril, dans le dit village de Montluçon. Le Sieur Max64 a pourtant quitté Montluçon dès le lendemain, le 10 avril 1458, d'après le rapport de douane.


* Le Procureur tend le dossier à l'huissier qui s'empresse de le porter au Juge et à la Défense*

Preuve n°1 : assignation initiale
Preuve n°2 : nouvelle assignation du 06 mai

*En ayant terminé avec l'acte d'accusation, le Procureur s'adresse plus particulièrement à l'accusé afin de l'informer de ses droits*

Vous avez le droit de vous faire représenter, à titre gracieux, par un avocat du Duché, dont voici l'adresse :

*tend un parchemin à l'accusé*

(forum officiel, les institutions Auvergnates, salons d'accueil du barreau des avocats)

et voici un document vous expliquant le Corpus Juris Civilis (code en vigueur sur le territoire du comté du Bourbonnais Auvergne) et ses procédures :

*Tend un second parchemin à l'accusé *

http://bourbon-auvergne.forumactif.com/affichage-des-lois-f9/

Avec votre permission, Messire le Juge, nous pouvons entendre maintenant ce qu'a à dire l'accusé.


Réquisitoire



Citation :
*Le procureur écouta la défense*
En raison des preuves démontrant la culpabilité du prévenu et de son absence devant cette cour, ce qui prouve qu'il ne regrette même pas son geste et ne tient pas non plus à se défendre.

*Se tournant vers le Juge*
Messire le Juge, je demande une peine de 5 jours de Prison.


Verdict


Citation :
*Le Juge entra dans le tribunal et prit connaissance du dossier.*

Nous, Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny et Juge du Bourbonnais Auvergne, allons rendre notre verdict dans cette affaire qui oppose Messire Max64 au duché.

Attendu que l'accusé n'est pas venu au tribunal pour se défendre, prouvant ainsi sa culpabilité.
Attendu que l'accusé n'a pas respecté son assignation à résidence.

Nous reconnaissons l'accusé comme coupable et prononçons la dite peine :

Cinq jours dans les geôles pour réfléchir à ses actes.
Amende de 1 écu au Roy pour l'entretien du casier judiciaire.

Verdict rendu le 16/05/1458 au tribunal de Clermont en Bourbonnais Auvergne.



DOSSIER CLASSE APRÈS VÉRIFICATIONS D'USAGE LE 17 MAI 1458
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celiane
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: Max64 (DCD)   Dim 22 Aoû 2010 - 16:28

Accusé reconnu coupable de brigandage le 11 juillet 1458



Acte d'accusation[/b]


Citation :
En ce 30ème jours du mois de Juin de l'an de grâce 1458, Messire Max64, comparaît devant la Juge Princesselaure,Dame de Chamalière présidant la Cour du Bourbonnais-Auvergne, et est mis en accusation par la Procureur Sonia80200, requérant pour le Duché.

*Les gardes font pénétrer le prévenu dans la salle d�audience.
Le Procureur du Bourbonnais-Auvergne, le visage impassible, le regarde entrer et s'installer à la place qui lui est assignée. Sur un signe du Juge, il commence à lire d'une voix claire et posée l'acte d'accusation*

Messire Max64, vous êtes ici pour trouble à l'ordre public.

Je rappelle ici à la Cour les lois qui ont été enfreintes :

Livre III : du code pénal

Titre B : Des délits et crimes

Article 3 : du trouble à l'ordre public
Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes commise sur le territoire du Bourbonnais-Auvergne, ainsi que tout agissement ayant pour conséquence de nuire au bon fonctionnement de la communauté, pourront être considérés comme trouble à l'ordre public (brigandage, faux, machination, comportement malséant).
Le trouble à l'ordre public est puni par des peines allant de la simple amende à la peine de mort.




En effet,
Dame Elais a été agressée dans la nuit du 27 au 28 mai 1458 par un homme entre Moulins et Montpensier (preuve 1). Elle a déposé plainte auprès du Prévôt Benoit560 qui prit la déposition avant de transmettre au bureau du brigandage (preuve 2). La victime Elais déclare le vol de 640 écus, 10 carcasses de cochons et un caillou.

* Le Procureur tend le dossier à l'huissier qui s'empresse de le porter au Juge et à la Défense*

Preuve : verdict du Juge Nom du Juge :

Preuve 1 : http://img171.imageshack.us/img171/5749/preuveracket.jpg
Preuve 2 : http://img202.imageshack.us/img202/2228/plainteq.jpg
Preuve 2 : http://img197.imageshack.us/img197/3088/arrestationmax64.jpg


*En ayant terminé avec l'acte d'accusation, la Procureur s'adresse plus particulièrement à l'accusé afin de l'informer de ses droits*

Vous avez le droit de vous faire représenter, à titre gracieux, par un avocat du Duché, dont voici l'adresse :

*tend un parchemin à l'accusé*

(forum officiel, les institutions Auvergnates, salons d'accueil du barreau des avocats)

et voici un document vous expliquant le Corpus Juris Civilis (code en vigueur sur le territoire du comté du Bourbonnais Auvergne) et ses procédures :

*Tend un second parchemin à l'accusé *

http://bourbon-auvergne.forumactif.com/affichage-des-lois-f9/

Avec votre permission, Dame le Juge, nous pouvons entendre maintenant ce qu'a à dire l'accusé.


Première plaidoirie de la défense


Citation :
"Hum, comment répondre à vos accusations. Hormis le fait que l'ensemble des évènements cités ne soient qu'un tissu de mensonges me conduisant dans une embuscade bien dessinée, je ne sais véritablement quoi répondre. Ah si ! Un mot : Balivernes !"
Après s'être exclamé ainsi, il prit soin de produire en finesse un bon et lourd crachat qui frappa le luisant parquet, parfaitement ciré.


Réquisitoire de l'accusation


Citation :
*Le procureur écouta la défense, écarquillant les yeux devant cet acte*
En raison des preuves démontrant la culpabilité du prévenu et surtout en voyant votre attitude devant la justice du Bourbonais Auvergne.

*Se tournant vers le Juge*
Madame le Juge, je demande une peine de 10 jours de prison ainsi qu'une amande d'un écu pour notre bon Roy.


Derniere plaidoirie de la defense


Citation :
Maximus crut s'étouffer en écoutant la peine qui lui serait donnée.
"10 jours de prison ? Ça commence à faire. J'avais besoin d'un petite diète.
C'est vrai que depuis quelques temps mon mode de vie n'est pas des plus exemplaires.
Avec près de 6000 écus gagnés grâce à un brigandage intensif, je ne mange plus que de la bonne bouffe de riche. Oui, je peux me le permettre.


La defense a appelé Elais à la barre


Citation :
*Assise sur sa chaise, Elais écoutait. Pas une seule émotion ne transparaissait sur son visage, si ce n'était celle de la lassitude. Le temps avait défilé depuis le jour de son agression, cependant elle avait fait l'effort de se présenter. « Tout coupable doit être puni » lui avait-on dit... Elle avait simplement acquiescé à cela, songeant que les preuves qu'elle avait fournies devait être bien suffisantes et qu'il n'était nécessaire qu'elle se retrouve de nouveau confrontée à cet homme. Mais elle était là, le regard légèrement perdu dans le vague quand on cita son nom afin qu'elle se rende à la barre.*


-Madame le juge, membre imminent de la cour, bonjour,

Que puis-je dire si ce n'est ce que le procureur a déjà cité ? On m'a volé, j'ai reconnu cet homme, j'ai porté plainte, apporté des preuves, j'ai espéré longtemps que l'on trouverait une solution pour que je puisse récupérer, non pas mes écus, non pas mes carcasses, peu importe cela, mais un simple caillou... et cela en vain. Je pense donc que mon devoir s'arrête là vous concernant. Je vous remercie.

*Cette fois, elle se retourna vers l'accusé*

-Messire Max, je souhaiterais savoir si vous avez toujours mon caillou ? Si tel était le cas, seriez vous prêt à me le revendre ?


Verdict



Citation :
Procès ayant opposé Max64 au Duché du Bourbonnais-Auvergne
Max64 était accusé de trouble à l'ordre public.

Le jugement a été rendu

Enoncé du verdict
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.


Moi, Laure d'Orsenac Dame de Chamalières, agissant en qualité de Juge du vénéré et vénérable duché du Bourbonnais-Auvergne, sous le règne de sa grâce Lanfeust, va rendre à présent le verdict opposant Max64 à nostre Duché.

De part la présence de l'accusé et l'attitude devant cette cour,
De part la présence de la victime,
De part le fait que jamais le gain de cette maniére ne saura être toléré sur nos terres,
De part votre souhait de visiter nos gêoles et de votre enthousiasme face à la peine prononcée par le procureur,
De par vos finances fort légéres, mais soupconnant que vous avez pu facilement les cacher...

En ce sens, je vous condamne à purger une peine de prison de dix jours dans les geoles du chateau de Clermont.

Jugement rendu à Clermont, Capitale du BA le 11/07/1458




DOSSIER CLASSE APRÈS VÉRIFICATIONS D'USAGE LE 22 AOUT 1458
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celiane
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: Max64 (DCD)   Dim 3 Oct 2010 - 6:29

Accusé reconnu coupable de brigandage le 12 septembre 1458 - 1ère affaire


Acte d'accusation



Citation :
En ce 22ème jour d'août de l'an de grâce 1458, Messire Max64 comparait devant le Juge Lakdan présidant la Cour du Bourbonnais-Auvergne, et est mis en accusation par le Procureur Fabien de la Fléchère Marigny, requérant pour Damoiselle Celiane, Messires Benoit et Enae.

*Les gardes font pénétrer le prévenu dans la salle d’audience.
Le Procureur du Bourbonnais-Auvergne, le visage impassible, le regarde entrer et s'installer à la place qui lui est assignée. Sur un signe du Juge, il commence à lire d'une voix claire et posée l'acte d'accusation*

« Messire Max64 vous comparaissez aujourd’hui devant la cour car vous êtes accusé de motif de l'accusation selon l'article 3, Titre B du Livre III du Codex du Bourbonnais Auvergne. Je rappelle ici à la Cour les lois qui ont été enfreintes :


Livre III : du code pénal

Titre B : Des délits et crimes

Article 3 : du trouble à l'ordre public
Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes commise sur le territoire du Bourbonnais-Auvergne, ainsi que tout agissement ayant pour conséquence de nuire au bon fonctionnement de la communauté, pourront être considérés comme trouble à l'ordre public (brigandage, faux, machination, comportement malséant).
Le trouble à l'ordre public est puni par des peines allant de la simple amende à la peine de mort.



D'autre part, votre Honneur, l'enquête de nos Maréchaux d'investigation a pu nous apporter les preuves qui nous ont amenés à nous présenter devant vous aujourd'hui. Huissier, s'il vous plait..."

* Le Procureur tend le dossier à l’huissier qui s'empresse de le porter au Juge et à la Défense : *

"Il est indiqué dans ce dossier :

Celiane, Benoit560 et Enae ont été agressés dans la nuit du 10 au 11 aout 1458 par un homme entre Montluçon et Montpensier (preuve 4, 5 et 6). Ils ont déposé plainte auprès du Prévôt Sakurahime qui prit la déposition avant de transmettre au bureau du brigandage (preuve 1, 2 et 3).


Vous trouverez en preuve la copie inventaire des preuves :


Preuve 1 : Plainte Dame Celiane
Preuve 2 : plainte Messire Benoit560 1/2
plainte Messire Benoit 560 2/2
Preuve 3 : Plainte victime 3: plainte Messire Enae 1/2
Plainte Messire Enae 2/2
Preuve 4 : Certificat Celiane
Preuve 5 : Certificat Benoit560
Preuve 6 : Certificat Enae




*En ayant terminé avec l'acte d'accusation, la Procureur s'adresse plus particulièrement à l'accusé afin de l'informer de ses droits*

« Vous avez le droit de rester en liberté dans n'importe qu'elle ville du Bourbonnais Auvergne jusqu à la fin du procès. Cependant, il vous faudra informer le maréchal dans la ville où vous vous trouvez si vous décidez de sortir de la cité en indiquant quelle bourgade bourbonnaise vous désirez rejoindre.
Vous avez le droit de vous faire représenter, à titre gracieux, par un avocat du Duché , dont voici l'adresse :

* tend un parchemin à l'accusé*

http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=556&sid=dT5uece04xAKPmoUe4fC3Zegv

et voici un document vous expliquant le Corpus Juris Civilis (code en vigueur sur le territoire du comté du Bourbonnais Auvergne) et ses procédures:

*Tend un second parchemin à l'accusé *

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=15412&sid=dT5uece04xAKPmoUe4fC3Zegv

Si Votre Honneur le permet, nous pouvons maintenant entendre ce qu'à à dire le prévenu pour sa défense. »



1ère plaidoirie


Citation :
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.


Réquisitoire


Citation :
*Le Procureur se leva, et une fois à la barre, il prit la parole.*
Bien. Votre honneur, voilà une affaire problématique. D'un côté, l'accusé ne nous fait pas l'honneur de sa présence en audience, et d'un autre côté, il n'y a pas eu de préjudice financier, étant donné que rien n'a été volé. Bien entendu cela n'excuse pas sa faute, soyons clairs.
En conséquence de tout cela, je vous demanderais, votre honneur, pour l'accusé, une amende d'1 écu au Roy, et une peine d'un jour d'emprisonnement.
*Il se rassit.*


verdict


Citation :
Moi, Lakdan, agissant en qualité de Juge du duché du Bourbonnais-Auvergne, sous le règne de sa grâce PrincesseLaure, va rendre à présent le verdict opposant Max64 à nostre Duché.

De part les preuves montrées en ce lieu et démontrant la culpabilitée de l'accusé,
De part l'absence de l'accusé à son propre procès,
De part le fait que l'acte de l'accusé, bien qu'échoué, ne peut rester impuni,

Je vous condamne à 1 jour de prison et à payer une amende de 1 écu pour notre bon Roy de France Levan le IIIeme de Normandie.

Jugement rendu à Clermont, Capitale du Bourbonnais Auvergne le 12/09/1458.


Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 1 jour et une amende de 1 écu.



DOSSIER CLASSE APRÈS VÉRIFICATIONS D'USAGE LE 3 OCTOBRE 1458


Dernière édition par Celiane le Lun 25 Oct 2010 - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celiane
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 1603
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: Max64 (DCD)   Lun 25 Oct 2010 - 7:53

Accusé reconnu coupable de brigandage le 12 septembre 1458 - 2ème affaire


Acte d'accusation



Citation :
Votre Honneur,
Mesdames et Messieurs,


Messire Max64, vous comparaissez ce jour dix huit aout de l'an 1458 devant cette Cour afin de répondre d'accusation de vol, sur la personne de Dame Emmaline.

En effet, vous avez pillé cette personne en date du vingt-huit avril de cette même année, entre Nevers et Moulins.

Concernant la victime dont il est question, vous lui avez dérobé 253 écus, 20 pains et 12 maïs.

Ainsi, en vertu de l'article 421-4 du Code Pénal :

Art. 421-4 Du vol
Le vol se définit comme tout agissement visant à obtenir la propriété de marchandises en s en emparant contre le gré d une personne par la force ou par la ruse.
Le vol est punissable de six jours de prison et de 1.000 écus d amende, ainsi que de la restitution de l ensemble des biens volés.

Messire Max64, je vous accuse de vol.

Vous avez le droit de demander à être assisté et représenté par un avocat du Barreau de Bourgogne dont voici la liste :
Maitres Geulederat, Intello39, Garwael, Jacklepetit

Je demanderai à Dame Emmaline de venir témoigner en ces murs, en sa qualité de victime.

Ethel, procureur de Bourgogne
Fait à Autun, le 18 août 1458


1ère plaidoirie



Citation :
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.


Témoignage de Génésia


Citation :
Genesia arriva à la barre des témoins, elle jeta un regard au procureur et au juge, Je me présente, je m�appelle Genesia, je tiens tout d�abord à vous remercier de m�autoriser à témoigner, en effet la plaignante Dame Emmaline ayant du reprendre en urgence la mairie de Nevers en main, elle n�a pas pu se déplacer et m�a demandé de la représenter devant vous.


Je vais donc vous relater les faits tel que Dame Emmaline me les a racontés. La nuit du 27 au 28 avril Dame Emmaline s�est fait agresser alors qu�elle parcourait un chemin qu�elle avait l�habitude d�emprunter entre Moulin et Nevers. L�homme l�a laissé inanimée dans le fossé après l�avoir totalement dépouillé de ses biens. Elle possédait 253 écus, 12 épis de Maïs et une vingtaine de pains.

Quand dame Emmaline à reprit connaissance elle était faible et n�avait plus rien à manger pour lui permettre de reprendre quelques forces ! Elle a fort heureusement gardé en mémoire la physionomie de son agresseur, il était vêtu de rouge et de blanc, il avait une capuche sur la tête et une arbalète à la main. Cet homme avait le regard sombre que Dame Emma n�oubliera jamais, il avait aussi un bouclier une épée et un casque rouge, des bottes blanches et une ceinture marron.

Elle fait toujours des cauchemars suite à cette agréssion

Avant que je ne quitte Nevers Damme Emmaline m�a fournit les preuves qu�elle avait en sa possession et je me permets de vous les remettre à mon tour


http://i62.servimg.com/u/f62/11/12/57/10/screen18.jpg
http://i62.servimg.com/u/f62/11/12/57/10/screen20.jpg


J�espère que vous ferez justice pour mon amie qui oeuvre beaucoup la communauté et son village et qui ne méritait en aucun cas subir une telle vilenie.

Genesia en avait fini et alla se rasoir.


Réquisitoire


Citation :
*Le procureur avait attendu l'accusé qui, évidemment, n'avait pas montré le bout de son nez. Elle avait donc prété une grande attention sur les dires du témoignage en faveur de la victime, puis elle prit la parole*

Votre honneur,

Je ne suis que peu surprise de ne pas voir l'accusé, il aime bien fuir les procès...*soupire*

Donc étant donné qu'il n'est point présent, que la victime a pu témoigner via le biais d'une de ses connaissance, je demande une peine d'un jour de prison pour faire passer à Max64 l'envie de brigander ainsi qu'une amende de 500 écus qui correspondent au montant dérobé.

Je vous remercie de m'avoir écouté.

*Le procureur retourna s'asseoir après avoir salué*

Merci et bonne soirée,
Cordialement,

Edwen


verdict



Citation :
Moi, Lakdan, agissant en qualité de Juge du duché du Bourbonnais-Auvergne, sous le règne de sa grâce PrincesseLaure, va rendre à présent le verdict opposant Max64 au Duché de Bourgogne,

De part les preuves montrées en ce lieu et démontrant la culpabilitée de l'accusé,
De part l'absence de l'accusé à son propre procès,
De part l'ampleur du vol,

Je vous condamne à 1 jour de prison et à payer une amende de 500 écus à la personne de Dame Emmaline, somme correspondant au vol commis.
Un greffier ducal prendra contact avec vous très prochainement.

Jugement rendu à Clermont, Capitale du Bourbonnais Auvergne le 12/09/1458.




DOSSIER CLASSE APRÈS VÉRIFICATIONS D'USAGE LE 25 OCTOBRE 1458
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Max64 (DCD)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Max64 (DCD)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Max64 (DCD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché du Bourbonnais-Auvergne :: Bureaux publics :: Justice :: Casiers Judiciaires-
Sauter vers: