Duché du Bourbonnais-Auvergne

Forum Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aetha
Invité



MessageSujet: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   Mar 5 Sep 2006 - 13:43

1ere page Posté le: Mar Juil 11, 2006
scarlette24 a écrit:
du fond de sa cellule ou il croupi depuis deux mois un homme attend d'etre jugé.



Citation :
un tribunal militaire a ete constitué et le procé va enfin pouvoir commencer
vous connaitrez tres prochainemment le noms des membres du jury et celui des membres de la cour
Aetha a écrit:
Aetha se réjouit."Pas trop tôt, j'commencais à croire que ça 'arriverait jamais !"
Hermelin a écrit:
Hermelin passe en revue les verdicts qu'il aimerait voir appliqués :
La pendaison, classique mais efficace ; la décapitation, joli mais salissant ; la roue, ah oui c'est bien ça la roue, ou bien un bel écartèlement...
antoine* a écrit:
Qu'on le livre au peuple Twisted Evil

Reprends toi antoine, lui aussi mérite un jugement équitable
Ivrel a écrit:
Hermelin a écrit:
Hermelin passe en revue les verdict qu'il aimerait voir appliqués :
La pendaison, classique mais efficace ; la décapitation, joli mais salissant ; la roue, ah oui c'est bien ça la roue, ou bien un bel écartèlement...

Heu la roue servait à rouer de coups et à casser les membres si je ne m'abuse, pour l'écartelement j'ai entendu dire que 4 chevaux c'était utile !

Mais il faut d'abord que l'assassin se confesse, si il veut obtenir le pardon de Dieu.
Gypsie a écrit:
qu'il croupisse, qu'il pourrisse au fin fond de sa cellule, mais livrez le au peuple avant Evil or Very Mad
Ivrel a écrit:
Il faut que justice soit rendue, mais en suivant la loi, nous ne sommes pas des assassins pour le livrer à la vindicte populaire.
Gypsie a écrit:
ben non, on demande juste à ce qu'il soit sur la place du marché samedi, c'est tout
Ivrel a écrit:
Et que croyez-vous qu'il arrivera..................
Gypsie a écrit:
Et vous ?
Blue.de.Thuret a écrit:
Du sang du sang des trippes à l'air Twisted Evil
Du bonheur quoi Twisted Evil
scarlette24 a écrit:
Citation :


les membres du Jury:

Dame Oya
Dame Ivrel
Dame Chuna
Messire Phaleg
Messire Tixlu
Messire Barbu
Messire Yselin
Messire Chevalerie


Les membres de la cour

juge :
Dame Scarlette24

Procureur :
Dame Gypsie baronne douairière de domérat

avocat de la défense :
messire Padoo

le greffier :
Messire Melkio

temoins à charge :
le garde
Blue.de.Thuret a écrit:
Manque juste l'accusé Wink
Gypsie a écrit:
ah tiens, j'avais eu une convocation...
chuna a écrit:
Chuna avait recu la missive à la caserne, lui informant qu'elle ferait partie des membres du Jury. Ce procès, elle l'attendait avec joie..et elle avait prit sa monture Apollon, suivi de Truc Poilu qui avait prit, après la capture de l'assassin une retraite bien méritée dans les couloirs de la caserne..Elle galopait à toute allure, sur son visage un sourire se dessinait...Fut la Duchesse allait enfin pouvoir trouver repos...Le procès allait commencer...Quelles étaient les raisons de ce crime horrible? Qui avait participé? N'y avait-il que ce fou de Tremossi....car il ne devait pas être le seul...d'autres devaient avoir participé à guider ce geste meurtrier et d'hérésie...

Elle arriverait à l'heure, Truc Poilu les suivait, la bave aux lèvres...il savait que ce voyage n'était pas un voyage d'agrément mais de Justice..


Dernière édition par le Mar 5 Sep 2006 - 16:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aetha
Invité



MessageSujet: Re: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   Mar 5 Sep 2006 - 13:49

2e page
Don Vasco a écrit:
Citation :
Du sang du sang des trippes à l'air
Les temps changent...

A mort l'assassin !
je veux une place au 1er rang de l'exécution...
Gweltas a écrit:
Don Vasco a écrit:
A mort l'assassin !
je veux une place au 1er rang de l'exécution...

Mouééé... t'as d'la chance d'être vieux l'Don Vasco. Tu peux prendre ma place... Mais j'veux pas être loin hein ! J'veux voir le sang gicler !
Blue.de.Thuret a écrit:
Don Vasco a écrit:
Citation :
Du sang du sang des trippes à l'air
Les temps changent...

A mort l'assassin !
je veux une place au 1er rang de l'exécution...

Prend la main du vieux monsieur qu'il ne connait pas. Il l'instale au premier rang

- Voilà vous serez bien là, vous voulez de l'eau ?
Gypsie a écrit:
Fusille Blue du regard
Blue.de.Thuret a écrit:
regarde dame Gypsie et se dit qu'il a encore fait une betise

- Je vais me sauver par la porte de deriere, je risque d'avoir un coup Confused
Gypsie a écrit:
Un coup du Cara oui...
Blue.de.Thuret a écrit:
Ne sait pas ce c'est un coup de " cara" . Ne voulant pas prendre risque il part de la salle en courant et va se refugier à la caserne du BA . Au moins là il est en sureté...
Bernardo Tremossi a écrit:
Du fond de sa cellule où il croupi depuis deux mois un homme attend d'être jugé.
Il connaissait le moindre espace de sa geôle infecte et putride pour l’avoir parcouru en long et en large, hurlant sa rage et sa haine à tous les impies qui le maintenaient emprisonné.
Priant le Très Haut de le délivrer de sa captivité afin qu’il puisse achever son œuvre, faire du royaume un royaume pieux et pur. L’homme avait en vain testé chaque barreau de sa prison, rien à faire !
Ils tentèrent de l’interroger, de savoir qui il était, d’où il venait, à quel groupe il appartenait. Tous se heurtèrent à un mur de silence et de regard fielleux. Rien ne sorti de ses lèvres hormis des imprécations, des insultes et malédictions.
Après deux mois, sa volonté n’avait pas cédée. Cependant, ce qui l’inquiétait, ce n’était pas ses gardes, ses tourmenteurs - ces païens, ils seraient jugés le jour de leur mort - ni même le procès qui s’annonçait… Ce qui l’inquiétait c’était que le Très Haut restait muet à ses appels. Et Bernardo Tremossi commençait à se demander où il avait fauté…
Ori a écrit:
Et si on le donnait à manger aux vaches? Laughing
~Nim0~ a écrit:
Au court bouillon l'assassin...
phenixau a écrit:
comme peine de mort je propose que le peuple s'en charge mais fo pas que ca soit trop rapide non plus il faut qu'il soufrent

ce que tu a fait de mal tremossi tu a tué une femme et tu a endeillé un duché tu n'a pas a chercher plus loin

je trouve ca normal qu'il reponde pas mais je n'ai pas envie de develloper
Odin52 a écrit:
Seul dans sa grande bibliothèque de son château de Ravel, le Vicomte n'arrivait pas à se concentrer. La veille on lui avait appris la nouvelle : le jugement de l'assassin de son ex-épouse, feue Duchesse Zeroukay, avait été annoncé.
Bientôt il se retrouverait de nouveau confronté à cet homme. Il se souvint de ce jour où on l'avait arrêté et ramené à Clermont, alors il avait croisé le regard haineux de Trémossi. Depuis cet instant il savait qu'il ferait tout pour le voir tomber sous les coups du bourreau, le voir souffrir comme lui avait souffert.

Odin referma son livre, ce n'était pas la peine de continuer à essayer de lire. Il se dirigea vers les écuries ou il demanda à ce que deux chevaux soit prêt pour le lendemain matin. Il se rendrait à Clermont en compagnie de Gypsie et y resterai jusqu'à la fin du jugement.
Il alla rejoindre sa fiancée dans les jardins, où ils passèrent le reste de la journée.
Yselin a écrit:
Cet accusé aura droit à un procès juste et équitable en correspondance avec la grandeur d'âme religieuse. Cool
scarlette24 a écrit:
Messire Dugesglin qui devait etre le procureur lors de ce procé est actuellement indisponible . Il sera donc remplacé par Dame Gypsie baronne douairière de domérat
nictail a écrit:
Le Lieutenant Nictail, honoré qu'on lui ait confié cette mission, se dirige vers la cellule de cet infame prisonnier ... Il ouvre la porte et entre dans cette froide cellule ... c'est encore trop bien pour cet homme ...

Celui-ci est allongé sur sa paillasse ...


Debout !

Nic ajoute aux mots un beau coup de pied dans l'estomac ...

Prépare-toi bien ... ton procès commence ...
Mais, bon, je crois que tu sais à quoi t'attendre !

Tout en parlant calmement, d'un ton froid, Nic attache bien solidement les mains de Trémossi ... N'hésitant pas à serrer la corde, même si celle-ci risque de le couper un peu ... Après tout, ça n'est pas bien grave ...

Allez en route !!!

Nic tire vivement sur la corde, pour que cet odieux etre humain, si c'en est encore un, se mette en marche ... Nic surveille la foule, il ne faudrait pas que l'assassin soit trop vite tué ... Heureusement, des soldats maintiennent l'ordre, et les gens savent qu'il doit etre puni selon la loi ... non pas lapidé par la foule ...
L'homme avance lentement, il doit manquer de nourriture, ce n'est pas important ... Nic tire un coup sec sur la corde !


Avance, j'ai pas toute la vie a te consacrer !

Tirant la corde de nouveau, Nic voit Trémossi s'écrouler au sol ...
Pitoyable est devenu cet assassin !


Allez, vite !
Debout !

Après une longue marche, Nic arrive enfin au lieu du procès ... tout le monde attend ... Nic indique où l'accusé doit s'asseoir ... Il le livre au tribunal, et va se mettre a son poste, en surveillance ...
Revenir en haut Aller en bas
Aetha
Invité



MessageSujet: Re: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   Mar 5 Sep 2006 - 13:52

3e page
scarlette24 a écrit:
elle regarda le lieutenant amener le prisonnier dans la salle ....
la foule qui avait prit place dans le tribunal commença a lancer des injures dès leur arrivée .


J'aimerai un peu de calme je vous prie
Cet homme quelque soit son crime à droit à notre respect .
Je n'admettrais aucun debordemment dans ce tribunal
padoo a écrit:
Padoo entra dans le tribunal essayant de se frayer un chemin entre le peuple d'où s'échappait une rage qu'on ne pouvait mesurer. Il salua la cour et se dirigea vers le banc des accusés. Bernardo Tremossi était là, tête baissée, semblant prier. Il s'approcha et lui tendit sa main, il la serra avec un brin de compassion et se présenta.

"Messire, bonjour, je me présente Padoo, je serais votre avocat en cette cour. Mon confrere a du s'absenter, je vais essayer de traiter le maigre dossier que j'ai reçu. Je ne pense pas que ce sera facile, mais je ferais du mieux que je peux."

Il s'assit devant l'accusé, et regarda les peuple, fasciné par leur haine envers cet homme.
Filendra a écrit:
Filendra qui était assise pensait...

Du respect pour ce monstre ? jamais ce n'est pas un être humain
barbu a écrit:
revenant juste de voyage , Barbu est passé rapidement a la caserne du chateau pour se laver et se changer.
il entre dans la salle d'audience dans son uniforme de parade, traverse la foule qui est en masse a l'entrée , parcour l'allée et viens s'assoir sur les banc reservé pour le juri.....

une foi assit , il regarde le moine fou qui a perdu de la vigueur on dirait, ses traits sont creusés.........
en le regardant , il pense a sa capture , la longue chevauchée pendant plusieur jours , juste aprés avoir constaté la mort de la duchesse , oui, la duchesse Zéroukay qui était aussi son amie , il pense a Odin , le cherche du regard dans la salle
Tixlu a écrit:
Depuis la pièce où le jury attend qu'on lui demande d'entrer, Tixlu entend le juge Scarlette demander le silence. Le murmure et le brouhaha qui ont précédé lui font penser que l'accusé a été amené dans la salle.

Il ferait son possible pour le juger en son âme et conscience...
Ivrel a écrit:
Ivrel arrive dans le tribunal, s'assoie sur les bancs réservés au jury et attends sereinement l'ouverture du procès.
Odin52 a écrit:
Le Vicomte s'était rendu au tribunal où serait jugé Tremossi. Tant de monde était venu assister au procès, ils voulaient tous voir ou revoir cet assassin. Une place lui était réservée, il s'y installa et attendit le début du procès, perdu dans ses pensées.
scarlette24 a écrit:
elle observait la salle et le jury qui s'avançait et prenait place. Elle chercha du regard le procureur et le greffier qui n'avaient pas encore fait leur entrée.
Elle etait assez tendue , mais gardait en apparence un air serein .
Elle n'allait pas se laisser destabiliser par l'importance du procé.
*
Cet homme avait commis un acte honteux odieux et il allait devoir etre puni .
Mais meme si le peuple reclamait sa mort , le procé serait équitable et il aurait droit de plaider sa cause.
silec a écrit:
Je me presente au tribunal mon devoir de memoire envers la duchesse me demande d'etre là mais ma tete n'y est pas, le meutre de ma duchesse m'hante jour et nuit et je vois en la personne de cet accusé la tete de celui qui sera là quand nous l'aurons retrouvé.
Je regarde l'assistance fait des signes de tete à ceux qui me saluent et vais m'asseoir. Je me souviens de la duchesse Zeroukay une femme de tete et juste. Mes pensées vont à elle à present. Elle aussi à été assassinée pour rien. Je regarde l'assassin et demande interieurement que sa peine soit exemplaire.
tchiiiiiii a écrit:
Tchii qui étais à la cours de justice pour une affaire de son village entendit soudain et puis pu voir au détour d'un couloir une foule immensse amassée devant une grande porte en bois.

Ayant fini ce qu'elle avait à faire elle se diriga vers la foule et pu déceler dans les murmures, injures et autres sous entendus haineux que le procés de leur regretté duchesse allé commencer.

Elle se fraya tant bien que mal un passage et entra dans la salle, elle alla s'assoir un peu à l'avant et attendit la suite patiement.
oya a écrit:
Oya s'était empressé de terminer ses dossiers en cours.. rapidement changé elle courait maintenant vers la salle de proces...

Devant la porte, elle hésita.. la foule était immense.. l'agitation a son comble... on pouvait entendre un grondement: la colere des gens de Bourbon Auvergne...

D'un pas plus lent elle entra dans la salle.. chercha des yeux l'accusé mais tant de gens étaient massés qu'elle ne pouvait meme plus voir le devant, ni les tribunes ou devait déja être assise Dame Scarlette et le jury.

Se frayant un chemin elle parvint a la tribune des jurés... elle sourit a Barbu.. puis fit un signe aux personnes connus.. pour ensuite prendre place elle aussi, dans un siège prévu pour eux.

Écoutant Madame La Juge qui essayait de faire faire silence aux gens massés dans la salle... ses pensées se tournèrent vers le Colonel Zéroukay.... puis ensuite vers Jariane... toutes les deux mortes.. par la folie des hommes..

Elle pouvait maintenant voir l'accusé... il ne ressemblait plus a l'homme qu'ils avaient traqué... quelques semaines de cachot l'avait amaigrie, usé avant le temps.. ou etait-ce le remord?

jrag a écrit:
Jrag était aussi présent, assis sur son banc, et se demandait encore comme cet homme vieux et fatigué avait pus leur causer tant de soucis...
Gypsie a écrit:
Les rues de Clermont étaient désertes. La ville entière était venue assister au procès de Trémossi.

La Baronne entra dans le tribunal, se faufila dans la foule ; elle salua chacun des membres du jury, le juge, puis se dirigea vers l'endroit qui lui était réservé, en retrait, à l'opposé de l'accusé.

Le procureur était prêt à lancer son réquisitoire.
scarlette24 a écrit:
elle vit Le Procureur arriver et d'un signe de la tete lui signifiat qu'elle allait pouvoir donner son requisitoire ...
Puis se tournant vers la foule massée a l'interieur de la salle


Mesdames et messieurs , veuillez vous calmer et garder le silence je vous prie .
Madame la procureur va nous donner lecture de son réquisitoire , dans lequel elle va nous rappeller les fait et nous fera part des desirs de sentences qu'elle jugera bon de faire appliquer
puis se tournant vers dame gypsie
Madame nous vous ecoutons
Gypsie a écrit:
Petit à petit, le silence s'installa. On entendait ça et là un raclement de gorge, un tousottement. Le procureur se leva et prit la parole

Votre honneur,
Mesdames et Messieurs les membres du jury,

Nous sommes ici pour juger cet homme, Bernardo de Trémossi, qui dans la nuit du 5 au 6 mai 1454 a assassiné notre bien aimée duchesse Zeroukay.

Cet homme est un fanatique religieux , qui a perpétré un acte odieux sous le couvert de la religion .

Il a osé porté la main sur une dame aimée de tous , bonne et juste envers son peuple , qui dans sa sagesse avait su rallier tous les auvergnats. Elle avait accordé que les religions non aristotéliciennes aient le droit de cité dans notre duché et pour ces idées de tolérance cet homme qui se trouve devant vous lui a prit la vie.

Nous ne devons pas laisser ce crime impuni. Nous nous devons de le juger et de le condamner comme il se doit .
Revenir en haut Aller en bas
Aetha
Invité



MessageSujet: Re: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   Mar 5 Sep 2006 - 13:56

4e page
scarlette24 a écrit:
Merci madame ..

Nous aimerions aussi avoir le temoignage de soldats ayant aidé à la capture de cet assassin; ainsi que celui du garde qui etait présent le soir du crime .

Messieurs dès que vous serez pret.
scarlette24 a écrit:
En raison du deuil Ducal le procé est ajourné pour 5 jours
Lumjere a écrit:
Lumjere arriva au tribunal muni de sa convocation en tant que témoin. Les marques de strangulation avaient disparu, cependant, en croisant le regard du moine assassin, il ne put s'empêcher de porter sa main gauche à son cou et le massa légèrement.

Le prévenu avait l'air en bonne santé, il avait été bien traité apparemment.

A l'annonce du report de l'audience, Lumjere ajusta le mantel gris de l'Ordre de la Licorne sur ses épaules et sortit, ravi de prendre l'air, l'atrmosphère dans le tribunal était en effet lourd de tensions.

Il reviendrait dans cinq jours, témoignerait alors des faits concernant la traque et l'arrestation de Bernardo de Tremossi, et répondrait aux questions éventuelles du mieux qu'il pourrait.

Il prit la direction de sa demeure tout en se remémorant les douloureux événements passés.
Il n'avait toujours pas senti le moine assassin conscient du caractère malsain de son acte. Lumjere ne perdait pourtant pas espoir de faire comprendre au meurtrier tout le mal, toute la douleur et toute l'injustice qui en découlaient, espérant son repenti.

Certes, la sentence ne faisait aucun doute, mais il fallait que justice soit faite; il fallait que Bernardo de Tremossi soit jugé !
Ce n'est pas parcequ'un homme avait commis un acte criminel qu'il fallait faire justice soi-même et le traiter plus bas qu'un animal, avec irrespect. Nous ne vaudrions pas mieux que lui sinon ! Se dit le soldat.
duchmol a écrit:
Duchmol arrive dans la cour du chateau et voit des gens amassés devant une salle, se fraie un chemin à l'intèrieur et se retrouve dans le tribunal ....
Phaleg a écrit:
Phaleg avait reçu sa convocation, il était dans le tribunal... En raison du deuil cruel qui frappait le duché et son duc, il retourna à Montbrison ramasser son maïs en attendant que le procès reprenne.
Bernardo Tremossi a écrit:
Bernardo Tremossi fut conduit jusqu’au tribunal où l’attendait son procès. Entravé de chaînes, et sous bonne garde, le moine pénétra dans la salle d’audience sous la huée de l’assistance. En les regardant le conspuer, l'homme d'Eglise n’eut que regard de mépris envers ses chiens galleux, impies et mécréants. Toujours en restant droit, il écouta l’acte d’accusation ; la rage fulminant en lui. « Comment osent ils me juger pour ce que j’ai fait ! J’ai débarrassé leur duché de la sorcière qui le menait à sa perte. Et maintenant, ils parlent de me tuer, de me juger ! Seul le Très Haut peut me juger ! Quel orgueil !». Pour se redonner de la force, il entama une prière intérieure, afin de se rapprocher de la grâce de dieu.

_ " Donne moi la force d’affronter ces mécréants, et de leur faire voir ta divine sagesse, et la grandeur de mon acte ! " Murmura l’homme d’Eglise dans un souffle.

Le juge prononça alors la levée de la séance. Ses gardiens le ramenèrent à sa cellule. Toujours fier et droit, le moine quitta la salle en toisant les personnes de l’assistance avec dédain.

« Cela n’est que partie remise, mes agneaux, je reviendrai ! » Songea Bernardo Tremossi en lui-même.
chuna a écrit:
Chuna était en retard, elle avait été retardé par un brigand qui à cette heure devait croupir en geole..Truc Poilu lui ayant un peu décharné les mollets pendant sa tentative d'attaque sur Chuna.

Après avoir bifurqué au village voisin pour déposer ce maraud, elle avait reprit chemin au triple galop pour arriver enfin dans un état pousiéreux, mais entière..

Elle avait prit une chambre dans une auberge, c'était décrassé dans un bac d'eau glacée et avait prit le chemin du tribunal.

Quand elle arriva, elle pu voir les soldats emmener Bernardo Trémossi à l'exterieur de la salle du procès et avait pu entendre que la séance était ajournée..

Elle reviendrait cette fois ci à l'heure...pour enfin, participer à ce jugement donc la sentence ne faisait point de doute...
Sancy a écrit:
La jeune Sancy, de noir vétue entra dans la salle du tribunal, un frisson parcouru son échine en croisant le regard de l'accusé. Il faisait trés chaud dans cette salle, il prit son éventail et commença a se faire du vent.

*Deux duchesses assassinées, quelle tragédie pour le Bourbonnais-Auvergne* Pensa-t'elle.

Elle prit siège et attendit les réquisitoires et les plaidoiries...
nictail a écrit:
Nic passe pres de la salle du procès ...
Il croyait pourtant que le procès devait reprendre il y a 3 jours ...

Enfin, bon, depuis le temps qu'on attend pour le procès, quelques jours de + ou de - ... Lui qu avait cru qu'on s'occuperait vite de ce monstre, Nic était déçu que Zerou ne soit vengée qui'aussi tardivement ! Confused ... et qui plus est, sans se presser ...
scarlette24 a écrit:
arriva au tribunal de bonne heure ....
Elle prevint le garde que le procé allait reprendre et qu'ils pouvaient amener l'accusé .....
Il est vrai que le procé n'avait pas repris comme prévue 3 jours au paravant comme prévue , mais elle avait reçu une missive qui lui avait apporté un fait nouveau et elle avait du diligenter un soldat pour enqueter et maintenant , les debats aller pouvoir reprendre et les temoins pourraient deposer .....
Elle s'installa et regarda la foule assemblée dans l'émissicle , ils semblaient assez calmes
Wink
Tixlu a écrit:
Tixlu reprit sa place de jury et attendit le début du procès
barbu a écrit:
Barbu arrive , et s'instale a l'emplacement des jurés, attend la venu des autres.........
oya a écrit:
Oya arrive en courant devant le tribunal.. pour reprendre un pas plus normal devant les grandes portes .. un peu plus et elle était en retard..

Avec un sourire elle salue les personnes qu'elle connait en se dirigeant vers la place réservée au jury
Ivrel a écrit:
Ivrel se remis à sa place, sur les bancs du jury, et attendit la reprise du procès.

[HRP : en vacances IRL à partir de vendredi jusqu'au environ du 15 août ]
silec a écrit:
Ayant été prevenu que le proces reprenait je me dirige vers mon fauteuil saluant au passage les personnes presentes.
Revenir en haut Aller en bas
Aetha
Invité



MessageSujet: Re: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   Mar 5 Sep 2006 - 13:59

5e page
Morfius a écrit:
Morfius arriva pour voir pourquoi il y avait tant de foule et il vit que c'était la condamnation de bernardo Tremossi,il avait reçu une convocation mais il semblait qu'elle avait été annulé!!
Gypsie a écrit:
Le procureur pénétra dans le tribunal et reprit sa place, après avoir salué les membres du jury.
Odin52 a écrit:
Le Vicomte de Ravel pénétra dans le tribunal, il salua les personnes présentes et s'assit.
scarlette24 a écrit:
apperçu Morfius et le vit hésitant

Prenez place avec le jury Lieutenant votre convocation n'est pas annulée
Morfius a écrit:
ah ok!!!
Morfius allat à la place des jury
Decirce a écrit:
Decirce rentra et alla s'assoir.
Galaeron a écrit:
Galaeron était assis dans le tribunal. Le jeune garde était inquiet, c'était la première fois qu'il allait témoigner devant un tribunal, et c'était au procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay. Il attendait que le procureur l'appèle à témoigner.

Lorsque tout le monde fût installé, la baronne Gypsie de Domerat, procureur à ce procès débuta l'énoncé du procès. Tremossi ne laissait paraître aucune émotion, son visage restait figé. Enfin elle demanda Galaeron, le premier témoin, à venir témoigner. Il s'avança et pris place sur la chaise à côté du juge, face à l'assemblée qui avait maintenant tous ses regards pointés vers lui.

Il commença d'un ton hésitant.




Madame le juge, madame le procureur, messieurs dames les jurés, bonjour.

Mon nom est Galaeron, je suis soldat Auvergnat, garde au chateau de Clermont.


Il ne savais par où commencer, quelques secondes passèrent avant qu'il ne reprenne son discourt.



Voilà maintenant près d'un an que j'occupe ce poste, et souvent de nuit. Jamais avant cet incident nous n'avions eu de problème. Je me souviens parfaitement de cette nuit, et m'en souviendrais probablement toute ma vie.
Il était aux environs de une heure du matin lorsque qu'un prêtre se présentat devant la porte du bureau de la duchesse Zeroukay. Que venait faire un homme d'Eglise à une heure si tardive ? Que pouvait-il bien vouloir à la duchesse, qui le lendemain aurait du céder sa place à une autre personne ? Je lui demanda alors son nom, ainsi que le but de sa visite, celui-ci me répondit qu'il devait s'entretenir avec la duchesse au sujet d'une affaire de la plus haute importance et se présenta sous le nom de Bernardo Tremossi. Le croyant sur parole, je me permis de déranger la duchesse pour lui faire part de la requète de ce prêtre ; celle-ci, quelque peu embarrassée par cette visite importune me demanda de le faire entrer. Ce que je fis et me replaçait devant la porte après l'avoir refemée.

Je ne sais pas quel était le sujet de cette discution, tout ce que je puis vous affirmer c'est que le ton était élevé. Mon rôle de garde ne me permet pas d'écouter les discutions qui se font das les bureaux, je ne prêtais aucune attention à ce qu'il pouvait bien se dire. J'entendais le prêtre crier, la duchesse en faisait de même pour lui répondre.

Ceci durat plusieurs minutes, puis soudaint plus un bruit ne se fit entendre... excepté un cri de douleur, celui d'une femme. Les secondes qui suivirent, j'avais ouvert la porte et empoigné la garde de mon épée.
Je vis Bernardo, campé devant la duchesse, poignardant le ventre de celle-ci. Elle s'écroula sur le sol et je me retrouvais face à Tremossi. Je ne savais que faire, courir secourir la duchesse ou bien sauter sur ce fou... Il réagit plus vite que moi, et couru vers la porte qui se trouvait derrière moi. Je ne pus le stopper, il était très agile et avec mon armure, bien que légère, il m'était impossible de rivaliser. Il me dépassa et s'enfuit dans les couloirs. J'appela à l'aide et cria de toutes mes forces pour que l'on empèche cet homme de sortir de l'enceinte du chateau, puis me dirigea vers la duchesse pour lui porter secours. Il était déjà trop tard, la frappe était chirugicale et l'assassin avait touché des organes vitaux. La duchesse se mourrait dans mes bras et je ne pouvais rien y faire.

Peu de temps après, le Vicomte de Ravel, son époux arriva sur dans le bureau et trouva sa femme morte, et moi qui était à côté d'elle, immobile. Je repartis que trop tard à la poursuite de Bernardo Tremossi, qui devait être déjà loin lorsque l'alarme fût sonnée dans tout le chateau.

Voilà tout ce que je peux vous dire, j'espère que mon témoigange pourra vous être utile.


Il resta assit, attendant que le procureur lui pose des questions, ou lui dise de retourner dans les tribunes.
scarlette24 a écrit:
elle avait ecouté avec attention le temoignage du garde ... A l'evocation des faits dont le garde avait été temoin son coeur se serra et un gout de sang envahi sa bouche . Elle venait de se mordre la levre pour ne pas hurler ...

Madame le procureur avez vous des question à poser au temoin ?
Et vous messires les avocats de la défense ?
chuna a écrit:
Chuna écoutait attentivement..son ventre se serrait au fur et à mesure..ne pouvant retenir son écoeurement...Elle se concentra, reprit sa respiration...et écoutait...
Decirce a écrit:
Messire Galaeron, avaiez vous entendu la conversation des deux personnes. Qui nous dit que la Duchesse n'aurait pas dit des paroles qui auraient bléssées un homme d'Eglise?
Pouvez vous me répondre?
Galaeron a écrit:
Messire, je n'ai malheureusement pas entendu, ni même écouté la conversation, je regrète.
Comme je viens de le dire, je n'ai pas pour habitude d'écouter aux portes, ce n'est pas ce qu'on demande aux gardes.

Tout ce que je peux vous dire de mémoire, est que c'est l'accusé qui à haussé le ton en premier, si cela peut être utile pour le procès.
barbu a écrit:
barbu, assit sur le banc des jurés regardait froidement Trémossi dans les yeux, il ne pouvais s'empecher de penser a l'arestation, si il avait été tout seul avec , les autres pas arrivés sur ses talons , il aurait rapidement jugé l'homme qui se disait de dieu et pourtant n'en avait pas sa clemence
Decirce a écrit:
Donc nous ne pouvons prouver qu'il n'y a pas eu provocation de la duchesse, même par une lettre écrite ni autre chose?
Galaeron a écrit:
Messire, je ne suis pas ici pour prouver quoique ce soit, juste pour vous faire part de ce que j'ai vécu ce jour là.

Quant à une éventuelle lettre, s'il en existe une, je ne suis pas au courant. Je n'ai pas fouillé le bureau de la duchesse, je n'avais pas à le faire, je suis un simple garde mon bon monsieur.
scarlette24 a écrit:
elle ecoutait ettentivemment et les questions de l'avocat la firent sursauter ...
Mais qu'allait il chercher là ?
Personne n'avait jamais parlé d'une quelconque lettre ......

elle attendait la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Aetha
Invité



MessageSujet: Re: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   Mar 5 Sep 2006 - 14:05

6e page
Gypsie a écrit:
Le procureur prit la parole, s'adressant au garde Galaeron

N'était-ce pas dans vos obligations de vous assurer que Tremossi n'était pas armé avant de le laisser pénétrer dans le bureau de la duchesse ?
Galaeron a écrit:
Galaeron se tourna vers le procureur.

Non madame, ce n'est pas dans mes obligations, mais celles des gardes postés à chaque entrée du chateau. De plus madame, si je peux me permettre, qui irait fouiller un homme d'Eglise ?
Gypsie a écrit:
Merci Galaeron, mais comme on dit " l'habit ne fait pas le moine " ; j'espère que vous saurez tirer les conclusions de cette triste expérience.

S'adressant au juge,

Serait-il possible d'avoir la liste des gardes en faction le soir du crime ?
Odin52 a écrit:
Odin écoutait le témoignage du garde. Il espérait que tout serait bientôt fini, les images de feue son épouse allongée sans vie sur le sol de son bureau ne cessaient de venir le hanter. Au fond de lui il n'attendait qu'une chose : la mise à mort de ce fou.
Thibantik a écrit:
Thib ecoute.....

Shocked C'est qu'ils finiraient par lui trouver des excuses bientôt à ce fou Exclamation

Elle pense a son amie Zérou qui lui a appris tant de choses, c'etait la bonté même, une femme comme il y en a peu dans le Royaume...

Twisted Evil Qu'ils essaient seulement de le liberer, il n'iras pas tres loin dehors, les Bourbonnais sauront venger leur Duchesse, même si le mot vengeaunce n'a pas grand choses à faire dans un Tribunal....
scarlette24 a écrit:
Elle chercha dans le dossier qui se trouvait devant elle si la liste se trouvait là .
Madame le procureur nous allons devoir demander au Connétable en poste a ce moment là.
Tixlu a écrit:
Le Sergent Tixlu, assis au banc du jury, écoutait avec attention. Bien que la garde ducale ne soit pas reliée à l'Ost, il prit en pitié le jeune garde, qui s'était retrouvé dépassé par les événements. Il saurait désormais que son métier ne repose pas sur la confiance, sans quoi il n'y aurait pas besoin de gardes. Mais il était sûr que la vision de Zeroukay morte le hanterait à jamais. Tixlu lui même restait hanté par cette vision, ayant été présent sur les lieux quelques minutes après l'assassinat...
Decirce a écrit:
Je pense que si c'était un meurtre prémédité, il aurait plûtot fait ça en silence. Il n'y aurait pas eu d'échanges entre les deux individus.
padoo a écrit:
Padoo avait écouté avec attention le témoignage du garde suivi des questions de son confrere, et il avait eu l'air surpris en entendant parler d'une lettre, il n'avait pas été mis au courant d'une telle chose. Quand Decirce revint se placer près de lui, il lui demanda de lui transmettre les informations dont il disposait.

Puis il s'adressa au garde :

"Messire, quand Bernardo Tremossi s'est présenté à vous, vous a t'il paru agressif?"

"Je suppose que non, ne pensez-vous pas que si cet homme était un assassin, ne vous aurait-il pas tué vous aussi pour effacer les preuves de son passage?"
scarlette24 a écrit:
Elle etait perplexe ... De quoi parlait donc Decirce ... De quelle lettre etait il question. Aucune lettre n'avait ete retrouvée sur les lieux. Elle regarda sur son bureau les pieces à convictions , mais ne trouva pas de lettres .
Personne n'avait parlé de lettres et Zerou ne se sentait pas menacée du tout.
Mais où voulait il en venir ?
Galaeron a écrit:
Répondant à Padoo :


Bien sûr que non messire, Bernordo ne m'a pas parut agréssif.

Et non, je ne peux vous dire pourquoi il ne m'a pas tué non plus. Ce n'est pas à moi de vous dire sa façon de penser.
chuna a écrit:
Chuna avait du mal a suivre...quelle pouvait bien être cette lettre???
padoo a écrit:
Padoo regarda le garde, puis s'adressa aux jurés :

"Bien mesdames et messieurs les jurés, cet homme, garde sensé protéger la duchesse Zeroukay, a sans aucun doute failli à sa mission, tout le monde peut voir qu'il en est désolé au plus haut point. Pourtant, beaucoup de choses m'intriguent et me poussent jusqu'à faire l'affront à cet homme qui m'a pourtant l'air quelqu'un de respectable, de lui demander (se tournant vers le garde) : avez-vous preuve concrète, que Bernardo Tremossi, mon client ici présent, portait le couteau qui a tué la duchesse, et que c'est lui-même qui l'a enfoncé dans sa chair, à part votre témoignage d'un garde qui n'a étonamment rien vu, ni rien fait pour empêcher la mort de la duchesse, qu'est-ce qui nous le prouve?

Votre témoignage me laisse trés perplexe, et m'aurait invité en tant qu'enquesteur sur ce crime, à ne pas vous compter comme témoin mais bien comme éventuel suspect. Vous vous demandez pourquoi dis-je çelà, je vais vous expliquer ma réflexion.

Cet homme, Galaeron, garde affecté à la protection de la duchesse Zeroukay, fait son travail, ce qui est normal. Je ne saurais vous cacher que la duchesse, paix à son âme, en l'ayant aperçu, fut une femme magnifique. Un garde reste un homme, cet homme se complait à penser qu'il veille sur la personne qu'il aime désespérement, mais un soir, alors qu'il est trés tard, cette femme qu'il aime, laisse entrer dans ses appartements un homme, qu'elle ne connait pas, alors que lui, peut à peine la regarder marcher, hiérarchie oblige. Imaginez que l'esprit de cet homme se mit à imaginer des choses, qu'il entre, prend ce couteau et fou de rage et de jalousie, détruit par cet amour impossible qui le ronge poignarde la duchesse. Mon client, apeuré, s'enfuit, bien évidemment. Le garde est seul, pas de témoin, il n'a plus qu'à formuler cette histoire que vous connaissez tous..."

Padoo se rassit à côté de son confrere, et scrute l'oeil du garde pour déceler ses réactions
scarlette24 a écrit:
Shocked
elle n'en croit pas ses oreilles .
L'avocat serait il devenue Fou ?
Où est il allé cherché que le garde serait le coupable , celà n'a pas de sens . L'accusé lui même a avoué son crime
...
Elle etait perplexe vraiment
Gypsie a écrit:
Le procureur avait écouté avec attention les différents témoignages ; l'intervention de l'avocat la laissa perplexe...

Messire Padoo, nous sommes ici pour juger Bernardo Tremossi, qui comme le rappelle Madame le Juge a reconnu son crime, et non le garde ; nous sommes ici dans un Tribunal et non sur une scène de théâtre ; il ne s'agit pas " d'imaginer " des choses, mais constater et analyser des faits réels ; ne nous égarons pas je vous prie...
Revenir en haut Aller en bas
Aetha
Invité



MessageSujet: Re: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   Mar 5 Sep 2006 - 14:09

7e et 8e page
padoo a écrit:
Padoo regarda le procureur confus

"Je vous prie d'accepter mes excuses, je ne faisais que démontrer qu'aucune preuve concrete ne nous montre que Bernardo Tremossi est bien l'assassin."
Gypsie a écrit:
J'accepte vos excuses, mais tachez de rester dans la réalité à l'avenir ; avez-vous d'autres questions à poser au garde ?
barbu a écrit:
ecoutant le pladoyé de l'avocat de Tremossi, barbu sera ses poingts........
d'ou il sortait lui pour raconter de telle bétises, Trémossi avait avoué plusieur fois et ne s'en cachait pas.....il avait même faillit tuer un de ses meilleurs soldats Evil or Very Mad
scarlette24 a écrit:
se demande ce qu'attend le procureur pour plaider vue qu'aucun autre temoin ne c'est présenté à la barre
scarlette24 a écrit:
si plus personne n'a rien à dire , je pense que le verdict va pouvoir etre rendu Wink
nictail a écrit:
Shocked Shocked Shocked Je rentre de retraite ....
Et je constate que notre bien-aimée Zerou n'est pas encore vengée ... Shocked Shocked Shocked

Eh ben ... ma pauvre Zerou, le peuple qui t'aimait tant semble t'avoir déjà oublié pour laisser ainsi ton assassin sans jugement ...

M'enfin, je ne sais ce qu'il se passe ici ... mais je suis déçu ... Confused
Decirce a écrit:
Je crois qu'en ce moment d'autre procès interresent plus les gens.

Mais on la vengera quand même. Wink
Gweltas a écrit:
Decirce a écrit:
Je crois qu'en ce moment d'autre procès interresent plus les gens.

Ca dépend quels gens... Rolling Eyes
nictail a écrit:
Sort du tribunal, mécontent ...
Et se dit que si ça n'avance pas, il ira abattre lui-même l'assassin avant la fin du procès !
chevalerie a écrit:
Chev pouvait sentir le stresse qui s'emparait de la salle.

Certains commencaient à perdre patience devant les arguments de la défense. Dans le jury les membres doutaient de la possibilités d'en finir avec ce dangereux criminel. Le travail des avocats avait semait le doute....

Pour lui il n'y en avait aucun !

Ce procès finirait par la mort de Tremossi. Celui-la ne devait pas avoir d'espoir. Dieu ne lui pardonnerait pas son geste.

Chev regarda lentement le jury....Je ne laisserais à aucun d'entre vous la possibilité de penser à un moment que cet homMe mérite autre chose que le bucher.....
scarlette24 a écrit:
elle regarda la salle d'ou montait un brouhaha de colere . Le jury semblait quant à lui totallement derouté...
Elle appella la procureur


Madame je pense que vous pouvez faire votre réquisitoire .
Ce procé n'a que trop duré . Nous devons en finir avec cette affaire une bonne fois pour toute
Gypsie a écrit:
Estimant avoir attendu assez longtemps les questions des avocats de Tremossi, le procureur se leva et prit la parole.

Au vu des différents témoignages, vu que la défense n'a pu apporter de preuves quant à l'innocence de l'accusé, Madame le juge je demanderais que l'accusé soit reconnu coupable et que la peine capitale soit appliquée.
scarlette24 a écrit:
ecoute la procureur ....

Messieurs et mesdames les membres du jury pourriez vouis je vous prie me donner vos impressions quant au requisitoire de Madame La procureur , que je puisse ensuite donner monj verdict .
Tixlu a écrit:
Se lève et prend la parole

Moi, Thibaud-Xavier de Ludgarès, Sergent de l'Ost Bourbonnais Auvergne et membre de ce jury, déclare avoir écouté avec attention les plaiedoirie de la défense et le réquisitoire de l'accusation.

En mon âme et conscience, je déclare également m'être forgé une opinion et suis convaincu que l'accusé est coupable des faits qui lui sont reprochés ! Aucune repentence n'est visible dans son attitude.

Puisse Aristote avoir pitié de son âme !

Se rassoit en attendant la prise de parole des autres membres du jury. A ses paroles, un silence de mort s'était fait dans la salle d'audience, tous retenant leur souffle... Au mot coupable, Trémossi eut à peine un sursaut. Jamais il ne soutint le regard du Sergent Tixlu...
Aldemar de Cafet a écrit:
Lorsqu'il avait pénétré dans la grande salle des audiences, ce qui l'avait frappé tout d'abord, c'était l'aspect austère des tentures. Laine tissée, fils d'argent et d'or ternis par le temps, et partout la pierre grise et noire des volcans éteints. Par les fenêtres grandes ouvertes venait un peu d'air, et les cris de la rue : marchande de pâtés, un rémouleur, qui d'autre...

Devant lui, une foule compacte lui interdisait de distinguer les visages du premier rang. Le moine Tramossi avait une voix rauque et brève, comme un aboi. Aldemar lui imaginait un front haut, des yeux enfoncés sous leurs orbites mais brûlant de toutes ces paroles qui ne sortiraient jamais de sa poitrine. Ha, tous ces mots enfermés, cognant le coeur et les tripes comme une mauvaise fièvre. Ha, cet étau qui vous serre la tête quand on ne trouve pas la lumière. Cette machoire rude et carrée, légèrement prognathe, serrée d'une perpétuelle nausée. Les officiers de justice s'exprimaient avec réserve. Un avocat, plus passionné, s'emportait dans une argutie sur des lettres et des motifs qui échappaient totalement à Aldemar. Le jeune homme n'écoutait pas la Justice qui déployait ses éloquences. L'affaire, du reste, était jugée depuis longtemps. Il n'y manquait que les formes légales afin que le bourreau, enfin, encore, puisse faire son office. Aldemar écoutait le ventre de Clermont qui grondait comme un chien. Le peuple qui gémissait son incompréhension et sa haine. Tuez-le, crachait l'un. Qu'on l'étripe, qu'on l'empale, qu'on le roue, faisaient les autres. Pareille bête ne mérite pas de vivre, éructait une femme plus loin, dont il ne distinguait que le haut d'une coiffe, brune comme un chêne verni, bien mise ma foi.

Non, nulle bête ne mérite de vivre. C'est pourquoi elles se battent chaque jour et son lendemain : moi, qui vis, j'arrache au monde ce que l'on ne m'acorde pas, le pain, l'amour, la lumière, le sens. Le moine assassin, prédateur hier, aujourd'hui dévoré. Les braves gens, les adeptes de l'amour du prochain et de la charité, aujourd'hui, avaient endossé leurs habits de bêtes fauves. Chacun son tour. Il suffit de compter.

Aldemar avait faim. A quand le sien ? Et la sentence qui se faisait attendre...
scarlette24 a écrit:
elle avait largemment attendue que tous les membres du jury donnent leurs avis . Mais ces dernizers semblaient completemment se desinteresser de la question .... Ils discuttaient entre eux d'un tout autre sujet .
L'accusé lui s'etait tout simplemment endormit sur son banc....
Devant le desinterret general et le peu de personnes présentes , elle se leva pour prononcer le verdict.


Apres avoir écouté les diverses personnes ayant été témoins de cet acte odieux , ayant entendue l'avocat de la défense qui a tenté de nous embrouiller l'esprit en nous faisant croire à une hypothétique lettre, je vais suivre la demande du procureur .
Messire Bernardo de Trémossi vous êtes reconnue coupable de l'assassinat de la Duchesse Zeroukay . En conséquence vous êtes condamné à mort.
La sentence sera exécutée en place publique . Puisse Aristote vous pardonner votre geste odieux



Elle regarda l'accusé qui ne fit pas un geste à l'énnoncé du verdict ...
L'assistance écoutait en silence .
Elle se retourna vers le Lieutenant Nictail


Lieutenant je vous charge de faire éxécuter la sentence
barbu a écrit:
a l'annonce du verdict, Barbu se leve , fait un geste de salut et d'appreciation au juge puis sort de la salle et attend Oya.......

si on m'avais laissé faire , le procé aurait été moins long , un bon coup de hache derriere un buisson et paf, jugé et sentence faite d'un coup.......
il a de la chance que c'est pas moi qui doit m'occuper de lui le bougre
bon, que fait Oya, je commence a avoir soif et faim moi.......
Ivrel a écrit:
A l'énoncé de la sentence Ivrel dit : Je déplore toujours l'excécution d'un homme, mais le fanatisme religieux n'est pas acceptable.En tuant la Duchesse cet homme a condamné son âme à la damnation éternelle......... à l'heure de notre mort Dieu nous juge, si vraiment la Duchesse avait mal agit, Dieu qui sonde nos âmes le sait. Qui sommes nous pauvre mortels pour oser juger à la place de Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
Aetha
Invité



MessageSujet: Re: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   Mar 5 Sep 2006 - 14:12

9e page et fin
nictail a écrit:
Nic attendait ce moment avec impatience ...
Il fait un signe de tete au juge Scarlette et répond:


Bien Madame, demain, il sera mort !

Puis, il va chercher le condamné et la ramene sans douceur a sa cellule ...

Plus qu'une journée, profite-en bien pour tourner dans ta geole !

Puis, Nic renforce la garde aux alentours et repart ...
oya a écrit:
Elle avait écouté le verdict, son idée était faite depuis longtemps, elle avait vu les yeux de l'homme, écouté ses paroles alors qu'ils l'avaient ramenés a Clermont...

Elle se leva puis alla rejoindre Barbu devant les lourdes portes..


Viens mon chéri, sa mort ne ramenera pas Dame Zérou, mais du moins justice est faite, notre tâche a nous est terminée..

Reste le spectacle pour les badauds..
barbu a écrit:
oui, triste spectacle, mais cela a que trop duré , il a vecu encore trop longtemp pour ce qu'il a commit......si on a réussi a l'attraper , c'est la volonté de dieux sachant que l'on allait le punir a sa place, et si je l'ai pas fait c'est parceque tu m'en a empechée ................

bien rentrons chez nous , nous avons d'autres choses a s'occuper......encore nombre de briguants rodent sur nos routes et complote pour faire le mal......

le couple main dans la main s'éloigne doucement du tribunal, en direction des écuries de la caserne principale afin de prendre leurs chevaux.......
Gypsie a écrit:
" Vous êtes condamné à mort "

Telle était la sentence. Le procureur se leva, rassembla ses affaires, alla saluer les membres du jury encore présents, puis rejoignit Odin, qui n'avait pas bougé à l'énoncé du verdict.

Elle s'assit à côté de lui, lui prit la main et la serra.
Odin52 a écrit:
Quel bien douce sentence que la mort... Il aurait mérité la torture pour des années !

Lorsque Gypsie s'assit à côté de lui, Odin lui murmura :


Partons mon amour, j'en ai torp vu.

Il se leva et tendit la main vers Gypsie pour l'aider à se relever. Tous deux quittèrent le tribunal pour aller récupérer leurs chevaux.
scarlette24 a écrit:
Pris ses dossiers et quitta le tribunal sans un regard..... Elle avait dit qu'elle ferait ce procé pour que l'assassin soit jugé et que la Duchesse Zeroukay puisse reposer en paix.... S'en etait terminé et elle n'eprouvais aucun sentiment de joie apres l'ennoncé du verdict . Un page etait tournée....
chevalerie a écrit:
Chev attendait les bras croisé appuyait contre l'une des colonnes de l'église...

Il regardait et écoutait les commentaires de la foule qui s'enallait......

A les écouter tous il se demandait encore pourquoi l'on avait pas eu le courrage de l'achever au fond de son trou....On aurait fait des économies de temps et d'argent à nourrir ce porc si longtemps......

La société était en train de changer. Une classe de bourgeois était en train de naitre, moins barbare se dit chev.....Moins expéditive aussi.....Ouais.....

Chev quitta l'église pas convaincu........

Intervention d'Aetha : Les interventions HRP n'ont pas été prises en compte (du mieux possible) pour l'archive de ce topic rp
- Archivé le 5 septembre 2006
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay   

Revenir en haut Aller en bas
 
Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay
» L'assassin sous la loupe
» Assassin's Creed 2
» [Bit TV] ACTU GAME TEST Assassin's Creed 2.
» [Achat]Dague de l'assassin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché du Bourbonnais-Auvergne :: Bureaux publics :: Archives de la gargote-
Sauter vers: