Duché du Bourbonnais-Auvergne

Forum Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dans le bureau du duc Silec

Aller en bas 
AuteurMessage
Aetha
Invité



MessageSujet: Dans le bureau du duc Silec   Mar 5 Sep 2006 - 16:51

1e page Posté le: Ven Aoû 18, 2006

oya a écrit:
C’est le visage grave et sérieux que Dame Oya se présenta en cette fin de journée devant la porte du bureau du Duc, accompagnée de Dame Suzuki Mikura.

Les gardes reconnaissant leur colonel et connétable la saluent ainsi que le prévot.

Levant le bras pour frapper, Oya regarda Mikura, qui lui fit un signe de la tête. Alors d’un coup énergique elle frappa à la porte.

Étouffée par l’épaisseur du bois, une voix se fit entendre qui disait : Oui, oui…

Elles entrèrent, regardant la montagne de paperasse qui jonchait le bureau du duc, son regard usé par de trop longues veilles a déchiffrer rapport après rapports se posa sur elles avant qu’il ne leur fasse signe de prendre place.

Les deux dames prirent le temps de lisser leurs jupes avant de s’asseoir sur les fauteuils que leur indiquait l’homme. Puis Oya pris la parole.


Messire le Duc, nous sommes désolées de vous déranger à une heure aussi tardive, vous vous doutez bien que ce n’est point pour des balivernes. Silec mon ami… je crois que ce que nous avons a vous dire vous causera beaucoup de stupeur et de chagrin, comme il nous en a causé a nous aussi au fur et a mesure de nos découvertes.

Oya se releva et sous l’œil ébahi du Duc, enleva les parchemins du bureau pour en faire une petite pile bien nette par terre. Puis prenant son grand sac, elle commença à en sortir des rouleaux de parchemin, beaucoup de rouleaux qu’elle déposa sur la table de travail. Gardant le dernier dans sa main, elle repris la parole :

Messire Duc, j’ai dans mes mains une liste de noms, des grands de ce duché, des membres du conseil, des membres de l’armée même.
En déroulant ce parchemin, j’ouvre la boîte de pandore…
Car on y retrouve des gens qui ont juré de servir et de protéger le duché de Bourbon Auvergne, au risque de leur vie… mais qui n’ont juré que du bout des lèvres...

Qu’est-ce ? Une liste de gens qui fomentent une révolte contre le château, le duc et son conseil? Non… même pas.. ce n’est pas contre le duc, ou peut-être si un peu… non c’est contre l’intégrité même de notre duché qu’ils en ont… contre le duché de Bourbon Auvergne. Sans même demander l’avis de ses habitants, ils se préparent a annoncer l’indépendance du Bourbon, rejetant d’un revers de la main le travail de tant d’années et de tant de gens, rejetant cinq villages et leurs habitants.. ils en ont pas besoin à ce qu’il parait…

Je vous laisse juge, Messire Silec, un mot de vous et je déroule ce parchemin. Ouvrons-nous la boîte de Pandore? Faisons-nous éclater un scandale qui risque de déchirer, encore une fois notre beau duché de Bourbon Auvergne?
silec a écrit:
Apres avoir entendu frapper à la porte je dis

Oui oui

je vois Dame Oya et Dame Suzuki Mikura les bras chargés de parchemins.


Asseyez vous je vous en prie

J'ecoute les propos de ces deux dames, et au fur et à mesure qu'elles me narrent les faits, je suis de plus en plus profondement peiné d'apprendre cela.

Comment Mesdames osent ils!! Je suppose que pour venir ici vous avez des preuves?

J'avais, d'apres mes divers renseignements, autres que les votres, eu vent de quelques complots et autres, sommes toute la vie tranquille d'un duc ou duchesse mais ce que vous me dites là depasse l'entendement.

Oui mesdames Ouvrez la boîte de Pandore !!
Shiryu a écrit:
Une ombre furtive s'était approchée du rempart du château, avisant la fenêtre du bureau du Duc qui lui avait été renseignée, l'ombre prit son arc ainsi qu'une flèche, il banda celui-ci et d'une main sûre décocha son trait en direction de la fenêtre. La flèche siffla en l'air et les vitraux composant la fenêtre volèrent en éclat sous l'impact. La flèche alla se ficher dans une poutre du plafond. Attaché à celle-ci se trouvait une fine bande de parchemin

Citation :
Bourbonnais Libre

Les 3 personnes s'étaient précipitées à la fenêtre mais elles ne virent qu'une ombre encapuchonnée se frayer un chemin dans les taillis sans espoir d'espérer la retrouver.
oya a écrit:
Oya debout près des morceaux de verres de la fenêtre, se penche et ramasse la fleche...

Voila Messire Duc,

On essaie déja de nous intimider... mais les preuves sont en lieu surs.. pas seulement ici..

Désirez-vous que nous fassions mander Madame la procureur, Messire? Ainsi que le capitaine Décircé?
silec a écrit:
Oui, dame Oya faites les venir de suite.
oya a écrit:
Oya se dirige vers la porte, l'entrouve assez rapidement pour trouver un des gardes l'oreille collé contre la serrure....

Elle le regarde en fronçant les sourcils..


Soldat ... nous reparlerons de ceci des que les choses se seront calmées...

En attendant envoyez quelqu'un chercher Madame la procureure Scarlette et le Capitaine Décircé...

Faites leur dire que c'est urgent.. qu'ils se dépechent



Le garde se redresse, cramoisi...

Euh.. oui madame.. euh oui mon colonel.. connétable.. j'y cours..

Il la salue rapidement puis prend rapidement le chemin de la caserne.. espérant trouver un autre soldat a qui il peut faire faire le message
azdrine1 a écrit:
Azdrine vit un soldat courir vers lui et lui demander d'aller chercher madame la procureur.

Qui etes-vous pour me donner des ordres ? Nous sommes tous deux soldats ! Mais à votre visage, je comprend la gravité de la situation. Je vais la quérir.
scarlette24 a écrit:
Arriva des que le soldat Azdrine l'eut informée de la demande du Connétable .
Vue l'heure tardive il devait y avoir un grave probleme au duché....
Elle frappa à la porte et vit le Duc , le Prevot et le Connetable. Elle comprit desuite ce qui se passait .
Le Duc avait été mis au courant.

Bonsoir .....
Vous m'avez demandez de venir ?
silec a écrit:
Oui je vous ai mandée pour une affaire de la plus haute importance.
Asseyez vous. Je pense que vous etes au courant, mais je voudrais savoir tout les details, car j'ai besoin d'avoir toutes les informations venant de vous mesdames. Qui commence?
silec a écrit:
Je pris les documents que la prevôt me tendis et apres avoir lu et froncé les sourcils
Madame ses preuves sont accablantes. Faites querir la milice ou un detachement de quelques hommes de la garnison ou se trouve cet homme. Madame la connetable et madame la prevôt faites le necessaire.
Je vous demande de l'arreter.
Madame le procureur veuillez mettre en accusation cet homme pour haute trahison.
Messire Jrag etant conseiller ducal je statuerai sur son sort ducal demain.
oya a écrit:
Certains de ces documents ont été prises directement dans le manoir secret que nos suspects appellent, comme vient de le dire Dame Mikura: le château bourbonnais..

Une personne, qui accepte de témoigner et qui avait acces au manoir secret les a subtilisés pour nous les apporter..

Prenez en connaissance Messire le duc, personnellement j'en ai été estomachée... et aussi attristée.. des personnes que nous croyions oeuvrer pour le duché de Bourbon Auvergne, y travaillaient pour le perdre..

Je m'en vais de ce pas a la caserne, donner les ordres...vous viendrez y apposer votre signature?

Alors commençons par le soldat Jrag, conseiller ducal, j'avoue que je ne donnerai pas cet ordre de gaieté de coeur..

Le visage triste, Oya sorti du bureau apres avoir salué les personnes présentes puis se dirigea rapidement vers son bureau a la caserne.
scarlette24 a écrit:
les mots etaient tombés et elle senti son sang se glacer dans ses veines.
Elle allait devoir mettre en procé le CAM .
Elle se ressaisie et regarda le Duc


Bien Monsieur le Duc j'y vais de ce pas .
Mais comme vous le dit la Connetable , ce n'est que le premier d'une longue liste .

Veuillez m'excuser , je rejoint le tribunal faire le nécessaire

elle saluat et se rendit au tribunal au plus vite ...
Decirce a écrit:
Decirce arriva en courant, ouvrit la porte et prit connaissance de l'affaire.


Un coup de massue tombé encore sur le BA.
Peut être qu'un procès leur remettra les idées en place.
Shiryu a écrit:
Decirce a écrit:
Peut être qu'un procès leur remettra les idées en place.

A peine le capitaine eut prononcé ses mots, une des personnes présentes apercut une dague épinglant un message sur un pan du vêtement du Capitaine. Quelqu'un qui l'avait frôlé lors de sa venue avait du en profiter. L'on décrocha le message et la dague et l'on put lire:

Citation :
Cette dague aurait pu finir entre deux omoplates... A bon entendeur...salut!

Decirce se rappela avoir effectivement frôlé un individu encapuchonné dans les couloirs alors qu'il courait en direction du bureau du Duc. Sur le coup il n'avait pas prêté attention à ce bougre qu'il avait pris pour un pèlerin mais les apparences sont parfois trompeuses...
Revenir en haut Aller en bas
Aetha
Invité



MessageSujet: Re: Dans le bureau du duc Silec   Mar 5 Sep 2006 - 16:55

2e page

Decirce a écrit:
Decirce lut le message.

Maintenant l'on veut notre mort?!?

Je retrouverai cet individu coûte que coûte !
oya a écrit:
Beaucoup plus tard, le connétable se présente de nouveau devant la lourde porte de chêne.. de nouveaux soldats y gardent l'accès, elle les salue et frappe a la porte..

Comme auparavant, un oui oui étouffé lui parvint a travers l'épaisseur de la lourde porte, elle l'ouvre et entre.

Le duc n'a pas du quitter son fauteuil, la fatigue se lit sur ses traits, comme on pouvait la lire sur ceux de la dame qui entrait et qui pris place sur le fauteuil devant lui.


Vous avez tout lu Silec? Les cent dix-neuf parchemins? A voir votre visage, je croirais que oui... difficile a croire tout ça n'est-ce pas?

Enfin, je suis venu vous faire mon rapport: le soldat et conseiller Jrag a été arrêté hier a Montlucon, il n'a opposé aucune résistance et a suivi les soldats pour être amené au Château de Clermont en attente de son procès.

Dame Thémis et Messire Melkio ne se trouvaient pas à leur domicile quand la troupe s'est rendue a Polignac tard aujourd'hui. Un mandat d'arrêt a donc été diffusé contre eux.. Pour les autres les ordres sont donnés...

Pour ce qui est de votre demande de perquisitionner le manoir que ces Messires et Dames appelaient le Château de Bourbon, il a été vidé depuis la visite que moi et Dame Mikura y avons fait en début de semaine...alors qu'un de leur ''fidèles Bourbonnais Indépendantistes'' qui n'était pas si fidèle après tout.. nous avait ouvert les portes. Plus rien.. maintenant.. Ils ont tout enlevé, que des salles vides..

Donc c’était mon rapport.. en attente de nouveaux ordres Messire le Duc.
silec a écrit:
Apres avoir dis entrez par un oui oui je regarde dame Oya venir vers moi elle parait aussi fatiguée que moi. J'ecoute son rapport. celui ci me plonge dans la perplexité, je reflechi un moment

dame Oya avez vous des preuves tangible contre messires Bros et Gweltas?
oya a écrit:
Oui messire le Duc.. sur votre bureau.. les parchemins que vous avez lu..

Oya commenca a fouiller, déroula un parchemin:


en déroule un autre, puis encore:

voila pour Messire Bros.. il y en a certainement d'autres:

dois-je continuer Messire le Duc? Révoltes contres des mairies.. et puis quoi encore.. il y en a tellement..
Irmine a écrit:
Alors là, je suis fort étonnée, je viens d'apprendre que l'on parlait de moi... et de Messantegirl.

Donc je voudrai juste dire une chose c'est que je n'ai rien mais alors absolument rien à voir avec toutes ces histoires.

Je n'ai été convaincue par rien! je n'ai fait qu'écouter Willen me parler . je n'ai jamais eu la moindre intention de mener une quelconque action...

Alors franchement j'aimerai bien qu'on me laisse tranquille parce que les histoires du duché ça me passe mais vraiment au dessus.
Et je parle aussi au nom de Messantegirl qui j'en suis persuadée n'a rien à voir non plus avec tout cela.


Ce que je vois c'est qu'un moulinois, que je croyais être mon ami qui plus est, s'est permis de penser à ma place...

Bref, je suis vraiment surprise que messantegirl et moi nous retrouvrions dans toute cette histoire et d'ailleurs je comprend même pas ce qu'on y fait.
silec a écrit:
Madame Irmine que vous soyez etonnée soit mais cela ne vous dispense pas au moins de frapper à ma porte plutot que de rentrer comme cela nous sommes en reunion madame le connetable et moi meme!
silec a écrit:
Dame Oya je vous remercie dans tous ces parchemins je me suis perdu un peu.

Prevenez donc le procureur ainsi que Le prevot qu'elles fassent le necessaire pour ces deux hommes.
Irmine a écrit:
silec a écrit:
Madame Irmine que vous soyez etonnée soit mais cela ne vous dispense pas au moins de frapper à ma porte plutot que de rentrer comme cela nous sommes en reunion madame le connetable et moi meme!

Embarassed Toutes mes excuses...

Irmine repartit en se disant qu'elle devrait apprendre à se tempérer un peu parfois...
silec a écrit:
Il n'y a pas de mal dame Irmine, faite attention la prochaine fois.
Je suis tout disposé à vous ecouter mais patientez un peu.
chevalerie a écrit:
Voila fort longtemps que Chev ne s'était pas présentait en BA. Il était venu au chateau pour féliciter le Duc Silec de son élection;

Un garde lui avait dit de patienter dans le couloir.

Il n'en revenait pas de ce qu'il entendait de ce qui provené du bureau. Mais où était ce chateau Bourbon ? Il entendait le nom de tant de proches qu'il n'en revenait pas de ne pas avoir était au courrant d'une chose pareille ????

Il descida de quitter discretement le couloir. Certains de ses amis allé avoir besoin de lui.....
oya a écrit:
Oya voit arriver une dame dans un état d'affolement certain, elle en a oublié de cogner... malgré les gardes elle a ouvert la porte..

Elle reconnait Dame Gypsie et fait signe aux gardes de laisser passer.


Avancant une chaise, elle va chercher des verres et une bouteille de cognac dans le bar que le duc tient a la disposition de ses invités..

Assoyez vous Dame Gypsie.. et tenez buvez.. c'est le meilleur remede contre bien des choses.

Maintenant parlons.. parlons de ce projet, pacifiste.. qui parle de liberté d'expression si on doit croire les on dit qui circulent en taverne..


Oui j'en conviens, il n'y a rien de grave a faire bâtir un manoir, l'appeler le château de Bourbon.. y travailler.. faire des projets..

Mais lorsque pour mener a bien nos projets on parle de prendre d'assault des mairies dans les villes ou les maires ne suivent pas nos idéaux.. ca devient une autre histoire..

Prendre une mairie parce que le maire est malade n'est pas du tout la meme chose que de le faire parce que le maire n'est pas en accord avec nos idées..

Vous dites qu'on ne vous a pas laissé le temps.. bien sure que non, un document stipulait que ces prises de mairies devaient se faire au retour de retraite de certains de vos membres...

Nous aurions du attendre peut-etre? Attendre que vous preniez ces mairies faisant fit des votes des habitants de ces villes?

Pourquoi avoir tout détruit ce qui se trouvait dans ce manoir? Pourquoi avoir si peur des fuites si ce que vous faisiez était aussi innocent?

Pourquoi ne pas avoir fait une liste électorale.. en y mettant la séparation du Bourbon et de l'Auvergne comme priorité de votre programme.. pour expliquer aux gens, aux habitants..

Ou tout simplement un tableau d'affichage sur la gargote.. en le signant de vos propres noms.. Il n'y aurait eu aucune raison de vous accuser de quoi que ce soit.. meme si le manoir aurait existé.. non vous avez préféré essayer de racoller des maires.. leur envoyant des lettres.. préféré préparer des prises de mairies.. et tout détruire lorsque vous avez soupconné des fuites..

Certains pour vous défendre parlent de liberté d'expression.. ou est celle des habitants de ces villes qui auraient vu le maire pour qui ils avaient voté destitué par une révolte mené par des gens avec beaucoup plus de charisme qu'eux.. et peut-etre pensent autrement qu'eux ?

De toute facon maintenant que la justice suive son cours.. probablement jusqu'aux plus hautes spheres.. a vous de prouver au juge que prendre une mairie pour de telles raisons n'est pas un crime.

Sur ce je vous laisse ma dame, messire le Duc.. je me dois de retourner a la caserne..


Elle se leve, dépose son verre maintenant vide sur une petite table puis saluant le duc, elle quitte la piece.
Le.Corbeau a écrit:
Hé Bé, cela en fait des vilains en Auvergne.
Et du gros vilain en plus!!!

Mais Silec va balayer tout çà rapidement.

Intervention d'Aetha : Les interventions HRP n'ont pas été prises en compte (du mieux possible) pour l'archive de ce topic rp
- Archivé le 5 septembre 2006
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le bureau du duc Silec
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans le bureau du duc Silec
» [RP] Bureau de l'aumonier
» CAMERA CACHEE DANS LE BUREAU DE BOB
» CPC XXX : bureau des pleurs
» Le moon est dans Wakfu :p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché du Bourbonnais-Auvergne :: Bureaux publics :: Archives de la gargote-
Sauter vers: