Duché du Bourbonnais-Auvergne

Forum Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Tutorial] Comment preter Allégeance

Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 07/05/2007


Niveau: 4

MessageSujet: [Tutorial] Comment preter Allégeance   Jeu 10 Mai 2007 - 11:44

Deux placards aux armes de France avaient été apposés sur la porte de la chapelle Saint-Antoine-le-petit, où siégeait la Hérauderie du Royaume. En voici copie :

En lettres calligraphiés par quelque copiste, l'on pouvait y lire, pour peu que l'on fût suffisamment lettré :


Citation :
A tous présent et advenir salut.

Que soit rappelée cy l'édict adopté par la Hérauderie de Sa Majesté assemblée en la capelle Sainct-Anthoine-le-petit de Paris :

« Les barons et vicomtes doivent l'allégeance à leur province, en échange de leur fief. Ils la prestent au comte ou duc en exercice en tant qu'il est l'incarnation de la province. Ils la renouvellent tous les deux mois, et ne doivent l'allégeance qu'aux comtes ou ducs légitimement élus et ayant presté l'hommage au Roy. Ils sont par là considérés vassaux du comte/duc en exercice.

Les comtes et ducs en exercice doivent l'allégeance à la Couronne, en échange de leur province. Ils la prestent au Roy, en tant qu'il est l'incarnation de la Couronne. Ils la renouvellent à l'avènement d'un nouveau roy sur le trône. Ils sont par là considérés vassaux du Roy.

Les comtes et ducs dicts "en retraite" restent vassaux de la Couronne en prenant leur fief dict "de retraite". Ils restent par là vassaux du Roy. Néanmoins, leur fief est administrativement rattaché à la province auquel il appartient, les lois qui y sont appliquées sont les lois ducales ou comtales de la province. »


Faict le treizième de mars de l'an de Pasques mil quatre cent cinquante trois, par Jehan de Malpertuis, maréchal d'armes de France.

L'autre placard détaillait le déroulement d'une cérémonie d'hommage.

Citation :
A tous présent et advenir salut.

Que soient rappelés cy les mots de Galbert de Bruges :

« Le septième d'avril, un jeudi, les hommages furent de nouveau rendus au comte. En premier lieu, ils firent les hommages comme ceci. Le comte demanda au premier s'il voulait devenir tout à fait son homme, et celui-ci répondit: «Je le veux» ; puis, ses mains étant jointes, serrées dans celles du comte, ils s'unirent par un baiser.

En second lieu, celui qui avait prêté hommage engagea sa foi en ces termes: «Je promets en ma foi d'être dorénavant fidèle au comte Guillaume et de lui garder entièrement contre tous mon hommage, de bonne foi et sans ruse». Et cela, il le jura sur les reliques des saints.

Ensuite, avec la verge qu'il tenait à la main, le comte leur donna les investitures à eux tous qui, par ce pacte, lui avaient promis sûreté et fait hommage et en même temps prêté serment ».




Les barons et vicomtes doivent l'allégeance à la province en laquelle tiennent leur fief. Adoncques ils vont par-devant le comte ou le duc régnant en ladicte terre, lequel, ayant été élu et ayant recognu le Roy nostre seigneur comme son suzerain légitime, les accueille et reçoit leur hommage.

L'allégeance sera prestée à la province par un hommage au comte ou au duc régnant ès dictes terres. L'allégeance à la province sera renouvelée tous les deux mois, à l'accession au trône comtal ou ducal d'un nouveau comte ou duc élu et ayant recognu le Roy nostre seigneur.

Les barons et vicomtes jurent à la province, en la personne du comte ou du duc, fidélité (obsequium), aide et service armé (auxilium) et conseil (consilium).

Le comte ou le duc leur accorde, pour la durée de son règne, protection, justice et subsistance. Il leur accorde subsistance en leur accordant fief, à eux et à leur descendance, ou en ne leur retirant pas fief déjà accordé. Icelui fief est représenté par un gant, un anneau, un fétu, une poignée de terre, ou tout austre objet propre au fief, que le comte ou le duc offre à son vassal.

Semblable cérémonie se tiendra entre le Roy et ses comtes et ducs.

L'allégeance est cérémonie publique et obligatoire pour tout vassal possédant fief. Elle est scellée par le baiser de paix, et vaut contract. Elle doit estre prestée sous un mois après l'avènement du nouveau seigneur, qu'il soit comte, duc ou roy.

Faict le treizième de mars de l'an de Pasques mil quatre cent cinquante trois, par Jehan de Malpertuis, maréchal d'armes de France.


Dernière édition par le Ven 25 Mai 2007 - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LLyr di Maggio
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 07/05/2007


Niveau: 4

MessageSujet: Re: [Tutorial] Comment preter Allégeance   Jeu 10 Mai 2007 - 11:45

Exemple de missive si empechement

Citation :
Par la grâce d'Aristote,
nous, [...], humble [Titre] de [Fief] en Bourbonnais-Auvergne,

à vous, [...], Duc du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes,

salut.

Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, [...], Duc du Bourbonnais-Auvergne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais fidélité (obsequium), aides et services armés (auxilium) et conseil (consilium),

[Que si un conflit venait à vous opposer vous, [...], Duc du Bourbonnais-Auvergne, notre suzerain, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui. ] -> Facultatif

Que si un conflit venait vous opposer vous, [...], Duc du Bourbonnais-Auvergne, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrerions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

nous [...], humble [Titre] de [Fief] en Bourbonnais-Auvergne, a écrit et ratifié,

Date en l'enceinte du donjon de [...], le vendredi III des calendes de septembre de l'an Pâques MCDLIV [mercredi 30 août 2006].

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.



Ceci est un exemple, vous pouvez modifier la lettre du moment que le serment est écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Tutorial] Comment preter Allégeance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché du Bourbonnais-Auvergne :: Bureaux publics :: Hérauderie du Bourbonnais-Auvergne :: Usages, Lois et Edicts de la Hérauderie-
Sauter vers: