Duché du Bourbonnais-Auvergne

Forum Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Avalyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melisandre
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 2379
Localisation : Devant toi !
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Avalyne   Sam 9 Fév 2013 - 11:41

    Duché du Bourbonnais-Auvergne

    Nom de l'accusé : Avalyne

    Date de naissance : le 11 Janvier 2011

    Fiche de l'accusé : http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Avalyne

    Récapitulatif des accusations :

    . Brigandage en date du 21 Janvier 1461 Arrow Coupable

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melisandre
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 2379
Localisation : Devant toi !
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Avalyne   Sam 9 Fév 2013 - 11:45


    Procès : Brigandage

    En date du 28 Janvier 1461


    Acte d’accusation
    Citation :

    Le 21 du mois de janvier de l an de grâce MCDLXI,

    Accusateur : LeDuché du Bourbonnais Auvergne
    Procureur : Jason de Vissac
    Juge : Princesse Laure

    Accusé :Avalyne
    Victimes : Malyka
    http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Malyka
    Sergent_Alone
    http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Sergent_Alone


    *Les gardes firent entraîner le prévenu suivant dans la salle d�audience.

    Le procureur se leva vint se placer devant le juge. Il leva la main pour réclamer le silence...

    << Madame le juge nous sommes devant ce tribunal suite à la plainte déposée par deux voyageurs que sont Dame Malyka et Sieur Sergent_Alone qui ont été agressés dans la nuit du 9 au 10 mars 1460 par un groupe composé de deux femmes et deux hommes sur les chemins de notre duché, entre Montpensier et Thiers (preuve 1). Elle à déposé plainte auprès de MissAnasthasia alors Prévost des Maréchaux du Bourbonnais Auvergne, qui a transféré la plainte au Bureau du brigandage (preuves 2).
    Les victimes affirment ceci : Dame Malyka a déclaré le vol de 13 écus et 1 pain. et Sieur Sergent_Alone a déclaré le vol de 10 écus.

    Dès réception de la plainte, le bureau du brigandage a préparé les avis de recherche mais l'un des individus a été identifié par les douaniers en la personne de El_feroz grâce à la description faite par la victime.

    En conséquence, un dossier a été monté suite à cette reconnaissance et présenté ce jour à la Prévôté pour qu'arrestation et enquête soient faites.>>

    Le procureur se retourna vers l'accusé:

    « Dame Avalyne vous comparaissez aujourd�hui ci devant la cour car vous êtes accusé selon les articles Titre B Article 3 : du trouble à l'ordre public : Des délits et crimes du Livre III du Codex du Bourbonnais Auvergne d�avoir Brigandé Dame Malyka et Sieur Sergent_Alone dans la nuit du 9 au 10 mars 1460 . »

    Rappel de la loi :

    Livre : du code pénal

    Titre B : Des délits et crimes

    Article 3 : du trouble à l'ordre public
    Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes commise sur le territoire du Bourbonnais-Auvergne, ainsi que tout agissement ayant pour conséquence de nuire au bon fonctionnement de la communauté, pourront être considérés comme trouble à l'ordre public (brigandage, faux, machination, comportement malséant).
    Le trouble à l'ordre public est puni par des peines allant de la simple amende à la peine de mort.



    *Le Procureur fit parvenir les preuves par truchement de l�huissier : *

    Preuve 1 : Certificat des victimes
    Preuve 2 : Plainte 1/2
    Preuve 3 : Plainte 2/2

    « Vous avez le droit de rester en liberté jusqu à la fin du procès.
    Vous avez le droit de vous faire représenter, à titre gracieux, par un avocat du Duché : http://bourbon-auvergne.forumactif.com/t13457-liste-des-avocats-du-barreau-du-bourbonnais-auvergne#424305

    Vous trouverez, ci- joint, un formulaire vous expliquant le Corpus Juris Civilis (code en vigueur sur le territoire du comté du Bourbonnais Auvergne) et ses procédures:

    http://www.lesroyaumes.com/EcranPrincipal.php?l=7&choix=8&m=1


    Que suive la plaidoirie du prévenu. »

    Première plaidoirie de la défense
    Citation :

    Bonjour Votre Honneur,

    voila bien longtemps que cette histoire s'est produite et j'avoue ne garder aucun souvenir de cette époque .. mais de là à dire que j'ai violenter ces personnes afin de leur soutirer une brassée d'écus et d'une miche de pain sérieusement c'est affligeant...; ou alors j'étais ivre et ils auront mal compris mon geste.

    Oui je l'avoue... il m'arrivait de sortir des tavernes et de prendre la route ronde comme un tonneau ... mais jamais, au grand jamais pour porter tort à deux honnêtes personnes.

    Ava eut le bon ton de rougir puis fixa de ses grands yeux vert le juge.

    Messire, je suis coupable de ne jamais refuser un verre. A toujours cheminer par monts et par vaux, j'aime à plaisanter avec mon prochain, non pas à lui dérober quelques pièces trébuchantes.

    J'espère sincèrement que vous n'auriez pas à coeur de m'envoyer en prison pour ces instants d'égarement dont je ne me souviens plus ... d'autant plus que je suis déjà malade... je risquerais d'être la cause d'une épidémie ravageuse.

    Ava se met à tousser et contient non sans mal un début de crise.

    Messire, j'implore votre immense mansuétude

    Ses mains se crispent sur les barreaux devant elle, elle doit tenir ...

    Réquisitoire de l’accusation
    Citation :

    Le procureur écoute l'accusée se défendre le visage impassible. Quand celle ci en a terminé il se lève et la regarde droit dans les yeux.

    << A vous écouter vous êtes aussi blanche que l'agneau qui vient de naître et nous ne devrions en aucun cas croire que vous auriez rackettés ces deux honnêtes voyageurs avec votre complice. Que vous étiez sous l'emprise de la boisson et que c'est elle que nous devrions blâmer pour ce qui c'est passé.

    De plus les faits datent du mois de mars 1460 et vous avez cru échapper à la justice parce que le larcin date de 10 mois et bien vous avez faits erreur ici la justice n'oublie pas. Nous avons un an pour vous juger une fois que vous avez été identifiée et c'est ce qu'il se passe aujourd'hui. Votre victime vous à vue et décrite ce qui nous a permis de lancer un avis de recherche permettant de vous retrouver.

    Vous nous dites être malade et que nous devrions être indulgent car vous ne voulez pas contaminer toute la prison, ne vous inquiétez pas vous aurez une cellule pour vous seule comme cela aucun risque de contamination.
    Votre maladie ne vous à point poser problèmes de venir ici au risque de contaminer tout un tribunal. Vous auriez pu demander à un avocat de vous représenter pour ne point prendre de risque.

    Je pense pour ma part que vous nous mentez depuis le début, j'en suis même convaincu. >>

    Le procureur se retourna vers la juge

    <<Madame la juge je vous demanderai de n'avoir aucune indulgence pour l'accusée qui se joue de cette cour en nous faisant croire tout et n'importe quoi. Elle est coupable d'avoir dérobé les écus et la miche de pain de deux pauvres voyageurs.

    Je vous demanderai donc d'appliquer le Corpus Juris Civilis et de condamner l'accuser à une amende ainsi qu'une journée de prison afin qu'elle réfléchisse à ses méfaits et pour que la prochaine fois où il lui viendrait l'envie de racketter quelqu'un elle ne le fera pas en toute impunité.

    Je vous remercie de m'avoir écoutée Madame la juge>>

    Le procureur retourna à sa place.

    Dernière plaidoirie de la défense
    Citation :

    * visiblement la crise perdurait durant le réquisitoire de l'accusation mais elle se redressa aussi vaillante que possible *

    Messire, pensez vous que j'aurais quitté mon village pour venir de part votre duché afin de me livrer pieds et poings liés ? De plus cette maladie je l'ai attrapée sur vos terres. J'étais parfaitement saine avant cela.

    * soupire exaspérée *

    Quand à blâmer la boisson ce n'est pas ce que je vous demande. D'ailleurs, que celui ou celle qui n'a jamais été pris de boisson se lève séance tenante !!!

    * Ava regarde les personnes assistant au procès et hausse un fin sourcil devant l'absence de réaction"

    Voyez messire, personne, je dis bien Personne, ne peut dire le contraire. De plus vous me parlez à présent d'un complice alors que vous n'en aviez jamais fait état. J'aimerais bien connaître son nom. Car en ce cas ce qu'il m'est reproché est à diviser de moitié ... soit 5 malheureux écus et une demie miche de pain !!!!

    A nouveau, vous attaquez sur un autre point ... ma présence ... auriez vous préféré que je ne vienne pas ? que je laisse un autre me défendre alors que je n'ai pas un sous vaillant pour le rétribuer ? et puis ... je ne sais même pas ou demander cette aide ...

    Loin de moi l'idée de vouloir vous contaminer, à la réception de la comparution, je n'ai eut qu'une volonté me défendre des vilainies dont on m'accuse. L'innocence, surement, aura guidé mes pas.

    * regarde la juge à présent *

    Votre Honneur, je vous assure ne pas avoir rencontré ces personnes, et encore moins les avoir dévalisées.

    Témoin n°1 de la défense : Hygie
    Citation :

    *Appelée à la barre pour venir témoigner. Hygie lève un sourcil interrogateur à la lecture du courrier. Qui avait bien pu citer son nom pour l'appeler à l'aide ? Qui, dans son entourage, se retrouvait dans la panade ? Hygie hausse les épaules ne trouvant pas réponse, se presse et arrive au Tribunal, le procès vient de commencer.

    La Moulinoise passe discrètement la tête par la porte et aperçoit Ava. Une amie de longue date, un long moment qu'elles ne s'étaient pas vues, le sourire s'élargit. Hygie entre dans la salle et s'installe pour écouter les plaidoiries. A son tour, elle se présente à la barre.*

    Madame le Juge,
    Monsieur le Procureur,

    Je me présente, je suis Hygie, habitante de Moulins. Je suis donc devant vous pour venir témoigner en faveur d'Avalyne ici présente. Ava est une amie de longue date, je la connais bien et j'ai du mal à croire qu'elle puisse faire du mal à qui que ce soit, du moins de sa propre volonté. Alors certes, elle a quelques faiblesses qui peuvent lui jouer des tours comme son penchant pour l'alcool. Je vais vous raconter une anecdote, vous comprendrez un peu mieux qui est Ava.

    *Hygie prend une respiration, commence à faire des pas devant la Juge et le Procureur.*

    Un jour, Ava avait fait une bêtise dans le village et pour punition, elle devait assister le curé pour la prochaine messe. De bonne intention, elle s'y était rendue bien avant le début et déjà à cette époque... *soupire*... elle a vérifié à maintes reprises que le vin de messe était parfait pour le rituel. Pas besoin de vous dire dans quel état elle s'est retrouvée. Mais c'est qu'elle tient bien sur ses jambes la bougre. Ensuite allez savoir ce qu'il lui a traversé la tête, mais pour appliquer sa punition elle n'a pas eu mieux comme idée de se recouvrir d'une aube qu'elle avait troué grandement au niveau du séant, s'était installée à côté de l'autel le derrière en l'air et à l'air, une bougie coincée entre les fesses, à la verticale hein, pas l'horizontal... à attendre patiemment que le curé en ait besoin pour son office ! Autant vous dire qu'il a été outré, choqué lorsqu'il a attrapé le cierge et a forcé pour l'ôter et que, du coup, Ava s'est cassée la binette et a été découverte.

    *Hygie était en plein théâtre et non Tribunal à raconter son histoire, mais un doute lui vient subitement.*

    Madame le Juge, Monsieur le Procureur, vous devez vous dire que je vous raconte des âneries à mon tour. Si c'est le cas, je vous suggère de vérifier mes dires. Ava a eu de la cire qui s'est refroidie sur sa peau de fesses lorsque le curé tirait sur le cierge, elle doit encore avoir les cicatrices, demandez lui de vous montrer !

    *Hygie revient derrière la barre et regarde ses interlocuteurs sérieusement.*

    Je voulais vous raconter tout ça pour vous faire comprendre qu'Avalyne n'est pas une mauvaise personne. Elle est juste... faible devant certains plaisirs de la vie. Faut-il qu'on lui en veuille pour ça ???

    J'en ai fini Madame le Juge.

    *Hygie retourne à sa place attendant la suite.*

    Témoin n°1 de l’accusation : Missanasthasia
    Citation :

    La jeune femme se leva pour se rendre à la barre.

    * Bonjour Dame la Juge, Monsieur le Procureur.

    Je me présente, Anasthasia de La Touraille, Maréchale du BA. Lors de l'enquête sur ce dossier, j'étais en mandat de Prévôt. Le 10 Mars de l'An de Grasce 1460, j'ai reçu au matin une missive de la victime Dame Malyka qui m'affirmait avoir été brigandé par un groupe de personne, dont l'une ressemblait sans aucun doute à la description de Dame Avalyne. La victime me confia également, que son compagnon de route avait subit la même mésaventure. Donc après avoir entendue sa déposition et récoltée les informations nécessaire, une enquête fut faite cela c'est terminée par un dossier de plainte à l'encontre de Dame Avalyne pour Trouble à l'Ordre Public - Brigandage.
    Merci de m'avoir écouté.*


    Verdict
    Citation :

    En ce 28éme jour du mois de Janvier 1461, Nous, Laure de Troy ~ d'Orsenac, Juge du Bourbonnais Auvergne sous le règne de sa Grâce Petitrusse, allons rendre notre verdict concernant l'affaire opposant le duché du Bourbonnais Auvergne et la Dame Avalyne.

    Ayant pris connaissance de l'acte d'accusation, des parchemins s'y référant ainsi que des lois de notre Codex,

    De par les éléments fournis par l'accusé,

    De par le témoignage de la maréchale Anasthasia,

    Silence je vous prie ! Accusée levez-vous !

    Vous, Avalyne êtes reconnus coupable de trouble à l'ordre public sur les terres ducales du Bourbonnais Auvergne !

    Nous vous condamnons donc à payer une amende de 15 écus pour les caisses royales, ainsi qu'un séjour tout frais payé dans les geôles de Clermont ! Allez disons 1 jour !


    Justice est à présent rendue !


    CASIER CRÉÉ LE 09/02/1461
    .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Avalyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avalyne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché du Bourbonnais-Auvergne :: Bureaux publics :: Justice :: Casiers Judiciaires-
Sauter vers: