Duché du Bourbonnais-Auvergne

Forum Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cathédrale de Clermont

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Dim 19 Oct 2008 - 15:56

Agna a écrit:
Voyant l'église se remplir Agna salua d'un signe de tête tous les visages qu'elle connaissait. Elle leva les mains vers le ciel et s'adressa aux fidèles si courrageux qui n'ètaient point restés coincés sur leur couche ou dans les bras de leur moitié. Son visage était tous illuminé d'un superbe sourire déstiné aux Montpensierois qui avaient fait un si long chemin pour la suivre

"Que la paix soit avec vous
Et avec votre esprit"


Par ces temps difficiles ou tout le monde rouspète après les prix du denrées je vais vous narrer une petite histoire qui je l'espère vous fera tous réfléchir.

Agna monta en chaire et ouvrit son livre . Elle jeta un regard pour voir si tout le monde l'écoutait et commença sa lecture.

Citation :
Par un rude jour d’hiver, un disciple, qui avait atteint le terme de son enseignement, vint trouver Aristote, avant de quitter le lycée.

Le disciple : "Cher maître, maintenant que je vais être livré à moi-même, il y a une chose que j’aimerais savoir."

Aristote : "Je t’écoute, brillant disciple."

Le disciple : "Vous m’avez remarquablement formé à l’art de la logique et à la science métaphysique, mais vous ne m’avez rien dit quant à la morale."

Aristote : "Tu dis vrai, mon ami. C’est en effet une lacune de mon enseignement. Que veux-tu savoir au juste ?"

Le disciple : "Il est important pour un homme, je le crois, de savoir identifier le bien du mal, afin de se conformer aux règles qui conduisent au premier, et qui permettent d’éviter le second."

Aristote : "Certes."

Le disciple : "Ce qui m’amène à cette question simple, maître, qu’est-ce que le bien ?"

Aristote : "C’est un problème tout à la fois vaste et d’une simplicité limpide comme le cristal. Le bien, dans son principe, c’est la perfection de la nature de l’objet, de sa substance."

Le disciple : "Mais pourquoi donc, cher maître ?"

Aristote : "Parce que le bien ultime réside dans le divin, sans nul doute. Et pour identifier le bien, il suffit donc de s’attacher à l’analyse de l’essence du divin. La substance du tout puissant étant intelligibilité pure et parfaite, le bien ne peut être que perfection de la substance, et donc de la nature d’une chose. Comprends-tu ?"

Le disciple : "Oui, cher maître, je comprends."

Aristote : "Je t’ai enseigné, cher disciple, que la nature d’une chose réside dans sa destination, puisque le mouvement révèle la substance de l’objet. Tu sais donc quelle est la nature de l’homme n’est-ce pas ?"

Le disciple : "Certes, maître, la nature de l’homme est de vivre en collectivité, et cette collectivité prend le nom de cité."

Aristote : "Tout à fait. Le bien de l’homme, c’est à dire ce qui tend à réaliser la perfection de sa propre nature, est donc une vie vouée à assurer les conditions de l’harmonie au sein de la cité. Or, le bien de la cité, est tout ce qui participe à son équilibre, puisque la nature de la collectivité est de se perpétuer. Ainsi donc, tu peux le constater, le bien de l’homme conduit au bien de la cité."

Le disciple : "C’est remarquable !"

Aristote : "En effet, ça l’est. Vois-tu, l’homme ne fait le bien qu’en s’intégrant pleinement à la cité, en participant à la politéïa, et en faisant tout son possible pour en maintenir l’harmonie."

Le disciple : "Alors, cher maître, l’homme de bien est donc le citoyen ?"

Aristote : "Je n’ai pas dit cela, cher disciple. Un esclave peut être un homme de bien, s’il a conscience de sa propre nature d’homme, et qu’il sait se satisfaire de sa condition, car ainsi il œuvre au maintien de l’équilibre de la cité. La politéïa n’est pas que la participation aux assemblées."

Le disciple : "Et bien, cher maître, voilà des réponses qui me satisfont."

Aristote : "J’en suis heureux, mon ami."

Et sur ce, Aristote ne revit jamais son disciple qui, selon la légende, vécut une existence exemplaire, inspirée par les principes de la vertu.
Taniet a écrit:
Tani arriva donc d'Aurillac avec son amie Nata pour assister à la messe. Elles arrivèrent à l'heure et s'installèrent sur un banc après s'être signée.
Tani ne connaissait pas grand monde. Pas étonnant vu qu'elle sortait peu de son village, mais qu'importe...

Elle écouta attentivement ce que disait Agna...
Jimmy_3d a écrit:
Jimmy avait chevauché en compagnie d'Océane depuis Aurillac afin d'assister à la messe dominicale. Tout au long du chemin ils avaient pu voir la nature s'éveiller et... leurs estomac grogner. Ce n'est qu'après un crochet par une auberge Clermontoise pour s'y restaurer, qu'ils se rendirent en la cathédrale.

Ils entrèrent, se signèrent, puis d'un rapide coup d'oeil avisèrent leurs amies.
Ils prirent place a côté de Tani et Nata


Bonjour comment allez toutes les deux ?
Mikeoll a écrit:
Mikeoll s'était aussi installé en s'asseyant sur un banc de cette magnifique cathédrale et sourit de voir autant de gens arriver pour assister à l'office qu'allait donner sa belle et douce à qui il fit un grand sourire quand elle regarda dans sa direction .

En effet ,il reconnut beaucoup de visages dans l'assemblée et bien sûr fut ravi pour son amour car beaucoup avaient fait le voyage !

Il regarda dans sa besace et en sortit le parchemin sur le quel il notait ce qu'il apprenait pendant la pastorale et le relut s'imprégnant des mots qu'il avait noté et se demanda s'il pratiquait lui-meme ce qu'il fallait pour assurer le salut de son âme..
Agna a écrit:
Mes chers enfants par cette lecture j'ai voulu vous ouvrir les yeux sur les valeurs de chacun. Ce n'est pas parcequ'on a un petit lopin de terre ou une échoppe que l'on est meilleur qu'un nouvel arrivant ou un vagabond. Apprenons à vivre en armonie avec notre prochain et respectons toute personne. Arrètons de nous tirer dans les pattes et marchons main dans la main pour faire évoluer comme il se doit nos villages. C'est en nous tenant la main que nous arriverons à mener à bien notre déstiné.

Agna redescendit de la chaire et au passage fit un petit clin d'oeil à son Mamour. Puis elle se dirigea vers l'Autel , prit le pain , le rompit et invita les fidèles à s'approcher pour la communion.

Approchez mes enfants nous allons partager la communion maintenant..ouf pas trop tot commence à avoir un ptit creux moi et le vin de messe est une super cuvée

Mikeoll a écrit:
Mikeoll se demandait quand il pourrait aller communier! en effet ,n'étant pas encore baptisé il ne pouvait participer à ce partage et se disait que ma foi il y avait là un détail dont il devrait s'entretenir avec sa mamour lors de la reprise de la pastorale ...

Assister de cette façon aux offices lui paraissait incomplet et pendant que la longue file des fidèles s'avançait vers l'autel ,il sortit de sa besace un pain aux raisins et se retournant du coté du mur ,mordit à pleines dents !

Il avait aussi une petite soif et fouilla dans ses poches pour trouver la fiole de liqueur de prune qu'il avait récupéré et bien sur ne la trouva pas !

Scregnegne de scregnegne ! je l'aurions oublié ?

Il fouilla de nouveau ses poches et dû se rendre a l'évidence : il ne boirait pas de prune ce matin !! et risquait même de mourir de soif ! c''était prouvé par des membres éminents du corps médical qu'il fallait absolument boire pour pouvoir vivre ... et pour arriver à ces conclusions il avait fallu de très longues études sérieuses, apprendre sur des cas d'animaux qui avaient survécu à une absence totale d'eau pendant au moins la journée !


Pensez donc alors ! avec un être humain ,la durée de "survie " était sans doute encore plus courte, ce qui se vérifiait sans peine par le nombre de tavernes qui étaient là bien sur pour étancher la soif des habitants et des autres voyageurs ...

Il jeta un oeil vers sa mamour Diaconesse qui avait fait un sort au calice et se retint bien vite de penser que c'est dommage on aurait pu aussi en avoir ......!

Il en profita aussi pour terminer ,en une seule bouchée , le pain aux raisins qu'il avala quand meme avec difficulté car il était un peu sec ......
Agna a écrit:
La communion terminée Agna reposa son panier de pain et son calice vide à son grand regret.

Maintenant prions le Très Haut mes enfants que l'humilité emplisse notre corps et la foy notre âme.



Que la paix soit avec vous.
avant que vous repartiez tous chez vous je vous annonce que cette semaine aura lieu une messe du souvenir pour notre frère Oconnor décédé prématurément. Je vous tiendrez au courant pour le jour et l'heure.


Agna ramassa ses ptites affaires et alla saluer ses ouailles. Elle remercia chaleureusement les Montpensierois et oises qui avaient fait tout ce chemin pour être pres d'elle. L'affaire étant faite elle prit son mamour par le bras et sans retourna dans ses pénates au son claquant des sabots de Cadichon.
Mimicracra a écrit:
Arrivée essoufflée, et les cheveux en bataille, Mimi peste contre Carabistouille. Elle se recoiffe rapidement et se dépèche d'entrer dans la cathédrale. Elle se glisse discrètement dans le fond et observe la cerémonie qui est bien entendue déjà commencée. Elle se trouve penaude, fait son signe de croix et s'installe le plus discrètement possible.
Zephyrin a écrit:
Zéphyrin, arrivant à peine d'un autre fort long voyage dans les duchés et comtés du Sud, se présente à la cérémonie de baptême de son amie Taniet. Ne voyant qu'une dame qu'il ne connait pas, assise non loin, Zéphyrin s'assit pour se recueillir... en attendant qu'il y ait plus de monde et surtout, un baptême !!!
Taniet a écrit:
Tani arrivait à la cathédrale pour la nettoyer un peu et y mettre les fleurs pour l'égayer en vue de son baptême... Il était prévu qu'elle se fasse baptiser en l'église d'Aurillac, mais les évènements récents avaient rendu la chose impossible [vu que ni le diacre, ni la marraine ou le parrain ne peuvent se rendre sur la halle d'Aurillac alors qu'ils y sont IG! Laughing ] et ils 'étaient donc accordé sur le fait qu'un baptême à la cathédrale de clermont ferait bien l'affaire!

Tani attendait ce jour depuis quelques temps déjà... Elle avait le coeur qui battait si fort. Déjà à Aurillac, elle était impressionnée, mais là, à la cathédrale... Elle espérait qu'elle ne s'évanouirait pas pendant la cérémonie!

Elle installa les fleurs au niveau de l'entrée...




Sur le pupitre...



Et juste quelques brin des blés de son champ pour les bancs...



Une déco sobre... qui lui ressemblait...

Une fois le tout mit en place... Elle regarda l'assistance et vit quelqu'un qu'elle n'aurait pas cru voir! Zeph était là!!! Elle lui saute au cou pour lui faire plein de bisous!


Mon Ami!!! Zeph!!!
Mais quelle agréable surprise!!! Je te croyais sur les routes et te voici, présent pour mon baptême!!!

Il est encore un peu tôt là.. Cela n'a lieu que ce soir... Viens avec moi en taverne... Tu as tant de choses à me raconter!

elle l'entraina au dehors en le tirant par la main et en riant. Toute heureuse qu'il ait pu faire la route et être là à temps!
Ulyceduel a écrit:
Kafer avait pris soin de bien scellé son cheval avant de partir d'Aurillac pour se rendre au baptême de Tani.

Ulyceduel, après avoir fermé la taverne, s'était pomponnée et était montée derrière Kafer, en l'enlaçant du plus fort qu'elle pouvait.

Ils arrivèrent à la cathédrale pour voir célébrer le baptême de leur amie.

Kafer mit son cheval à l'écurie de la ville et c'est main dans la main, très amoureusement, qu'ils se rendirent tous les deux vers la cathédrale.

Ils entrèrent et ne virent personne.

Ils se mirent donc sur des chaises et prièrent en attendant les autres.
Malvinas a écrit:
malvi et dam avaient quittés ensemble la taverne de tani pours se rendre à son baptême. ils étaient heureux tous les deux pour leur amie et ne voulaient la soutenir pendant cet heureux évènement pour elle.

Il arrivent, main dans la main, à la cathédrale et entrent avec un sourire aux lèvres.

ils voient que uly et kafer étaient déjà arrivés et vont les saluer.

bonsoir vous deux , je vois qu'on est un peu en avance
Benrus a écrit:
Benrus avait reçu le faire part pour le baptême de Tani et ne voulait rater ça a aucun prix.
En début de soirée, il sella Anastasio et galopa sans s'arrêter jusqu'à la cathédrale de Clermont où la cérénomie devait se dérouler sous les yeux des amis et voisins......et surement le très haut comme témoin !
Il poussa la porte et pénétra dans cet immense logis consacré au recueillement et la prière, un bouquet de fleur a la main.
Il appercut des visages connus et se dirigea vers eux un grand sourire aux lèvres. Ulyce Kafer Malvi Dam....

"Bonsoir mes amis je me joint a vous pour accueillir notre chère Tani........!!!"


Taniet a écrit:
Tani avait chevauché depuis Aurillac... Encore... Elle était déjà venue plus tôt dans la journée pour mettre en place la décoration de l'église... Et maintenant, l'heure du baptême arrivait vraiment...

Elle avait le coeur serré... Les préparatifs avaient été chamboulé plus d'une fois... et elle avait presque abandonné l'idée de se faire baptiser ce soir... Heureusement, elle était soutenue par sa marraine et son parrain...

Elle entra dans la cathédrale, toujours autant impressionnée par la grandeur de l'édifice... Elle vit que certains de ses amis étaient déjà là... Elle se dirigea vers eux pour les saluer le temps que Fab arrive.


Bonjour à tous!!!
Uly! Kafy! Dam! Malvi! et Ben!!!

Quel joli bouquet... C'est pour moi? Merci beaucoup! Quelle gentille attention! C'est adorable... Very Happy

Elle porta le bouquet à son visage pour sentir le parfum des fleurs...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:43

Mizzchl0e a écrit:
Des cheveux soigneusement réunis en un chignon assez sage accompagné de quelques mèches rebelles qui retombent sur sa nuque et sur sa joue, un corsage assez serré accompagné d'une jupe couleur bleue, ainsi qu'un châle, pour ne pas avoir trop froid. Voilà le résultat, après une longue préparation chez Chloé.

Voilà la seconde fois, qu'elle faisait le voyage d'Aurillac à Clermont. Il y a quelques jours, c'était pour le mariage de Fabien et Noéline, maintenant c'était pour le baptême de son amie Taniet.
C'était un grand jour pour elle et Chloé ne pouvait le manquer.

Arrivée près de la Cathédrale, elle attacha sa jument qu'elle bichonna quelques minutes. La pauvre, elle ne peut pas se reposer tranquille... toujours un voyage à faire!

Elle monta les marches, puis ouvrit la porte du lieu Saint. Toujours ce même effet. Brr... Un lieu tellement paisible, tellement calme... tellement intimidant.

A l'intérieur se trouvait déjà quelques Aurillacois tels que Ulyce ainsi qu'un homme que Chloé n'avait pas encore eu l'occasion de connaitre, Malvi, Dam, Ben et Tani avec un grand bouquet de fleurs. Elle se dirigea lentement vers eux, faisant une bise à chacun.


Bonsoir vous! Alors Tani, prête à rentrer dans la grande famille d'Aristote? elle lui fait un grand sourire... elle aussi, aimerait bien se faire baptiser. Mais bon... Enfin, on verra en retrant en Gascogne.
Zephyrin a écrit:
Zéphyrin revint de la taverne d'Aurillac... prêt pour le baptême de son amie Taniet. Il la vit avec ses amis du charmant petit village d'Aurillac. Il était content d'avoir voyagé si longtemps pour assister à cet événement. Il s'assit donc à nouveau et écouta attentivement la cérémonie, participant en récitant les prières et en chantant les psalmodies...
--Francine a écrit:
Francine entra dans la cathédrâle et grogna contre les personnes déjà assises pour qu'elles lèvent les pieds... Fallait qu'elle passe le balai bon sang!
Lyra16 a écrit:
Lyra arriva toute essouflée d'avoir tant courru pour ne pas être en retard... Elle rentra dans la Cathédrale et fut émerveillée de sa grandeur et de sa splandeur... Elle s'arrêta un peu pour reprendre son soufle et admirer l'intérieur.
Lyra apperçus ses amis et marcha vers eux doucement pour ne pas dérenger si certain priait déja. Elle leur fit un petit signe de salut discret et alla s'assoire à côté d'eux.
Lyra était heureuse de bientôt assister au bapt^me de sa chère amie Tani
Elle la regarda en lui souriant...
Everym a écrit:
Eve, déçue par certains, ne comptait plus venir, mais après que tani lui eut indiqué le chemin, qu'elle eut tout de meme du mal a trouver^^elle se déécida. Préoccupée par ses pensées, elle ne se rendit compte qu'elle était arrivée que sur le parvis de la belle cathédrale,
enfin, elle allait pouvoir contempler tani...
Elle entra et fut éblouie par tout ce beau monde et, heureuse du succes d'un évènement si important pour son amie, elle était a nouveau de bonne humeur...
...abygail... a écrit:
Encore en train de courrir et tenant son Ange par la main... Oui elle s'etait permise de l'emmener avec elle... Tani ne lui en voudrait surement pas et puis elle n'avait pas envie d'arriver toute seule, de meme elle ne le lachait plus depuis qu'elle l'avait rencontré.

Il etait tard, la ceremonie serait peut etre deja commencée... Elle poussa la porte deja enteouverte, la ceremomnie n'avait apparement pas commencé...

S'avançant, elle vit Tani un peu plus loin avec ses amis, certaines tetes lui etaient familieres et elle souria de les voir ici.
L'ambiance, comme a chaque fois qu'elle entrait dans une eglise lui etait pesante... On ressent la présence d'Aristote dans ces murs. Aby resta le regard fixé sur Tani, quelle ensembles d'emotions elle doit ressentir... Aby s'imagina seconde a sa place... A la fois, de le joie, du soulagement, de l'inquietudes pour les plus presentes.

Elle s'avança hesita un moment d'aller rejoindre Tani Au milieu de tout ce monde... Mais la ceremonie n'avait pas commencée et elle se rapprocha.


Bonsoir a tous.. Regardant Tani... Et voila on y est ... Elle lui sourit, Et je suis ravie d'etre la ce soir !!!
Noeline a écrit:
Noeline était en retard un peu, du moins le pensait elle.

En fait, Tani venait d'arriver et Fab n'était pas encore en train d'officier. Par contre, Francine avait l'air d'avoir l'humeur des grands jours ...

Elle embrassa sa future filleule et chercha du regard le parrain.
Pas là encore lui non plus .... Elle était ravie que Tani lui ai demandé d'être sa marraine, la jeune femme pétillante était une véritable amie et elle se sentait flatée d'avoir été choisie pour ce rôle important.

Tani ma chérie, quel joie d'être ici ce soir pour toi. Je suis si fière de toi.

Elle adressa un sourire et des signes à toutes les personnes qu'elle croisait et entra dans la cathédrale.
Taniet a écrit:
Tani vit arriver son amie Chloe... Elle lui fit un gros bisou.

Mizzchl0e a écrit:

Bonsoir vous! Alors Tani, prête à rentrer dans la grande famille d'Aristote?

Bonjour ma Chloe!!!
Oui, prête... Je stresse un peu, mais bon.. on va dire que c'est du bon stress!

Puis Zeph arriva à son tour... Il eut aussi droit à un gros bisou

Zeph!!! Tu as retrouvé ta route depuis la taverne? Merci encore d'être là mon ami...

Puis peu à peu, d'autres personnes qu'elle aimait arrivaient... Lyra, Eve, Aby!!! Elle les accueillit avec son sourire immense qu'on lui connaissait... Trop contente que tous, ils aient pu se libérer et aient pris le temps de venir.

Noe!!! Enfin!!!!!


Ma Noe, tu es là!

Elle l'embrassa chaleureusement...

Manque Fab et le parrain... Ils veulent faire exploser mon petit coeur... Je vais défaillir là... trop d'émotion pour moi!!!
Jimmy_3d a écrit:
En même pas une semaine c'était la deuxième fois qu'il sortait son beau costume. La première c'était pour l'émouvant mariage de Noeline et Fabien.
Aujourd'hui c'était pour son amie Tani qu'il l'avait revêtu. C'était aujourd'hui qu'elle allait se faire baptiser.

Océane et Jimmy n'avait pas quitté Clermont depuis le mariage. Un séjour dans la capitale des plus agréable.

C'était l'heure d'y aller. Ils se rendaient à la cathédrale lorsque les cloches se mirent à sonner. Ils se sont donc dépêchés pour arriver.
Tani était en train de franchir les portes, ils l'ont donc suivie.


Coucou ma Tani ^^ comment vas-tu ? Tu te sens prête ?

Ils saluèrent ensuite toute les personnes présentes, amis Aurillacois et connaissances de Tani
Choumac a écrit:
Choumac entre dans la cathédrale et s'assoit dans le fond ! Il écoute et regarde !

Il aperçois au loin Taniet rayonnante et se dit qu'il a bien fait de faire le voyage pour communier avec elle dans cette instant de bonheur immense.

Il la voit heureuse et se dit que le bonheur existe peut être !
Malvinas a écrit:
va s'assoir avec dam en le tenant toujours par la main. sourit en voyant tani arriver. lève les pieds pour le coup de balai et attend patiement le début de la cérémonie en tenant la main de dam.
lui sourit tendrement.
Taniet a écrit:
Tani attendait... impatiente... anxieuse... heureuse...
Elle regardait aprtout... cherchant son parrain... Et Fab!!!

elle vit Choum s'installer au fond... Elle lui sourit et fit un petit signe de la main pour lui montrer qu'elle l'avait vu...

Jimmy et Océ étaient arrivés aussi...

Petit à petit, ses amis remplissaient les bancs... Quel bonheur de se sentir ainsi soutenue...
Noeline a écrit:
Noeline serra Tani dans ses bras et sourit pour la rassurer

Citation :
Ma Noe, tu es là!

Manque Fab et le parrain... Ils veulent faire exploser mon petit coeur... Je vais défaillir là... trop d'émotion pour moi!!!

Ne t'inquiètes pas ils vont arriver, Fab se prépare et Nin et bien ... il va venir forcement voyons, un jour comme celui là, il ne peut oublier.

Elle jeta un oeil discret vers la sacristie pour voir si Fab se préparait, il ne fallait pas que Tani tourne de l'oeil non plus !!
Ninjaturtel a écrit:
Ninja qui voyagé ici et la, avait été rappelé par Tani pour son baptême. En effet elle l'avait choisit comme parrain. Tout deux se connaissent depuis maintenant super méga longtemps, depuis les débuts d'Aurillac voila maintenant un peu plus de trois ans...

Ah la la, ça les rajeunit pas nos deux petits vieux hein, surtout quand Ninja fête son énième anniversaire il y a peu. Ceux qui ne lui ont pas souhaité encore, n'hésitez pas ^^

Cependant, a cause de plusieurs chose dans l'univers qui ont fait que, ce qui devait se passé a Aurillac se passe maintenant a Clermont. Malheureusement, Ninja ne bénéficie plus de ses super appartements Ducaux et doit donc trouver un logement... Pas trop difficile il est vrai.

C'est ainsi que, après avoir trouver un logement couteux, bah ouais maintenant qu'il est Baron il vit dans des super coin avec plein de super beau truc, c'est ainsi que Ninja se prépara pour le baptême, rien d'extravagant ce coup ci, il devait être présentable.

Couleur blanche pour l'occasion, en fait il aime bien cette couleur vu qu'elle est signe de royauté, masamune a sa taille du coté droit, épée au blason de Glénat du coté gauche, couronne de Baron sur la tête, c'est ainsi qu'il prend la direction de la cathédrale.

Médor, son fidèle destrier reste a l'écurie, pendant que lui arrive a la cathédrale. On lui ouvre les portes et il entre doucement.
Des personnes d'Aurillac, Chloe, jimmy, malvinas, Ninja les salue de la tête tout en avancant vers Tani et Noeline. Tani semblait d'ailleurs chercher a droite et a gauche et Ninja entendit son nom dans la foulée...
Il les salua a leur tour en leur faisant une grosse bise puis avec le sourire dit :


Bonjour ma futur filleule et la nouvelle mariée, comment va tu tani en ce jour si important ?
Je n'ai pas l'air d'être en retard, c'est une bonne chose, d'ailleurs j'entends que vous parliez de moi, comme quoi j'arrive au bon moment dit il dans un petit rire

Mais dit moi, qui est ta marraine au fait ? Dit il sans lui avoir posé la question auparavant encore. Se demandant pourquoi Noeline n'était pas encore assise elle aussi.
Mizzchl0e a écrit:
Le monde arrivait, des têtes connues, d'autres moins.
Beaucoup de piliers de tavernes Aurillacoises étaient présents, ce qui ne manqua pas d'amuser Chloé.
A sa grande surprise, elle vit Eve. Un grand sourire en sa direction, avant d'aller vers elle et lui faire deux gros bisous.
Doucement, elle lui dit :


Salut ma belle! Je suis bien contente de te voir. Comment tu vas? Puis elle lui montre un banc, pas très loin de l'autel. Tu viens à côté de moi? elle la regarde en souriant. C'était la première fois qu'elle voyait Eve en dehors des tavernes!
...abygail... a écrit:
Les invites arrivaient les uns apres les autres et Tani allait de l'un a l'autre...

Aby et son ami, allerent prendre place sur les bancs, attendirent tranquillement le debut de la ceremonie....
Nicky_larson a écrit:
Après avoir été longtemps retenu à Aurillac, Nicky arrivait à la cathédrale de Clermont pour assister au baptême de son amie. Arrivé au seuil de l'entrée, prêt à pousser la porte, il se dit en soupirant :

Hum... lançons les paris, allez je suis sûr que je suis en retard ! Impact dans 3, 2, 1...

Nicky pénètre dans la cathédrale.

Ho ho même pas ! Je suis trop bon.

Les gens étaient tous installés tandis que Tani semblait se préparer tout devant. Préférant la laisser se concentrer, il lui fit coucou de loin en lui faisant signe en poussant les mains vers le bas de déstresser tout en lui souriant. Il alla ensuite prendre place parmi les personnes assises.
Taniet a écrit:
Enfin, elle vit Nin franchir les portes de la cathédrale... Elle se sentit déjà soulagée... Parrain et marraine était là! Elle fit d'énormes bisous à Nin, comme elle en avait l'habitude. Comme il était élégant pour l'occasion!!! Cela fit grand plaisir à Tani, mais de la part de son Nin, ce n'était pas réellement une surprise, il était toujours très élégant.

Ninjaturtel a écrit:

Bonjour ma futur filleule et la nouvelle mariée, comment va tu tani en ce jour si important ?
Je n'ai pas l'air d'être en retard, c'est une bonne chose, d'ailleurs j'entends que vous parliez de moi, comme quoi j'arrive au bon moment dit il dans un petit rire

Mais dit moi, qui est ta marraine au fait ? Dit il sans lui avoir posé la question auparavant encore. Se demandant pourquoi Noeline n'était pas encore assise elle aussi.

Te voilà mon Nin!!! Tu m'as fait peur. J'ai bien cru que tu m'avais oubliée!

La marraine??? Mais c'est Noe! Very Happy

Puis Tani vit Nicky arriver... Il n'osait pas avancer... La cérémonie n'ayant pas commencé, elle alla le saluer! Elle lui sauta au cou et lui fait plein d'énormes bisous.

Tu es là mon Nicky!!!! Et même pas en retard!!! Comme je suis contente que tu sois venu! Tu n'imagines pas ce que ça représente pour moi. Merci!

Elle redéposa un baiser sur sa joue puis repartit vers le devant rejoindre Noe et Nin...
Fabien74 a écrit:
Fabien arriva en courant à la Cathédrâle, il entra avec fracas dans la sacristie et s'habilla en vitesse, puis il prit le nécessaire et entr dans la nef, il se plaça derrière l'autel, fit de grands signes à ses amis, se reprit, et dit:

Bonjour à tous!

Nous sommes tous réunis ce soir pour le Baptème de notre amie Taniet, pour célbrer son entrée dans la grande famille aristotélicienne!


Sourire à son amie.

Bien récitons le Credo,si vous le voulez bien!



Fabien sourit et atend que la baptisé et son parrain récitent le Credo...
Natafael a écrit:
Nata était arrivée en courant de peur d’être en retard au Baptême de Tani.

Arrivée sur les marches de la Cathédrale, elle reprit sa respiration, lissa sa robe et entra dans le lieu Saint.

Beaucoup de monde était déjà là.

Elle se signa, salua ses amis et fit un sourire à Tani en s'approchant d'elle pour lui faire la bise.


C'est le grand jour ma belle, je vais m'assoire, on se verra plus tard!

Nata s’installa sur un des bancs discretement…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:44

Taniet a écrit:
Nata arriva vite fait quasiment au même moment que Fab! La cérémonie commençait... Tani écoutait très attentivement... et elle récita le credo à son tour...

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Ninjaturtel a écrit:
Ninja était donc arrivé aupres d'Eline et de Tani, Eline était d'ailleurs la marraine de Tani, c'était donc elle.

Ninja sourit, il semblerait qu'ils soient au complet, manquerai plus que le maitre d'orchestre de la cérémonie. Qui était ce ? Ivrel surement, depuis le temps qu'il l'a connaisse.

Ninja se tourna alors vers Tani afin de lui répondre.


Comment aurais je pu oublier, il est vrai je suis un peu âgé mais ce n'est pas une raison hein. Enfin si c'est fois quand même dit il dans un rire a nouveau.

La salle se remplissait, et voila que Fabien venait a son tour. Cependant il ne venait pas en tant que simple spectateur mais bien en tant que baptiseur. Ninja le salua et l'entendit parler de Credo... Ninja devait il rester ici ou pas ? Il se pencha vers Tani et lui murmura...


Euh... Je dois rester ici ou pas pour l'instant ?

On lui fait signe que oui, alors sans attendre, avec sa voix de juge, c'est a dire haut et fort afin que tout le monde l'entende, il dit :

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Everym a écrit:
eve venait d'arriver et, skotchée par temps de d'odeurs et de couleurs, elle ne bougeait plus, lorsqu'elle vit arriver son amie chloé..heureuse, elle s'assit a coté d'elle
" bah vi ma chloé, faut bien que jme sorte un peu..surtout que jallais pas rater le bapteme de ma tani..."
alors, ses pensées se dirigerent vers anak...
Jimmy_3d a écrit:
Jimmy s'installa sur un banc de la cathédrale avec sa moitié.
Fabien arriva, s'installa derrière l'autel et nous invita tous à reprendre le crédo.

Jimmy regarda Océ, ils n'avaient pas encore le privilège de pour le dire à haute voix, ils le récitèrent dans leur tête en regardant Tani, rayonnante.
Noeline a écrit:
Noeline avait pris place près du parrain Nin.
A l'invitation de Fabien, elle récita elle aussi le credo

Citation :
Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Fabien74 a écrit:
Le parrain, la marraine et la future baptisée avaient récité le Credo, ainsi que plusieurs autres fidèles. Fabien poursuivit:

Bien, maintenant je vais vous lire un passage du livre des vertus, vie de Christos.

Il déposa devant lui le gros ouvrage et l'ouvrit:

Citation :
Alors, le tribun ordonna au centurion de se saisir de Jeshua, et l’officier, à la mine féroce s’approcha de nous d’un pas lent. Je respirais au rythme de la cadence de ses pas, essayant de calmer mon cœur qui s’affolait. Lorsqu’il se trouva face à Christos, le Centurion le regarda dans les yeux, intensément et assez longuement. Lorsque soudain, il ôta son casque et s’agenouilla en embrassant la robe de notre messie.

" Maître, supplia-t-il, à la plus grande surprise du Tribun, je voudrais vous suivre et faire partie de cette communauté de fidèles. Comment dois-je faire ? Je sais que je suis pécheur et que j’ai servi un mauvais maître, mais je t’en prie dis-moi comment me faire pardonner ! "

Alors Christos le releva et sous le regard médusé des romains, il prononça ces mots :
" Pêcheur, je te le dis, tu viens de faire la première chose que les fidèles devront faire ; se montrer humble et confesser leurs pêchés. Ainsi, si ton repentir est sincère, Dieu te pardonnera. "

Christos se tourna vers ses apôtres, et continua :
" Et vous, que les fautes commises par vos ouailles leurs soient pardonnées si elles viennent les confesser à vos oreilles, et qu’elles sont prêtes à en faire pénitence."

Alors, Christos s’approcha de la fontaine, et dit encore au Centurion :
" Par la grâce de l’éternel, je vais te laver de tes péchés, te ceignant d’eau, source de vie. "

Et Christos plongea ses mains jointes sous le jet de la fontaine. Il aspergea la figure du Centurion de cette eau en chuchotant ces paroles :

" Seigneur, daigne laver cet homme de ses péchés, et lui donner ainsi une nouvelle naissance parmi les croyants ! Au nom du Très Haut. Amen "

Puis, Christos nous appela à lui, nous, ses apôtres et, les uns après les autres, il nous ceignit de l’eau de la fontaine, nous faisant naître à nouveau. Il nous dit: " Mes apôtres, tant hommes que femmes, par la grâce de Dieu, vous voici lavés de vos péchés. A vous de Lui montrer que vous saurez vous montrer digne de cet honneur qu’Il vous fait, car le sacrement du baptême pourra être retiré à quiconque en trahit l’essence. "

Ce fut une journée intense que je n’ai jamais oubliée tant elle est gravée dans ma mémoire. Notre émotion était à son comble quand nous nous aperçûmes en plus que les soldats avaient déserté la place.

Que nous enseigne ce passage?

Et bien il nous parle tout simplement du sacrement du baptême, il nous dit combien celui-ci est important. En effet, c'est par le baptême que l'on entre dans la grande famille d'Aristote, que l'on reçoit l'amitié aristotélicienne, qui nous permet d'accéder à la communauté des fidèles. En recevant le baptême, l'enfant du Très-Haut s'engage à vivre dans la vertu, et à vivre pieusement, en respectant la parole du saint Aristote.


Fabien laissa méditer un peu les fidèles sur cela, avant de poursuivre.
Taniet a écrit:
Très concentrée, Tani écouta avec attention la lecture du passage du livre des vertus... Elle médita les mots qui résonnaient dans sa tête...

Elle jeta un regard vers son parrain et sa marraine... Puis regarda de nouveau Fab...
Noeline a écrit:
Noeline sourit à Tani qui avait pris un air grave, le moment était important pour elle. Elle essayerait de la soutenir du mieux qu'elle le pourrait dans sa nouvelle vie Aristotélicienne.
Pour l'heure ils écoutaient tous Fabien.
Alameda a écrit:
Alameda arriva enfin, il était impressionné de retrouver tant de monde. Lui qui était si sauvage, n'avait plus l'habitude, mais il ce devait d'être présent pour son amie.
Il retrouva des visages connus mais qu'il n'avait pas revus depuis si longtemps.
Il se fit tout petit et écouta les sermons
...abygail... a écrit:
Aby ecoutant toujours... Elle se recueillait recitant dans sa petite tete les textes...
Aby etait des plus heureuse ici, son Ange gardien a ses cotes..
Elle ne pourrait pas rester tres longtemps mais profitait de ce moment du mieux qu'lle pouvait et faisait le plein de mysticisme..

Elle regarde Tani, la marraine, le parrain et ferme les yeux quelques instants....
Ulyceduel a écrit:
ulyceduel et Kafer, main dans la main, récitaient leur crédo, lorsque, comme à son habitude, Fabien poursuivit la cérémonie en trombe :

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Fabien74 a écrit:
Fabien s'adressa alors à Taniet:

Par ce sacrement du baptème, tu renonces au péché, tu choisis de vivre selon les règles de notre sainte Eglise,tu choisis de t'abstenir de tout mal, et de te rapprocher de Dieu par la voie de l'amitié aristotélicienne.

[b]Acceptes-tu cela Taniet?
Acceptes-tu de prendre le chemin difficile des Vertus ?


Une fois que son amie lui eut répondu, il ajouta:

Taniet, il faut que tu répètes après moi, en toutes lettres, le serment du baptême:



Il sourit.
Taniet a écrit:
Fabien74 a écrit:
Fabien s'adressa alors à Taniet:

Par ce sacrement du baptème, tu renonces au péché, tu choisis de vivre selon les règles de notre sainte Eglise,tu choisis de t'abstenir de tout mal, et de te rapprocher de Dieu par la voie de l'amitié aristotélicienne.

Acceptes-tu cela Taniet?
Acceptes-tu de prendre le chemin difficile des Vertus ?

Oui, Fabien, j'accepte de suivre le chemin des vertus.

Tani répéta derrière Fab le serment du baptême... mécaniquement...de peur d'oublier un élément... La concentration était à son comble.

Je reconnais en Dieu le moteur du monde
La pensée suprème et la cause efficiente et finale du monde.
Je reconnais l'Eglise Aristotélicienne comme mon guide dans
la connaissance de Dieu, et je jure de lui rester fidèle ainsi qu'à
son autorité, seule représentante sur terre de l'Etre divin.
J'accepte tout cela de ma propre volonté pour le salut
de mon âme en vue de ma résurrection près de Dieu
dans la contemplation éternelle de sa Beauté.
Je désire que mon nom apparaisse comme baptisé et
serviteur de Dieu tout puissant.

Tani était nerveuse, mais voilà qui était fait... Elle retrouva son sourire.
Noeline a écrit:
Noeline sourit.

Elle se souvenait de son propre baptème, repéter le serment du baptème était une chose difficile, il fallait l'apprendre par coeur.
Elle fit un sourire d'encouragement à Taniet et lui murmura : prends ton temps, tu vas te souvenir de chaque mot, je suis certaine.
Et puis je suis là, on le dira pas mais si tu faiblis je te souffle discrêtement ^^.


Mais sa filleule s'en sortait très bien en fait.
Fabien74 a écrit:
Tani récita le serment et répondit à sa question par la positive.
Fabien s'adressa alors à elle:


Approche-toi un peu du baptistère s'il te plaît; tes parrain et marraine peuvent t'accompagner.

Il se saisit d'une coupe, la remplit d'eau bénite, et en vida le contenu sur le front de Taniet, veillant à ne pas la noyer. Puis il lui tendit un linge, pour que celle-ci s'essuie. Il lui dit:

Ma chère Tani, je te déclare maintenant baptisée, tu fais partie de la grande famille aristotélicienne, propages la parole du Très-Haut et médites bien ses paroles!

Prends ce cierge, et répand la lumière de la foi sur la terre.



Puis il lui tendit une médaille:



Cette médaille est le symbole de ton baptème, porte la fièrement.

Il sourit puis présenta un gros livre de cuir rouge aux parrain et marraine.

Si vous voulez bien me signer un petit autographe ici et...là!

Il leur chuchota: C'est pour lui, là haut!

Il rit pis il s'adressa à Tani:

Pour le certificat de baptême, je te le donnerai demain, si ça ne te dérange pas trop, le copiste est en grève, le saligot...

Il sourit.
Taniet a écrit:
Tani s'approcha du baptistère à la demande de Fab, Noe et Nin l'avait accompagnée... Fab lui mouilla le front délicatement.
Elle se sentait sereine... Elle souriait toujours.

Puis elle prit le cierge et la médaille que lui tendait Fab.

Ça y est... C'était fait... Elle se sentait vraiment heureuse.

L'heure était à la signature du registre maintenant...


Fab a écrit:
Il rit pis il s'adressa à Tani:

Pour le certificat de baptême, je te le donnerai demain, si ça ne te dérange pas trop, le copiste est en grève, le saligot...

Aucun soucis Fab... Cela attendra un peu.

Elle lui adressa à son tour un sourire.
Noeline a écrit:
Elle s'approcha du registre accompagnée du parrain et apposa sa signature sur le registre. Nin en ferait autant.
Tous deux s'étaient engagés à accompagner Tani sur la voie de la vertu et de l'amitié Aristotélicienne.

Une fois le registre signé, Noeline prit Taniet dans ses bras et l'embrassa chaleureusement.

Ma belle Tani, toutes mes félicitations et bienvenue dans notre grande famille.
Taniet a écrit:
Noeline a écrit:

Ma belle Tani, toutes mes félicitations et bienvenue dans notre grande famille.

Merci d'avoir accepté de m'accompagner sur cette voie, ma Noe...

Elle fit un gros câlin à Noe...
Natafael a écrit:
Nata se leva et approcha de Tani

Félicitations Tani
Bienvenue dans la famille Aristotélicienne ma belle
Et je rajouterais que tu as une merveilleuse Marraine!


Elle serra tani dans ses bras et lui fait un gros bisou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:45

Clothilde a écrit:
Clothilde avait promis à Tani de venir, et elle avait tenu sa promesse. Elle tenait à être présente !!

La Cathédrale était noire de monde, Clo en était heureuse pour son amie.

La cérémonie terminée, elle alla la voir et lui fit un gros bisou :


Toutes mes félicitations Tani, sois la bienvenue dans la grande famille aristotélicienne !!
Zephyrin a écrit:
Zéphyrin, heureux pour Taniet de voir autant de monde, s'approcha de la nouvelle baptisée et de sa soeur dans la famille Aristotélicienne. Il la regarda dans les yeux, et lui dit :

Félicitations, Tani, pour ce grand jour. Puisse-tu toujours trouver l'inspiration pour être toujours meilleure (si c'est possible) ...

Puis, à son tour, il lui fit un énorme bisou sur la joue et lui adressa un autre sourire avant de retourner en taverne pour arroser cet heureux événement.
Alameda a écrit:
Toutes mes félicitations Tani.
Ce sont les seuls mots qu'Alameda trouva à dire au passage de Tani, sans etre certain qu'elle les entendit accaparée qu'elle était par touts ces gens venus pour elle.
Il était l'heure de rentrer maintenant mais la route serait rapide avec tout ce monde, et le moment était aux retrouvailles, il y avait tant de personnes à saluer.
Xena a écrit:
[rp]Je n'ai pas pu être présente pour ce jour si important, néanmoins je tenais à te présenter mes félicitations
Par le sécrement que tu as reçu hier, tu es entrée dans la famille des baptisées, le seigneur se réjouit, et il te fait la promesse de veiller sur toi tout au long de ta vie.
C'est avec grand plaisir que je te félicite, en espèrant que ce fut un jour de bonheur dont tu gardera les souvenirs les meilleurs
En cadeau de baptême, comme promis, je t'aporterais ta chemise !!!
[/rp]
Malvinas a écrit:
malvi et dam avaient suivi toute la cérémonie du bâpteme de leur amie tani avec beaucoup d'émotion.

A la fin de la cérémonie ils vont la féliciter en lui faisant un gros bisous et un petit calin. Puis ils sortent de la cathédrale avec tout le monde le sourire aux lèvres.
Jimmy_3d a écrit:
Après qu'elle eut prêté serment, reçu la lumière et sa médaille, et signé le registre, Océ et Jim allèrent féliciter Tani.

Toutes mes félicitations, j'espère que tu es heureuse de faire partie de cette grande famille ! C'était très émouvant et tu as été parfaite !

Ils sortirent tous de l'église pour se rendre à la réception qui suivait l'évènement.
Mizzchl0e a écrit:
La cérémonie était très émouvante (comme toutes les cérémonies, d'ailleurs). Chloé l'écoutait, sourire aux lèvres, à côté de son amie Eve.
Une fois que tout fut fini, elle alla féliciter la belle Tani, lui fait deux gros bisous. Puis se dirigea vers la sortie de la Cathédrale, accompagné de tout ce petit monde. Il fallait fêter ça en taverne, maintenant...
Lyra16 a écrit:
Lyra alla féliciter Tani,
Lyra était tellement heureuse qu'elle ne sus pas quoi lui dire d'autre que "félicitation" car d'autre mot n'aurrait pas suffit à traduire se qu'elle aurais voulu lui dire.
Alors elle sorti de la cathédrale, se retourna et admira ce lieu si mystérieux et si beau, puis pousuivi la sortie avec les autres qui y était encore[/rp]
Zebracoq a écrit:
Zebra avait assisté à la cérémonie, caché dans un coin. Un très grand coin, capable de loger son énorme carcasse.
Tani, comme à son habitude rayonnait. Et ce jour était si important dans sa vie Aristotélicienne.
Il écouta Fab réciter des paroles maintes fois prononcées, mais toujours avec passion.

Zebra n'avait même pas eu le temps de penser à manger durant toute la cérémonie. Un record.
Nicky_larson a écrit:
La cérémonie touchait à sa fin et les gens se précipitaient vers Tani pour la féliciter.
Nicky restait quant à lui assis, il ira la féliciter après tout ce beau monde.
Il était très content de voir Tani ainsi, heureuse comme elle l'était.
Ulyceduel a écrit:
Ulyceduel et Kafer, avant de reprendre la route pour Aurillac, allèrent féliciter la nouvelle baptisée :

Félicitations Tani, et bienvenue dans notre grande famille !

Ulyceduel et Kafer l'embrassèrent chaleureusement.
Fabien74 a écrit:
Tous les amis félicitaient Tani, pour son beau baptême, voilà qu'elle faisait partie de la grande famille! Fabien alla à son tour la féliciter:

Félicitations Tani, je suis vraiment heureux d'avoir pu célébrer ton baptême!

Il lui fit deux grosses bises puis ajouta:

Ah et tiens! Ton certificat de baptême! Gardes le précieusement! J'en envoie de ce pas une copie à l'Archevêché!



Il sourit.
Ninjaturtel a écrit:
Fabien fit récité encore de bien importante parole a Tani, Ninja se rappela a son tour ce moment il y a de ça plusieurs années.

Il sourit en regardant sa futur filleule prendre un bain public, la salle suivait avec beaucoup d'attention le baptême, tous voulait suivre dans le moindre détail ce charmant événement et encourager Tani dans la finition de la cérémonie.

Ninja qui avait donc suivit Eline et Tani, laissa passé Eline pour la signature sur le registre puis s'avança a son tour.
Il prend une plume, la trempe dans l'encre puis a son tour appose sa signature :


Ninjaturtel de Glénat


Il se tourne alors vers Tani avec un grand sourire, la prend a son tour dans ses bras et lui fait une grosse bise.

Mes félicitations ma tani, je suis content d'être ton parrain.
Maintenant finit les pêché, et vive la voix de la rédemption dit il taquin tout en riant.
...abygail... a écrit:
ça y est Tani etait baptisée....
Il etait tard, cela aurait du faire plusieurs heures qu'elle aurait du deja quitté la ceremonie.

Allez, On va feliciter Tani et on y va!


Aby s'avança vares son amie,


Bravo Ma Tani, tu dois etre tres heureuse!! Heu, tant que j'y pense... Tu avais le bonjour de Ambris, je crois, un soldat roux, a qui tu avais fais visiter un jardin...
elle sourit et enchaina Toute mes felicitations!!! Encores... Mais je ne peux pas rester plus longtemps Elle la prit dans ses bras, On se dit a la prochaine!!!

Aby salua les personnes presentes, et reparti sur les chemins...[/code]
Anakin01 a écrit:
Anakin arriva en retard pour la baptème et de dent un peu gener d'être arriver en retard.
il voit tani au loin entourer de plusieurs personnes.
Il se foffille entre les gens arrive derrière elle, les mets les mains devant les yeux, lui fai un bisous sur la joue et lui dit :


Félicitation mon amie je suis très heureux pour toi!!!!


Il retire ses mains de devant ses yeux et lui refait un grso bisous sur la joue.
Remedios a écrit:
Rem arriva seulement pour féliciter la nouvelle baptisée. En effet, ne connaissant pas Clermont, elle avait sillonné la ville et visité quelques tres jolies tavernes. Et du coup elle n'avait pas vu le temps passé!
Mais bon, tout avait l'air de s'etre bien passé et Tani était radieuse. C'était le plus important. Elle s'approcha donc d'elle et la prit dans ses bras!!!



Bravo ma belle!! Tu fais enfin partie de notre grande et belle famille!!
Remedios a écrit:
Rem prit ensuite la route pour Aurillac, heureuse de rentrer chez elle et de retrouver les tavernes qu'elle connait bien. Sans manquer de faire un détour par la salle des fetes ou se déroulerait la suite du bapteme de son amie.
Riku_dubataillon a écrit:
Riku arriva trop tard car il s'était perdu en chemin, il est heureux pour Taniet mais triste de ne pas avoir pu voir la cérémonie de baptisation de son amie.

Il la vit entouré de beaucoup de monde, dont certains qu'il connaissais.

Il lui fit une grose bise et lui dit :


Felicitations Taniet ! Je suis très heureux pour toi !

Elle n'avais pas l'air de lui en vouloir d'avoir loupé la cérémonie, alors cela le rendit d'autant plus heureux.
Caddarik a écrit:
Comme chaque dimanche, Caddarik se dirige vers la cathédrale. Il entre dans la nef, se signe, et va s'assoir sur un des banc.

Par curiosité, il jette un oeil aux places réservées pour le conseil ducal pour voir qui est présent.

Puis il prie en attendant le début de l'office.
Elienore a écrit:
Elienore entre dans la grande Cathédrale, se signe.
Elle est très émue d'être là, dans quelques semaines ; le 15 novembre exactement, son baptème sera célébré ici même.
Elle va s'asseoir ,pas trop devant pour ne pas se faire remarqué, et en profite pour prier avant le début de l'office.
Monicaa a écrit:
Monicaa, comme tous les dimanches, venait en la Cathédrale de Clermont, pour assister à l'office donné en l'honneur de tous les habitants du Bourbonnais Auvergne. Plusieurs de ses collègues et amis, venaient à tour de rôle afficier en ces lieux, pour le bien de tous.

Mais aujourd'hui, une mission spéciale l'appelait ici, en cette Cathédrale de Clermont, pour y célébrer le mariage de Damoiselles Linoa avec le Sieur Lionart... à 15 h 30 avait-elle précisé... pour ne pas empiéter sur l'office Dominical.....

C'est avec beaucoup de fraternité que Monicaa assistait à la messe en ce dimanche 26 octobre.
Liobart a écrit:
Lio arriva en premier dans l'église avec son témoin. Il s'était placé devant l'hotel dans l'attente de sa belle. Il était arrivé en absence de peure que l'église soit fermer comme la dernière fois, mais cette fois-ci elle était ouverte et Vit Monicaa au font.

Bonjour dame Monicaa, je suis un peu en avance mais je ne pouvais rester longtemps seule dans la pièce à tourner en rond

Liobart attendait à présent son arrivée, une boule dans l'estomac se former mais l'exitation de la voir et d'être enfin son époux le gagner à chaque seconde. Il jetta des regard en direction de l'entrée puis détourna son regard de peur de la voir arriver.

Liobart portait un beau costume tout de blanc confectionné par son amie Nettie

Alienor80 a écrit:
[rp]
Alie monta les marches de la cathédrale. Enfin le grand jour pour ses amis était arrivé!

Elle avait revêtu une robe dans les tons orangés. Elle s'était coiffée d'un chignon , avait laissé ressortir quelques mèches de cheveux, et avait mis aussi quelques petites fleurs.

Elle entra dans la cathédrale. Personne n'était encore arrivé sauf Lio.
Elle se sentait un peu intimidée et pensait à Lili qui devait être stréssée à l'heure qu'il était. Elle l'avait choisit pour être son témoin. Elle s'avanca vers Lio pour lui dire bonjour.

"Bonjour Lio! Comment vas-tu? Tu es magnifiquement vêtu! "

[/rp]
Liobart a écrit:
Liobart vit arrivé Alienor dans la cathédrale et lui sourit elle lui dit

Citation :
"Bonjour Lio! Comment vas-tu? Tu es magnifiquement vêtu! "

Il lui répondit

Bonjour Alie, tu es en beauté aujourd'hui, comme tu peux voir j'attends Madame ^^

respirant profondément il reprenait son souffle en attendant l'arrivée de sa belle.
Rv007 a écrit:
rv arriva enfin devant la Cathédrale ,
il était partit tard dans la nuit et avait chevauché sans arrêt pour
ne pas arriver en retard .
Sa femme venait d'accoucher la veille et il ne voulait pas revenir sur sa parole , il avait dit qu'il serait là alors il y était .

Il ôta la poussière restante sur son mantel et entra dans la Cathédrale ,
la traversa entièrement pour arriver prêt des quelques personnes déjà présentes .


Bonjour a tous , j'éspère ne pas être en retard !
Elienore a écrit:
[rp]Elienore entra pour la seconde fois de la journée dans cette belle Cathédrale.
Elle venait assister au mariage de Linoa et de Liobard.
Ils avaient été parmis les premiers à l'accueillir à son arrivée à Polignac et pour cela entre autre , Elie leur gardait une certaine tendresse.

Elle s'avança le long de la nef, fît un signe de la main à Liobart et s'installa sur un banc pas très loin de Alie. Il fallait attendre l'arrivée de l'heureuse mariée.
[/rp]
[quote="Monicaa"]
Liobart a écrit:
Lio arriva en premier dans l'église avec son témoin.

Bonjour dame Monicaa, je suis un peu en avance mais je ne pouvais rester longtemps seule dans la pièce à tourner en rond

quote]

Monicaa qui se préparait pour célébrer le mariage de Liobart et linoa, reconnu la voix et en se retournant aperçu Liobart en fort belle tenue... accompagné de son témoin Dame Alienor80. L'abbesse les salua fort courtoisement.

-" Bien le bonjour Messire Liobart, le bonjour à vous Dame Alienor80, je suis très heureuse de vous recevoir en cette Cathédrale. Bien je vois que l'assistance trépigne sur les bancs, je vais donc débuter la cérémonie, Messire Liobart, placez-vous là... voilà, votre témoin derrière vous, et laissons ce siège à votre gauche libre pour votre promise... bien, voilà qui est parfait ! Approchez Messire Rv007, vous êtes le témoin de Linoa je présume ?... prenez donc place derrière le siège qui lui est réservé....
Nous allons attendre l'entrée de la mariée..."
Taracl a écrit:
Taracl entra dans la cathédrale il avait son plus bel habit pour l'occasion.
Il ne voulait pour rien au monde ratez le mariage de ses deux amis.
Taracl apperçu liobart qui n'attendait plus que sa promise.


Bonsoir liobart j'espere que cette fois ci Linoa serra tienne pour la vie
Linoa2901 a écrit:
Linoa arriva devant le parvis de la cathédrale décidemment la tension montait en elle assez rapidement mais quoi de plus normal?
On l'avait déposé, elle avait remercié le brave homme de quelques écus qu'elle avait emporté sur elle ainsi que d'un sourire qui traduisait sa joie.

Elle n'avait pas voulu trop de froufrou, préférant la simplicité, sa robe preste depuis un moment, faites par ses soins, Alie l'avait beaucoup aidé, étant son témoin et sa confidente.



Elle s'avança, ses jambes tremblotantes d'exitation et de bohneur, qu'ils attendaient ce moment avec impatience, le jour normalement prévu avait été un cauchemard. Les portes étaient ouvertes et elle les franchis d'un pas un peu incertain mais pleins d'espoir.
Elle reconnu beaucoup de personnes présentes pour l'occasion et piqua un fard, il était là, magnifiquement habillé, Alie son témoin aussi ainsi que Rv un peu poussiéreux qui se trouvait derrière son fiancé.
Elle s'avança jusqu'à l'autel où tous attendait, souriant aux personnes présentes et se plaça droite devant l'aumonière et Liobart.
Liobart a écrit:
Lio la vit arrivé, elle était telement belle comme au premier jour ou il l'avait rencontrer dans cette taverne et le premier jour qu'il l'a embrasser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:46

Monicaa a écrit:
En Cette Cathédrale de Clermont, merveilleusement prêtée par son Eminence le Cardinal Ivrel ; qui a fait décorer de quelques fleurs colorées et parfumées venant d’origine diverses mais néanmoins lointaines, et sous le gisant-debout supplicié par des incrédules, se tient l’Abbesse Monicaa de Thiers, vêtue d’une soutane blanche recouverte d’une cape de cérémonie récemment brodée , et accueillant les deux fiancés qui affichaient un grand sourire. Ceux ci arrivent dans un somptueux cortège composé des parents et des demoiselles d’honneur, accompagné par un air musical et des larmes de certaines personnes sur les bancs. Après avoir salué les mariés d’un signe de tête , Monicaa fit signe à l’assemblée , agitée par l’émotion , de faire silence , et commença la cérémonie par ces propos :


-"En ce jour béni et sous le regard de Dieu nous accueillons dans cette immense cathédrale de Clermont, deux âmes pures , (hmmmpppff…je crois) Very Happy aristotéliciennes ( et auvergnates) Razz et appréciées de tous qui souhaitent sceller leur amour et leur destin par les sacrements du mariage. Gloire au Très Haut, source d’amour et de joie qui permet à ces deux êtres de se lier par delà le temps et par delà la matière , pour que cet amour qui les amène ici soit préservé même après la mort , pour les siècles et les siècles...qu'il en soit ainsi !


Sont ici devant vous et devant le le Très-Haut, Linoa2901, et Messire Liobart habitant tous deux le magnifique bourg de Polignac.
Ces deux êtres exceptionnels d’une rare complexité, mais émouvants tout de même, se sont rencontrés furtivement en Taverne, et de fil en aiguille…de boulasse,se retrouvent ici devant nous, à prononcer leurs vœux de mariage…

N’oublions pas aussi de féliciter et remercier toutes les personnes qui viennent se joindre à cette heureuse cérémonie , et font ici office de témoins : Dame Alienor 80 et le Sieur Rv007.


Citation :

Adorable divinité,
Que sur nous tu répands de charmes !
Ton nom éloigne toutes nos larmes
Et donne la félicité :
Au sein des amères douleurs
Dont nous sommes la triste proie,
Tu sais d'une secrète joie
Verser le baume sur nos coeurs....

Plaise au Très-Haut que de ce bonheur,
Eloigné du fracas du monde,
Au milieu d'une paix profonde,
Nous puissions enivrer nos coeurs !
Si ce désir est écouté,
Chaque jour entendra ma lyre,
Pleine de l'ardeur qui m'inspire,
Célébrer les noces de la félicité
!
Liobart a écrit:
Liobart écoutat les premières paroles de l'Aumônière en tenant la main de sa belle une rose blanche dans la sienne et une rouge dans la sienne, après un échange de fleure il était enfin près pour leur union.
Monicaa a écrit:
Monicaa après sa lecture, reprend, laissant une pause de quelques instants pour laisser l'assistance méditer les paroles divines....

Messire Liobart, voulez-vous prendre pour épouse, Damoiselle Linoa2901, ici présente, lui jurer assistance, amour, protection et fidélité, afin de construire le foyer primordial que l'Amitié Aristotélicienne appelle de ses voeux ? Le voulez vous pleinement et sans contrainte devant le Très-Haut et cette honorable assemblée qui vous écoute ?

Monicaa fixa un regard bienveillant à Liobart, pour écouter sa réponse...
Linoa2901 a écrit:
Linoa écouta attentivement les paroles de Monicaa, les yeux dans ceux de son aimé ne les quittant pas, la présence de sa n'Alie la réconfortait, elle connaissait tout ces gens venus, tout cela lui donner du baume au coeur. Elle espérait la venu d'autres personnes.

Toujours son regard plongé dans le sien à s'y perdre.
Liobart a écrit:
Lio écouta les paroles de l'Aumonière

Citation :
Messire Liobart, voulez-vous prendre pour épouse, Damoiselle Linoa2901, ici présente, lui jurer assistance, amour, protection et fidélité, afin de construire le foyer primordial que l'Amitié Aristotélicienne appelle de ses voeux ? Le voulez vous pleinement et sans contrainte devant le Très-Haut et cette honorable assemblée qui vous écoute ?

IL respira et répondit avec beaucoup de sagesse

OUI, je le veux
Monicaa a écrit:
Monicaa entendant la réponse sans équivoque de Liobart, fixe du regard Linoa2901, et lui demande :

-" Damoiselle Linoa2901, vous êtes ici de votre plein gré, pour prendre pour époux Messire Liobart, ici présent. Désirez-vous librement cette union? Lui jurer obéissance, assistance, amour et fidélité, afin de construire le foyer primordial que l'Amitié Aristotélicienne appelle de ses voeux ? Le voulez vous pleinement et sans contrainte devant le Très-Haut et cette honorable assemblée qui vous écoute ? "

Monicaa, souraint à Linoa, attendit sa réponse...
Linoa2901 a écrit:
Evidemment il acceptait, un grand oui accompagné d'un sourire sur son radieux visage.
C'était à son tour de parler, elle prit sa respiration et commença


Je suis ici de mon pleins gré pour prendre pour époux Liobart ici présent, désirant cette union avec un amour passionné.
Je jure devant le Très Haut aujourd'hui de te porter assistance, amour, protection et fidélité, afin de construire un foyer chaleureux à
un amour familiale et une amitiée aristotélicienne, je le veux pleinement de tout mon coeur et mon âme, t'appartenir, te confier mon coeur et ma vie.


Elle lui sourit tendrement.
Liobart a écrit:
Il lui prit sa main et a ce moment la tout les plus beaux moment de leur histoire lui revint en tête du jour ou il l'a embrassé pour lui demander de ne pas partir jusqu'au jour ou il la vit entrer dans la cathédrale, il reviva ce moment ou il avait retrouvé mého dans ce bois, seule abandonné de tous, lui qui avait vécu sans sa maman. Un grand sourir et dans ses yeux des étoiles apparaissait en la regardant.
Monicaa a écrit:
Voyant les deux époux si sincèrement épris, et désireux que leur vies ne devienne plus qu'un Tout, en construisant leur foyer avec l'Amour qui leur a été donné par le Très-Haut, Monicaa ne put s'empêcher de verser une petite larme....avant de poursuivre la cérémonie.

Et maintenant , procédons à l’échange rituel devant Le Tout-Puissant et Très – Haut, bienveillant pour ceux qui s’aiment.
Les époux se doivent mutuellement fidélité , secours et assistance en toute circonstance et tout au long de leur vie. Ensemble vous devrez assurer la direction morale et matérielle de la famille au sein d’une vie commune et vous devrez protéger et éduquer du mieux que vous le pourrez votre progéniture.
Que si quelqu'un doit s’opposer à cette union , qu’il parle maintenant sous le toit de cette Cathédrale, ou se taise à jamais.
Monicaa a écrit:
Monicaa fit un signe discret aux Témoins d'apporter les alliance pour les bénir avant de poursuivre la cérémonie...
Crapaudine a écrit:
Crapaudine entra dans la cathédrale en compagnie de son nouvel époux Jgo et de sa petite fille Lilly. Elle était toute jeune mariée elle aussi et était très heureuse que Linoa puisse enfin goûter à ce bonheur.
La cérémonie venait à peine de débuter, les mariés étaient là, magnifiques.
Ils se glissèrent tous les trois sur un banc, faisant des petits signes aux héros du jour, les futurs mariés.
Les voir tous deux debout devant l'autel lui rapellait de merveilleux souvenirs si frais encore.
Elle se pencha vers Jgo, les yeux pétillants et lui murmura à l'oreille.


-Ca te rapelle pas quelque chose mon amour ?
.lou. a écrit:
Lou arriva en retard comme souvent...
Elle était vêtue d'une robe bleue et blanche.
Elle avanca dans la cathédrale et s'assit, elle regarda Liobbart et Linoa souriant de les voir tous deux aussi heureux, elle ne sentait pas trop a sa place, mais elle ne pouvait en aucun cas manquer ce jour!!elle écouta alors en regardant la magnifique robe de Linoa...Elle pensa alors a la remarque que Gb avait dit en taverne.
Rv007 a écrit:
rv approcha afin que les alliances puissent être bénies
et que le mairage puisse se poursuivre rapidement ,
afin que Linoa se s'impatiente pas trop
et surtout qu'il puisse retourner auprès de son épouse .
Liobart a écrit:
Lio vit arriver de nouvelle personne dans la cathédrale des personnes qui comptent a ses yeux et silencieusement il les remiercia de leur présence
Alienor80 a écrit:
[rp]

Alie s'avanca également pour la bénédiction des alliances et que le mariage puisse se poursuivre. [/rp]
Linoa2901 a écrit:
Des personnes arrivaient au fur et à mesure, les jeunes mariés étaient là, elle fut ravie de voir son parrain mais il manquait encore de personnes chères à son coeur, elle soupira et sourit aux arrivants pour reprendre ensuite le cours de la cérémonie qu'ils avaient tant attendu.
Monicaa a écrit:
L'abbesse Monicaa prend les alliances, les bénit par la prière universelle, en invitant les témoins à se joindre à la prière...
« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN
Monicaa a écrit:
Puis tend le coussin où elle avait placé les alliances bénies par Alienor80, Rv007 et elle, en déclarant distinctement pour que nul n'ignore :

-"Puisque vous persistez dans votre désir d’union, de vous prendre mutuellement pour époux, dans la sainteté et la confiance, pour vivre tous deux l'amour de chaque jour, vous vous engagez de faire dépendre ton bonheur Sieur Liobart, de son bonheur Damoiselle Linoa2901 et donnant par l'exemple de votre union, un signe visible de l'amitié de Dieu sur terre

Vous pouvez à présent échangez vos anneaux symbole de votre union et de votre engagement sur la voie de l'amitié aristotélicienne."



Monicaa laisse les époux s'échanger l'anneau symbolisant ce lien indélébile que le Très-Haut a béni, et les époux s'échangent les paroles de leur choix....
Liobart a écrit:
Liobart prit la première bague et la passa au doigt de sa belle et dit.

Linoa par cette anneau, je te prend pour épouse, je t'offre ce symbolle de mon amour véritable et infaillible, je serais la pour toi quoi qu'il arrive dans les meilleures comme dans les pires moments

Il passa l'anneau au doigt de Linoa
Monicaa a écrit:
Satisfaite de la réponse de Liobart, Monicaa regardait Linoa, qui ne répondait pas...regardant son alliance au doigt.... soudain l'Abbesse fut prise de doute... aurait-elle inversé les alliances ? Embarassed
Linoa2901 a écrit:
L'échange des alliances et des voeux arriva rapidement, Lino se sentait rougir de bonheur en écoutant Lio parler et lui souritait toujours aussi tendrement.

La bague passée au doigt, elle prit celle destinée à Lio et commença

Liobart, par cette anneau je t'offre mon amour, mon coeur et ma vie. Je promet devant le Très Haut et devant nos amis présents icelieu de t'être fidèle et de t'aimer toujours par delà la mort.

Elle passa l'anneau au doigt de Lio, les yeux illuminés de bonheur et d'amour.
Elle regarda Monicaa qui se sentait mal à l'aise et ne comprit pas la rassurant d'un sourire.
Kalima a écrit:
Ils avaient enfin trouvé la fameuse cathédrale où l'amie d’Andy devait se marier. La cérémonie venait a peine de commencer. Kaly se laissa glisser dans l’allée au bras de son fiancé Andy.

Saluant au passage d'un signe de tête tous les invités présents. Sourire radieux, les yeux pétillants et le cœur plein d’émotions, Kaly respirait la joie pour se couple qui allait très bientôt s’unir pour le meilleur et pour le pire.

Et c’est toute frémissante devant la beauté du couple qui se tenait déjà devant l’autel, qu’elle glissa un regard amoureux a son aimé.

Quant a Andy le regard joyeux, il fixait son amie qui resplendissait de bonheur. Ils se trouvèrent finalement deux places et s’y installèrent rapidement
Alienor80 a écrit:
[rp]

Alie regardait les époux s'échanger leurs voeux. Leurs yeux scintillaient de bonheur et d'amour l'un pour l'autre.
Elle essuya discrétement une larme, émue par cet instant de bonheur et soulagée qu'ils soient enfin unis.[/rp]
Liobart a écrit:
Liobart versa une larme au parole de sa belle et tendre aimée, enfin il était unis pour la vie et même au dela. Il la regarda faire et comtempla son anneau d'argent symbole de leur union à jamais.
Monicaa a écrit:
Les échanges des anneaux étant faits, Monicaa leva les bras en offrande.... puis déclare la formule consacrée....

-" En vertu des pouvoirs qui me sont conférés, et devant votre consentement fait en présence de vos témoins, je vous déclare maintenant unis par les liens sacrés du mariage. Vous êtes Mari et Femme jusqu'à ce que le très-Haut vous rappelle à lui! Ce que Dieu a uni, nul ne pourras le désunir sur terre.

Sieur Liobart, vous pouvez embrasser votre épouse, devant Dieu et devant les hommes !"


Pendant que Monicaa rédige le certificat de mariage, les témoins sont appelés à venir signer aussi le registre.
-"Ainsi les registres de l'évéché et ceux de Rome seront mis à jour, en portant l'information de votre union" dit-elle à Alienor80 et Rv007....
Liobart a écrit:
Lio écouta l'Abesse lui donner la permission d'embrasser Linoa et s'exécuta, il l'embrassa tendrement son premier baisé de mari et femme.[/i]
Rv007 a écrit:
rv approcha de l'abesse afin de signer le registre a l'endroi prévu pour les témoins , scelant ainsi le mariage de Linoa et Liobart
Monicaa a écrit:
-"Recevez tous deux mes félicitations après ma bénédiction" ! Very Happy dit Monicaa, avant d'aller ranger le registre des mariages dans la Sacristie...
Yarblek a écrit:
Assis sur un des bans de la cathédrale, j'assistais calmement à la cérémonie qui unirait ma marraine et son futur époux, Liobart. Venant de Polignac, j'avais mis mes plus beaux vêtements. La futur marié était ravissante dans cette robe blanche, et Liobart étant aussi beau à ces côtés. Puissent ils vivrent heureux et s'aimer pour longtemps!
C'est alors que l'abesse les invita à signer le registre. Un sourire se dessina alors qu'ils remplissaient celui ci.
Alienor80 a écrit:
[rp]
Alie s'approcha de l'autel et signa le registre afin de sceller le mariage [/rp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:47

Annesylvie a écrit:
Pour une fois Anne avait bien surveillé le cadran solaire pour ne pas louper la cérémonie de mariage de ses amis.
Pour l'occasion elle avait acheté de jolis vêtements pour Mého et Coeurtis et les avait surveillé comme du lait sur le feu pour qu'ils ne se salissent pas.
Elle pénétra dans la cathédrale tenant un bambin dans chaque main. Mais aussitôt qu'ils aperçurent leurs parents, ils la lâchèrent pour courir vers Lin et Lio.
Anne sourit en les voyant si intimidés se cacher dans les plis de la robe de Lin.
Rassurée de voir qu'ils allaient rester calmes, elle s'assit pour suivre avec gravité ce moment de partage de deux êtres qui méritaient tant ce bonheur.
Liobart a écrit:
Liobart remercia les convivent et leurs amis pour leur présences ici même. Il allat sérer les mains des hommes présents et fit la bise au dame et vit ses enfants assis au côté de Anne pour leur expliquer ce qui venait de se passer aujourd'hui.
Monicaa a écrit:
Voyant tous les amis de Linoa et de Liobart entourer chaleureusement les nouveaux mariés, Monicaa s'avança discrètement de Linoa pour lui murmurer...

-"Votre voeu de ne pas donner de naissance à votre bébé, hors du sacrement du mariage est exaucé... Bonne continuation, et soyez heureux sur le chemin de la foy."

Monicaa saluant tout le monde sortit de la Cathédrale, en direction de Thiers.
Linoa2901 a écrit:
La cérémonie touchait à sa fin, Monicaa avait donné la permiession à Lio de l'embrasser, scellant ainsi leur union, elle n'eut pas besoin de lui dire deux fois qu'il avait très bien comprit.
Elle fit durer un peu plus ce bonheur, ils recevèrent les voeux de l'Aumonière et le registre fut signer par les deux témoins.
Une sourire béat été affiché sur son visage tandis qu'elle regardait toujours Lio.
Des rires et des cris la sortirent de ses rêveries en voyant Mého et Coeurtis courrire vers, elle s'accroupit et les serra dans ses bras, les larmes aux yeux. Elle aperçu quelques instant plus tard Anne assise sur un banc

Des félicitations et voeux arrivaient de toutes parts, elle était tellement heureuse puis elle entendit la petite voix de Monicaa tout proche d'elle


"Votre voeu de ne pas donner de naissance à votre bébé, hors du sacrement du mariage est exaucé... Bonne continuation, et soyez heureux sur le chemin de la foy."

Elle la remercia encore une fois, en effet ils pourraient enfin.

La jeune mariée prit Liobart par la main et l'entraina dans son sillage, arrivant aux portes de la cathédrale, elle dit d'une voix forte


A tous ici présents! mes amis! Nous vous attendons pour faire la feste en ce jour unique remplit de bonheur!
Nous vous attendons à la salle emménagée à cette adresse, que le Très Haut vous protège!


Elle s'enfuit rapidement, conduite par le bonheur, revenant presque en enfance lorsqu'elle s'amusait dans les rues de Polignac avec son frère et ses soeurs.
Kalima a écrit:
Kaly ne put que verser une larme devant la beauté de la cérémonie, et du couple. Sieur Liobart semblait si heureux et désireux. Pour se qui est de Liona elle semblait aux anges. Kaly enlaça ses doigts dans ceux d’Andy.

De sourires en regards, la complicité s’installait déjà dans la cathédrale. La joie pouvait se lire sur tous les visages. Rien de tel pour bien commencer une vie de passion et d’amour.

Unissant leurs regards, les voila déjà en train de se perdre mutuellement dans un long échange où plus rien au monde n’existe seul leur avenir et leur amour suffisent. ….

Le jeune couple venait de fermer une porte pour entrer dans le monde magique de l’union fait d’amour de partage et de fidélité…^^
Jules.cv a écrit:
Jules et Cléa arrivèrent de suite après leur baptèmes. Lio lui avait demandé d'être son témoin, mais il lui semblait qu'il fallait être baptisé pour cela, quoiqu'il en soit cette tâche ne lui avait pas été confiée.

Ils arrivèrent donc simplement... trop tard ! Il faut dire qu'il venait de faire sa demande à Cléa et que le chemin d'Aurillac à Clermont n'est pas des plus courts.
Leurs amis filaient le parfait amour, il se réjouissait de cela, et eux qui voulaient un enfant depuis si longtemps pourraient maintenant lui donner vie.

Il entendit Linoa inviter tout le monde, il espérait qu'ils seraient les bienvenus pour leur adresser leurs félicitations.
Jgotheboss a écrit:
Jgo avait assisté à la cérémonie de mariage de sa fillote et de Liobart en compagnie de sa femme et de leur petite Lilly.
Il était heureux, heureux pour Linoa que tout ai pu s'arranger malgré les soucis auxquels ils avaient du faire face, heureux de pouvoir être là pour son mariage, heureux d'être au côté de sa femme.


Crapouillette a écrit:
-Ca te rapelle pas quelque chose mon amour ?

Oh je m'en rappelle très bien malgré ma mémoire de poisson et je crois bien que je n'oublierai jamais cette journée mon ange.

Il se leva et tendit ses deux mains pour ses deux princesses.

On va à la fête???
Kaitlyne a écrit:
Kaitlyne avait assistée a la cérémonie du fond de la cathédrale, oui elle leur avait promis sa présence, elle été de parole et avait tenu sa promesse.

Elle tenait fierement dans ses bras contre sa poitrine son petit kalyan et sa fille vicky été assise a ses cotés.

Elle avait mis pour l'occasion de beaux habits qu'elle avait confectionnés elle meme pour elle et les enfants.

Voyant le cortège sortir de la cathédrale, elle attendi que les jeunes mariés soit a sa hauteur et les salua d'un geste de la main, et d'un sourire.

Une fois le cortège sorti de l'église, elle suivit la sortie des autres invités et amis du couple tenant vicky par la main, se dirigeant vers la fete donner en leur honneur.
Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust arriva à la cathédrale bien en retard. Il avait commencé à mettre des dossiers à jour à la chancellerie et n'avait pas vu le temps passé. Il revêtit sa bure et se dirigea vers le clocher sans plus attendre pour faire sonner les cloches.

DING DONG DING DONG DING DONG
Apolonie a écrit:
Deux mois. Deux mois maintenant que les deux jeunes femmes se connaissent. Deux mois qu'elles travaillent ensemble, s'aidant mutuellement, deux mois qu'Alethea arrive régulièrement près d'Apolonie, avec toujours ou très souvent une question en bouche, attirant régulièrement le sourire sur les lèvres de la bourgmestre envers sa tribun.

Assez naturellement, quand elles avaient créé ensemble le bureau du parrainage de Moulins, et qu'Alethea avait demandé si elle pouvait avoir une marraine, Apolonie avait dit qu'elle serait flattée de remplir ce rôle. Et d'agir en conséquence. Ces dernières semaines avaient été mouvementées, pauvre Thea qui se retrouve avec une marraine des plus marginales... Mais attentive.

Assez rapidement, la brunette avise sa filleule qu'il va falloir commencer à songer au baptême. Premier évènement majeur d'une vie dans le royaume, intégrer l'amitié aristotélicienne, se savoir membre d'une communauté solidaire... Ne pas attendre d'en avoir besoin pour le demander. S'ensuit une course poursuite dans la ville entre la tribun et le prêtre Minlawa. Qui se propose pour se cacher ensuite, désespérément introuvable. Apo laisse sa filleule se débrouiller un instant, mais non, l'ancien angevin reste planqué, et alors elle se rappelle la proposition de Lanfeust, qui l'avait remplacée à son poste de Consul lors de sa démission, qu'elle connait depuis presqu'un an, à la Fondation, puis sous ses ordres à la Chancellerie...

Enfin c'est le grand jour. Ensemble, les deux jeunes femmes prennent la route de Moulins vers Clermont. Plaisir du vent froid sur les visages à peine protégés par leurs capes, le galop des chevaux, et le paysage auvergnat qui défile jusqu'à enfin voir se dessiner les murailles. Une fois les montures laissées à l'écurie clermontoise, les tenues lissées et les coiffures qu'elles se vérifient l'une l'autre, les bras s'emboitent, et les bottes de la maire frappent le parvis d'une Cathédrale dont les cloches sonnent déjà. La cérémonie sera intime, mais après tout, c'est un évènement très personnel, le baptême.

Dans la bâtisse, elle guide Alethea vers l'autel où Lanfeust les attend. Un sourire en guise bonjour, une inclinaison de tête respectueuse. Et Apo, en geste machinal, porte la main à son cou. Pendant 5 mois, la croix d'Aristote a séjourné dans une bourse en cuir. Depuis ce jour où dans une taverne poitevine, elle a appris la mort de Melkio, son propre parrain. Aujourd'hui, elle subit la caresse de ses doigts, à travers le tissu de sa cape fine. Elle a retrouvé sa place. D'un pas de côté, elle s'éloigne d'Alethea, lui portant un regard encourageant, un peu ému, nez qui se plisse pour ne pas laisser paraitre ses sentiments. Et tourner la tête vers Lanfeust, droite dans ses bottes, prête à se lier à son amie.
Alethea a écrit:
Tant de choses avaient changées en elle durant ses deux mois…. Alethea, née à Saumur, avait grandit paisiblement. Mais le besoin de voir, de vivre autre chose la tenaillait. Pas question de rester comme cela à juste traîner de tavernes en tavernes.

Alors elle avait pris la route, sans autre but que de cheminer d’abord… jusqu’à cette rencontre un matin, à Moulins. Une jeune femme, droite, fière, abrupte l’avait mise face à ses contradictions : tu veux vivre quelque chose d’intéressant ? Engage-toi ! Agis ! lui avait-elle fait remarquer en substance. Non il n’est pas trop tôt… non tu n’es pas trop jeune si tu as envie.

Et cette collaboration lui avait ouvert le monde bien plus qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Alors était venu le temps d’inscrire sa vie dans et son action dans la foi et le bien.

Parties en fin de nuit, dans le silence de Moulins, elles avaient chevauché rapidement et arrivaient enfin devant la cathédrale. Alethea suivait Apolonie émue et impressionnée aussi. Les démarches pour en arriver là n’avaient pas été faciles mais la Dame d’Orval, encore une fois, avait remué ciel et terre pour permettre cet évènement.
Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust vit arriver Apolonie puis Alethea, la future baptisée. Cela faisait peu de monde pour une cathédrale mais c'était plus pratique que de se rendre dans chaque village alors qu'n avait des obligations. Il s'approcha des deux femmes afin de les saluer puis se dirigea vers l'autel afin de commencer la cérémonie.

Bonjour et bienvenue dans notre cathédrale !

Avant toute chose nous allons répéter ensemble le credo :

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Apolonie a écrit:
La voix de Lanfeust tonne dans l'édifice majestueux, presque trop grand pour leur petite assemblée. Apolonie a toujours aimé les églises, même avant son propre baptême, même lorsque sa foi avait vacillé. La pierre, imposante, reposante, sereine, immuable... Les ondes des prières, envies, espoirs, joies et larmes exprimés dans ce lieu...

Sa filleule est concentrée et récite avec elle le Credo, première prière qu'Apolonie a apprise par coeur.


Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Alethea a écrit:
Alethea, aux côtés de sa marraine, se recueillit et récita également :

Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Lanfeust86 a écrit:
Une fois le credo finit il s'adresse à la petite assemblée :

Nous sommes réunis aujourd'hui pour le baptême de Alethea, tribun de Moulins, qui donne de son temps pour aider les habitants

Il s'adressa ensuite à Alethea :

Je souhaiterai rappelai qu'en tant que fidèle de notre Eglise, il est de ton devoir de renoncer aux pêchés, de vivre selon les règles de notre sainte Eglise Aristotélicienne, à t'abstenir de tout mal, et à te rapprocher de Dieu par la voie de l'amitié aristotélicienne. Il est aussi de ton devoir de lire et suivre le Livre des Vertus.

Alethea, approche toi du baptistère et lit ce sermen.

Il lui fit signe de s'approcher et lui tendit un parchemin.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:53

Alethea a écrit:
Alethea, écoutant le diacre, commençait à s’apaiser un peu. Le bonheur d’être la surmontant enfin son émoi. Elle releva la tête, s’approcha et pris le parchemin. Mais avant de lire le serment elle regarda Lanfeust et dit :

Mon père, Je vous remercie d’avoir accepté de procéder à ce baptême. Je veux rejoindre l'amitié aristotélicienne, me présenter à elle et en être digne parce que les valeurs qu'elle véhicule sont celles que je souhaite voir grandir en moi et autour de moi...Je promets de travailler dur à atteindre les vertus prônées par Aristote.

Je reconnais donc, et accepte volontiers qu’il est de mon devoir de renoncer aux pêchés, de vivre selon les règles de notre sainte Eglise Aristotélicienne, de m’abstenir de tout mal ainsi que de me rapprocher de Dieu par la voie de l'amitié aristotélicienne. Il est et sera donc aussi de mon devoir de lire et suivre le Livre des Vertus.

Puis, essayant de limiter les tremblements de sa voix, elle lut:

Je reconnais en Dieu le moteur du monde. la pensée suprême et la cause efficiente et final du monde.
Je reconnais l'Eglise Aristotélicienne comme mon guide dans la connaissance de Dieu, et je jure de lui rester fidèle ainsi qu'à son autorité, seule représentante sur terre de l'Etre divin.
J'accepte tout cela de ma propre volonté pour le salut de mon âme en vue de ma résurrection près de Dieu dans la contemplation éternelle de Sa Beauté.
Je désire que mon nom apparaisse comme baptisé et serviteur de Dieu tout puissant.
Lanfeust86 a écrit:
C'est mon de voir de vous baptiser et c'est très bien de vouloir être digne de notre Eglise, il est rare de voir des nouveaux baptisés chez qui on sent qu'ils seront de fervents fidèles.

Ensuite il s'adresse à Apolonie:

Maintenant, Apolonie, en tant que marraine de Alethea, t' engage tu à être garrante de la santé spirituelle de ta filleule et à toujours veiller à se qu'elle ne s'écarte du droit chemin?
Apolonie a écrit:
Elle est fière de sa filleule tandis que cette dernière prononce ses voeux, se souvenant de son propre baptême, espérant qu'il se terminera autrement pour Alethea. Apolonie s'était brulée avec la cire de la bougie, Melkio, son parrain, avait du lui tremper la main dans un bénitier... Sourire amusé, qui rapidement s'efface pour laisser place à une mine sérieuse, puisque c'est à elle maintenant de prononcer son serment. L'azur se pose sur Alethea, bienveillant.

En acceptant de prendre Alethea comme filleule, je me porte garante de sa santé spirituelle, je promets de veiller à ce qu'elle fasse toujours ce qui est juste et bon. Je promets de l'aider et l'épauler, dans toutes les épreuves de sa vie, et de la conseiller autant que je le pourrai.

Saisissant instinctivement les mains d'Alethea, plongeant son regard dans le sien.

Je suis ravie de t'accueillir dans l'amitié aristotélicienne, comme je le fus il y a presque un an pile par un homme grand et bon. Puisses-tu t'épanouir et profiter d'une vie aussi riche que possible, préservant en ton sein les valeurs qui sont les notres.

Puis elle se tourne de nouveau vers le diacre, ne lachant pas les menottes de sa filleule.
Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust versa de l'eau sur la tête d' Alethea et continua la cérémonie :

Je te baptise au nom de l’Eglise Aristotélicienne et au nom du Très Haut, pour l’amitié de tous les Saint et pour l’amour du Père de l’humanité.

Alethea, reçoit cette lumière, symbole de l'illumination que t'apporte la Foi et l'Amour de Dieu. Apporte cette lumière aux autres pour les guider vers la Foi et Dieu et empêche les de se livrer au paganisme, soit leur guide.



Reçoit également ce medaillon, symbole de ton appartenance à notre famille.



Il se tourna ensuite vers l'assemblée...enfin vers les deux personnes présente...en clamant:

Bienvenue à la nouvelle baptisée parmi notre grande famille qu'est celle Aristotélicienne !

Il accorda une petite prière pour que son âme ne trépasse jamais.

Voilà ton certificat de Baptème:

Citation :
Baptème de Dame Alethea célébré le 30éme jour du Mois d'Octobre de l'an de grâce 1456 par le Diacre Lanfeust en la cathédrale de Clermont. Sa marraine étant Apolonie de Nerra, Dame d'Orval.
Alethea a écrit:
Alethea, tête baissée reçut l’eau bénite puis se tourna vers le diacre pour prendre la bougie offerte.

Mon père c’est avec fierté que je reçois cette lumière symbole de ma Foi et de l’Amour de Dieu.


Heureuse, et souriante elle regarda enfin sa marraine.
Apolonie a écrit:
L'heure est venue, Alethea est désormais officiellement sa filleule. Tandis que la jeune femme se saisit de la lumière, Apolonie prend des mains du diacre la médaille de baptême, semblable à la sienne, qu'elle sort de sous sa chemise, la laissant briller sur son col. S'avançant vers celle qu'elle appelle affectueusement Thea, elle glisse ses doigts dans la fine chaine et d'une voix douce elle lui dit:

Puisses-tu porter cette médaille avec autant de fierté que j'ai arborée la mienne. Que sa sensation autour de ton cou te rappelle sans cesse les principes et valeurs qui doivent guider tes actions.

D'un geste presque tendre, elle passe la croix autour du cou d'Alethea, puis se redresse, faisant fièrement face à sa jeune filleule.

Je suis vraiment ravie de t'accueillir parmi nous. Et très fière d'avoir été choisie pour être ta marraine.
Ninon914 a écrit:
La cérémonie est déjà bien commencée quand elle entre enfin, pour la première fois, dans cette cathédrale dont elle a si souvent entendu parler. Son canasson a donné le meilleur de lui-même, mais le pauvre n'a pas pu rattraper le retard qu'elle avait pris à Moulins et lui avait fait manquer le départ des deux femmes. C'est passablement échevelée par la course qu'elle se présente au baptême du tribun mais qui s'en soucie ? Apo l'indomptable ? Certes non, et Alethea pas plus que la maire, pas pour rien qu'elles se retrouvent là, toutes les trois. Aucune d'entre elles ne se soucient de l'avis des sots, car il faut l'être pour s'attacher à l'apparence des gens.

Durant la longue chevauchée solitaire, des souvenirs lui sont revenus, par bribes, souvenirs de moments étonnants, intenses ou amusants, en compagnie d'Apo ou du tribun, de parfaites inconnues il y a encore deux mois, devenues si chères à son cœur depuis lors.
Un de ses instants est particulièrement marqué dans son esprit, celui où entrant à la roulotte, elle avait vu un homme inconnu terminant de recoudre une Apo plus que récalcitrante à l'idée de voir un médecin. Elle en avait éprouvé un tel soulagement qu'elle avait compris à quel point elle tenait à la maire.

Ses deux amies sont là, droites et fières, et en s'approchant, elle s'aperçoit que l'office se termine, Apo la marraine glisse quelque chose au cou d'Alethea mais elle est encore trop loin pour voir ce que c'est. Une médaille, sans doute...


Morbleu ! Que cette allée est longue ! Grommelle-t-telle entre ses dents, vais-je pouvoir les rejoindre avant qu'elles se retournent ?

Mortifiée à l'idée qu'elles se rendent compte de son arrivée tardive, elle allonge le pas et se glisse juste derrière elles. Elle se compose une allure détendue, sourire aux lèvres et lorgne du côté du curé qui semble pas mal du tout .
Krups a écrit:
[Sur la route de Moulins à Clermont]
Krups avait été convié il y a de cela quelques jours au baptême d'Alethea. Il en avait été très touché, cette dernière étant un peu sa filleule depuis son arrivée à Moulins. Cerise sur le gâteau, ce serait Apolonie sa marraine, cela même qui l'avait amené à Moulins il y a quelques mois.

La route entre les deux villes fut vite avalée, Krups était très pressé de voir cette cérémonie ; depuis quelques temps il les enchainait, la dernière en date étant l'anoblissement de son sergent chef.

Enfin la cathédrale noire en roche volcanique apparue ; elle était encore en construction, mais la majeur partie du chœur en était terminée.


[L'entrée dans la cathédrale]

Krups à son habitude arriva dans les premiers. La nef était encore vide, seul le diacre était là et préparait l'office.

Il se mit derrière une des grandes colonnades, n'aimant point les cérémonies, c'était son refuge préféré. De là il pouvait aisément surveiller l'office sans être vu.

Les deux femmes entraient et le baptême commença. Le diacre entama le credo que Krups récita, vieux souvenir de son séjour chez les moines de Bourbons.



Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Éternelle.

AMEN


Puis Alethea prononça ses vœux, soutenue par Apolonie. Les deux femmes rayonnaient au centre du chœur noir de la cathédrale.

Seuls les cierges illuminaient les lieux, a peine bercés par la lumière du soleil couchant traversant les vitraux identiques à la sainte chapelle.

Le diacre prit l'eau et à la fin des vœux d'Alethea, lui versa sur le front tandis qu'Apolonie lui tenait les mains. Puis il lui remit sa médaille de baptisée.

Ce fut Apolonie entant que marraine qui lui passa autour du cou. Krups était ravi que ces deux là se soient trouvées, un peu grâce à lui. Il avait le sentiment qu'elles allaient faire de grandes choses, non seulement pour Moulins, mais également pour le BA et le royaume.

La cérémonie touchait à sa fin, Krups se retira discrètement vers le portail majestueux, pour retrouver les deux femmes à l'extérieur.

Il toucha l'eau du bénitier, se retourna, s'agenouillant et se signa


Au nom du père, du fils et du saint esprit, AMEN
Alethea a écrit:
[rp]Alethea s’inclina pour recevoir la croix et se recueillir. Puis, s’étant lentement redressée, elle fit face au regard bleu de sa marraine. Sourire complice, remerciements un peu automatiques, portés par l’émotion, et enfin, retour à la réalité glacée de l’immense cathédrale. Le brouillard se dissipant enfin pour lui permettre d’apercevoir Ninon, sa Ninon, échevelée mais présente, et, au loin, la silhouette de son vieil ami. Le bourru, le grognon, le fuyant aussi, mais le si gentil brigadier Krups.

Alethea se dirigea vers Ninon pour la remercier et la serrer dans ses bras.
[/rp]
Titan34 a écrit:
En ce dimanche d'automne, Titan se retrouva devant la cathédrale, un silence pesant régnait tant à l'extérieur qu'a l'intérieur de l'imposante bâtisse.
D'une main ferme, il poussa la lourde porte de chêne et pénétra dans la bâtisse, une douce pénombre régnait, à peine troublée par le vacillement d'un cierge ça et là.
Un calme serein l'envahit alors que la porte se refermait sur lui, d'un pas sur, il se dirigea vers l'autel, mis genoux en terre et se signa avant de gagner une place sur le coté.
Il se plongea alors dans le silence s'imprégnant de la paix de ce lieu saint.
Monicaa a écrit:
Monicaa, qui était désignée de service pour l'office dominical en la Cathédrale de Clermont, préparait son office dans la sacristie...
L'abbesse remarqua le Sieur Titan, notre Cam Ducal, qui se préparait à une méditation fervente.
L'abbesse de Thiers, et Aumônière de la Coba, esquissa un sourire en regardant Titan34...
Gypsie a écrit:
Journée du deux novembre à la mémoire des morts, sans doute la cérémonie leur serait dédiée. Passage au chateau, puis la rectrice se rendit à la cathédrale, se signa en pénétrant dans la nef, puis la parcoura discrètement. Arrivée à l'autel, elle salua l'abbesse, remarqua Titan assis plus loin. Il semblait en pleine méditation, comme ce lieu les incitait tous à le faire. Gypsie prit place un peu plus loin, puis, mains jointes, fit une prière intime. Que le Très Haut veille sur son aimé, qu'il revienne vite et sans encombres, qu'il protège les siens et tous les êtres chers, qu'il protège le duché de la folie des hommes, et tant d'autres choses. Le remerciant aussi pour la belle vie qu'il lui offrait, jour après jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:53

Monicaa a écrit:
La Cathédrale s'emplissait peu à peu. Les cloches appelaient les fidèles à la prière....
En ce dimanche matin, deuxième jour de Novembre, l’Abbesse de Thiers, Monicaa accueille les fidèles en la Cathédrale de Clermont.

Vos Majestés , mes chers amis, mes frères et soeurs d'armes, en ce jour solennel où nous accueillons Lévan le troisième, Roy de France, et sa cour royale en Bourbonnais – Auvergne, je dédie l'homélie de ce jour, avec l'amour et la fraternité qui m'animent, pour vous rassembler autour du souvenir de nos chers disparus….Ce texte libre, sur une réflexion aristotélicienne, vous permettra de vous préparer à ce voyage intérieur….
L’abbesse Monicaa, vient se placer devant le lutrin… Cardinalesque…

Citation :

Chaque fois que nous apprenons que l'un de nous est frappé par la maladie, l'affliction ou la mort brutale, inattendue, de quelqu'un que nous avons connu, fréquenté, aimé, et respecté, naît en chacun de nous comme une protestation muette. Nous sommes amenés à marquer un temps d'arrêt dans nos vies. Et nous réfléchissons, à partir de ce drame qu'est la mort……
Les questions les plus fréquentes sont : "La vie, qu'est-ce que c'est ?…. Quel est son but ?" Nous nous sommes tous posés souvent cette question, n'est-ce pas ?
La réponse est diverse selon les personnes et leur sensibilité propre. Dans un monde où chacun se trouve défini par ses avoirs et ses pouvoirs, la mort est surtout une source d'angoisse. Elle sonne la déroute de toute possession. C'est une épreuve terrible de dépouillement total pour celui qui a tout misé sur des assurances temporelles et humaines….

Dans tous les cas, nous réalisons que la vie, est quelque chose d'essentiellement fragile. En quelque sorte, notre entrée dans cette vie ludique, doit se comprendre comme un renoncement à ces sentiments matérialistes, pour se mettre totalement au service de l’autre…

Je crois qu'il nous faut reprendre contact avec les sources de notre être. Dépasser le culte de notre égo, refuser ce monde d'âpre compétition et de conflit, pour retrouver les moyens d'une véritable communication avec autrui et en faire la valeur première, qui donne un sens à notre existence. Vous avez émergé de l'existence avec quelque chose d'infini au fond du coeur : désir de vie, désir d'amour, désir d'éternité. N'éteignons pas cette parcelle divine ! Il faut au contraire s'efforcer de la dégager, pour l’illuminer encore davantage !.

Aimer la vie, c'est lui donner sens et valeur. C'est faire l'apprentissage de cette valeur essentielle qu'est l'amour. Mais aimer, ce n'est pas n'importe quoi !
Le prophète a écrit : "Nous sommes passés de la mort à la vie parce que nous aimons nos frères"….Aristote s'empresse d'ajouter qu'il faut apprendre à aimer comme Christos aime. À la lecture de la Vità et des Ecrits dans le livre des Vertus, je vois, presque à chaque page, des hommes tels Aristote, pleins de délicatesse, faisant attention aux autres, ayant le souci des autres, fraternels, paternels. Autant de signes concrets et quotidiens du grand amour et de la vraie amitié qu'ils manifestent envers nous tous, sans exclusive….

Nous vivons dans un monde divisé, profondément déchiré. Divisions ou déchirures entre peuples, entre religions, croyances ou philosophies entre individus et souvent, même, au sein de nos familles. Guerres, violences, pulsions de mort qui vient d'un appétit effréné de domination, d'une soif de pouvoir….. Pour cette « suprématie », on écrase, on tue, on détruit !
C'est à celui qui sera le plus malin, le plus riche, le plus fort, le plus intelligent. Et chaque fois, il y a des victimes. Saint François de Gênes, se présentant comme le bon berger, se place résolument du côté des faibles victimes. Par le signe du berger - serviteur, il inaugure ce monde du renouveau de la Foy, où la première valeur sera l'amour. "Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent", dit-il. Or il n'y a pas de connaissance des personnes sans amour. On ne connaît que celui ou celle qui nous intéresse, celui auquel, ou celle à laquelle on s'intéresse….. Amour, connaissance réciproque sont les fruits du désir. D'un désir désintéressé. Le désir de se connaître et de s’apprécier !

A nous de choisir d'accepter ou non. Si nous disons "oui", nous devenons enfants de ce peuple d’Aristote, et ce n'est pas une image… c'est une réalité ! Voulez-vous devenir "divins" ? C'est possible. Vous apprendrez à vivre d'une vie fraternelle, attentifs aux autres, ne passant jamais sans vous arrêter devant une souffrance, une misère, un cas d'exclusion. C'est ce que le Livre des Vertus appelle la "vie éternelle". Elle est déjà commencée, démarrée, ici-bas,…. aujourd'hui ! Elle ne fera que s'épanouir pleinement lors du grand passage, si nous en avons fait, dès maintenant l'apprentissage.

Tous ces grands hommes et femmes qui nous ont quitté, victimes de leurs immenses Amitiés, resteront « éternellement » dans nos cœurs… une pensée émue en la mémoire de notre Reyne défunte, ainsi qu’à la douleur de Sa Majesté puisque le Roy se trouve en Bourbonnais Auvergne… Mais aussi de prier pour alléger la douleur de Sa Grâce Thémis pour son défunt mari, tout aussi pour le Duc de Billy, qui encore il y a quelques semaines perdait son épouse bien aimée… et aussi pour nos soldats morts sur le champ d’honneur en Bretagne, en Artois ou en Orléanais….et une petite pensée pour mon amie Yayarouge…. Que leur mémoire soit pour nous un exemple d’abnégation et une vertu.


J’ai choisi ce texte symbolique, en cette journée du souvenir, pour vous rappeler que l'amour et l'amitié ne sont pas de vains mots, ils conduisent à la fraternité d'un groupe, d'un duché, d'un peuple.... respectueux, vertueux et dignes ! Faisons ce choix fraternel de la vie ! Alors veillez à garder la lumière symbolique qui vous a été donnée lors de votre baptême, c’est le seul chemin vertueux pouvant vous conduire au Soleil divin !

Monica revient devant l'Autel pour la célébration
sous la lumière divine
URL=http://imageshack.us][/URL]
…et récite le crédo aristotélicien :
« Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu’après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible ;
En la communion des Saints ;
En la rémission des péchés ;
En la Vie Eternelle. »

AMEN


Monicaa procède au partage de l'amitié aristotélicienne ...


et verse dans une coupe… (i]… du bon vin[/i]
Allez dans la paix et l’amitié Aritotélicienne, que le Très-Haut vous garde sous sa bienveillance, et tâchez de respecter votre engagement de toujours garder votre lumière baptismale ... aussi pure que vous l’avez reçue !
Caddarik a écrit:
Caddarik se rend à la cathédrale, entre dans la nef, se signe et la messe étant commencé, va s'assoir discrètement pour assister à l'office.
Monicaa a écrit:
Monicaa, à la fin de l'Office, raccompagne les fidèles, en suivant l'assistance sur les parvis. L'aumônière de la Coba reconnut aussitôt le Conseiller Caddarik.
-"Bonne journée Conseiller, ravie de vous revoir en ces lieux de partage!"
Clothilde a écrit:

Bien qu'un peu débordée en ces temps festifs où le duché recevait la visite royale, la présidente du comité des festes tenait essentiellement à se rendre en la Cathédrale en ce dimanche, afin d'assister à l'office célébré par Dame Monicaa.

Clothilde assista avec recueillement à la messe, et écouta attentivement le sermon de Dame Monicaa.
Comme toujours, elle savait trouver des mots justes et plein d'humanité.

Une grande dame que la diaconnesse de Thiers.

Après avoir communié, et prié avec recueillement, Clothilde alla saluer l'aumonière de la COBA ainsi que le Conseiller ducal qui était à ses côtés sur le parvis.

Dame Monicaa, Messire Caddarik, bien le bonjour.
Magnifique office, Dame Monicaa, comme toujours d'ailleurs.

Clothilde lui offrit un sourire sincère.
Zabouvski_le_jeune a écrit:


Sur la place Trufaldini, sur les côtés de la cathédrale, se tient majestueuse une statue du souverain pontife Urbain II et rappelle qu'en ces lieux saints s'est tenu jadis un concile déterminant - on y lança la première croisade. Clermont, ville de foi...

Pendant ce temps, les massives cloches, nichées dans les hautes flèches de l'immense cathédrale, sonnaient à toute volée, appelant les fidèles à un office particulier, extraordinaire. Leurs accords mélodieux et métalliques enveloppaient la ville, résonnaient sur les pans de bois des maisons à colombages ou sur les épais murs de pierre des hôtels particuliers.

À l'intérieur, les grandes bannières ainsi les fastueux lustres et candélabres contrastent avec la sévérité et l'austérité de la pierre de Volvic, toute noire et sombre.

À la croisée de la nef et du transept se trouvait l'archevêque de Bourges, Monseigneur de Bouviers, venu spécialement pour palier au départ de Son Éminence Ivrel. Le prélat était vêtu simplement, une dalmatique blance aux clavi brodées d'or sur laquelle reposait le pallium. Agenouillé devant l'autel, il priait... alors que les premiers fidèles, notables et conseillers ducaux faisaient leur entrée.
Natafael a écrit:
Natafael s’était hâtée de venir jusqu’à Clermont. On entendait déjà au loin les cloches sonner l’appel.

Arrivée sur le parvis de la Cathédrale,
elle lissa les plis de sa robe afin de faire tomber la poussière des chemins puis poussa une des lourdes portes du lieu Saint.

A l’intérieur, elle s’avança dans l’allée centrale sans bruit, ne voulant déranger les personnes en prières.

Non loin de l’Autel, elle se signa, puis s’installa sur un des bancs.
Les mains jointes, elle pria en attendant le début de l’office…
Jariane a écrit:
La duchesse de Saint Nectaire pénétra dans la cathédrale en compagnie de sa petite fille la vicomtesse Diane, la nef était éclairée par des bougies illuminant le lieu saint.

Toutes les deux s'installèrent sur un banc, Jariane pria pour le repos des défunts de la famille attendant le début de l'office.

Regard discret vers la porte, elle avait demandé à une personne de les rejoindre pour la messe, il se faisait attendre.
Petitrusse a écrit:
Petitrusse arriva à son tour devant la Cathédrale, entra, se signa puis s'installa sur le banc ou se trouvait Natafael, membre du Conseil Ducal.

De nombreux conseillers n'étaient pas encore là.
Ils devraient pas tarder à arriver.
Titan34 a écrit:
Titan arriva à son tour pour la bénédiction, il salua les quelques personnes présente, se signa et se posa sur un banc proche afin de prier en attendant la cérémonie qui ne saurait plus tarder.

Tout les conseillers n’était pas encore arrivés, il ne saurait plus tarder.
Magakrav a écrit:
Magakrav arriva à son tour discrètement sans faire de bruit

se signa puis s'installa sur le banc auprès de ses collègues du conseil

en attendant la cérémonie commence
Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust arriva à la cathédrale, il voulait voir la bénédiction du conseil et surtout voir à l'oeuvre le nouvel archevêque de Bourges.

Il alla s'assoir sur les bancs réservés au clergé tout en saluant les conseillers présents.

Tous n'étaient pas encore arrivés.
Diane. a écrit:
Diane avait accompagné la Duchesse Jariane pour la bénédiction du nouveau conseil et du Duc
Assise près d'elle, elle regardait les personnes entrer dans la cathédrale en reconnaissant quelques uns.

La cérémonie n'allait pas tarder, mais jointes, elle se mit à prier.
Althiof a écrit:
Althiof avait laissé les quartiers de l'aile ouest pour sortir dans les rues et se diriger vers la Cathédrale. Une grande messe aurait lieu pour le nouveau conseil mais aussi pour la venue du Roy.

Ensuite il lui faudrait aller sur la lice non loin à la sortie de la ville. Et pis aller à la rencontre des gens, du cortège mais aussi du peuple, il avait un jeu très sympathique et qui sait cela inciterait peut être les gens à aller plus à la mine. On avait le droit de rêver.

Il était venu avec son épouse qui l'avait aidé toute la nuit dans son bureau. Ils s'assirent attendant que la cérémonie de bénédiction débute. Les conseillers étaient déjà en nombre.

Une cérémonie qui annonçait une semaine plein d'animations, de bonne humeur et de joie. Tout ce qu'il appréciait.
--Meme_Marguerite a écrit:
Mémé arriva pour voir son Mixlu béni... elle se demandait quand donc il se déciderai à faire d'elle une femme honnête, à défaut d'un femme sobre.
Elle alla s'installer devant pour mieux voir les curetons et les nobliaux dans leurs plumages du dimanche et ensuite pour pouvoir tout commenter à Germaine restée au pays.

Elle avait aperçu les femmes de Saint Nectaire, quelques conseillers désoeuvrés, les clercs et diacres du diocèses et même le petit Zabou tout mignon dans ses habits d'archevêque... comme il était devenu sérieux.
Tixlu a écrit:
Droit, ceint de la couronne de duc du Bourbonnais Auvergne, son manteau de pair sur l'épaule gauche, Tixlu entra dans la cathédrale. Il laissa son épée à deux soldats postés sur le parvis afin d'entrer désarmé dans la maison de Dieu.

Plusieurs conseillers étaient déjà là. Génuflexion, le duc alla s'installer en attendant le début de la cérémonie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:55

Galswinthe a écrit:
Galswinthe arriva à la cathédrale pour la cérémonie de bénédiction. Entrant discrètement à l'intérieur de l'imposante cathédrale. Les conseillers étaient presque tous déjà présents. Elle se signa et alla s'installer sur un banc.
Zabouvski_le_jeune a écrit:
La nef s'était remplie, plusieurs fidèles étaient venus, les conseillers et le duc étaient arrivés...

Le prélat avait quitté sa place pour se rendre dans la sacristie. Quelques détails à règler, mais rien de bien crucial. Rien de bien long non plus, car quelques instants après, l'archevêque de Bourges et les chanoines de la cathédrale se trouvaient dans le narthex, saluant les derniers fidèles prenant place. Monseigneur de Bouviers avait sa crosse, de bois joliment sculpté, tandis qu'un chanoine tenait sous son bras le Livre des Vertus, reliure de cuir et signets de soie, un tiers tenant la croix processionnelle, d'or incrustée de bijoux, et quelques autres maints cierges allumés.

Pendant un moment, seul le bruit du bois que l'on accroche, sur lequel on s'assoit, le bruit des chausses que l'on frotte sur les dalles de pierre et quelques forts et audibles chuchotements emplissaient la cathédrale, lorsque soudain...

Premier chant, que le choeur grégorien, dans le jubé, entonne avec vigueur.


    Rendons grâce au Très-Haut

    en Lui, tout fut créé, dans le ciel et sur terre.
    Car le moteur du monde écartant le néant
    de la Sainte Parole, nous faisant légataire
    nous a prédestinés a être ses enfants

    Le peuple d’Oanylone céda à la folie,
    Et tous renonçant à l'amour d'eux-mêmes,
    Impies jusqu'à mourir à force d’acédie
    Aux côtés du Sans Nom reçurent l’anathème
    Alors
    Sa colère est venue et Il leur a offert
    Par la voie du Pardon de trouver le salut
    Epargnant les Vertueux dans un destin solaire
    Jetant les corrompus dans la lune, reclus

    mais Son Amour s'étend de royaume en royaume
    Dieu a su éveiller nos esprits sous nos heaumes
    comme Il nous l’a promis depuis les temps anciens
    au travers du prophète, par la bouche des saints

    Dispersant les ténèbres au dessus d’Oanylone
    renversant les imbus de leurs superbes trônes
    En déployant la force de son bras divin
    il élève les humbles, comble les crève-la-faim,
    renvoie les riches impies repartir les mains vides
    Et secours la vertu dont la force impavide
    à la face des peuples chante pour qu’on bénisse
    Aristote le Sage, qui fût notre Prophète
    Lumière qui nous révèle à sa pensée parfaite
    et, qu'au nom de Christos tous les genoux fléchissent.
Les clercs du chapitre diocésain ajoutèrent leurs voix à ceux des moines. Ceux-ci ont entre-temps formé un cortège présidé par l'archevêque : c'est la procession d'entrée. Le saint livre est porté bien haut tandis que le petit groupe remonte la nef. Tous firent honneur à l'autel pour ensuite aller prendre place.

Monseigneur de Bouviers prit quant à lui place derrière l'autel pour prononcer les usuelles paroles de bienvenue.


Messeigneurs et excellences, mais surtout chers frères et fidèles, je ne saurais être plus heureux, car rien n'est plus beau que de voir des élus remercier notre Très-Haut. C'est la manifestation la plus profonde de respect envers le message, les enseignements de notre prophète Aristote.

C'est aussi une occasion pour nous de nous rassembler. La messe est porteuse de paix et d'amitié, mais aussi de concorde. Par cette messe de bénédiction, ce n'est pas un duc qui demande à Dieu protection, mais un peuple qui apporte protection à son noble élu.

L'Église porte les messages et unit peuples et politiques.

Nous prions donc en jour pour la paix et la concorde, chevaleresques valeurs. Et c'est cela qui devrait nous réjouir.

Maintenant, je suggère que nous récitions ensemble le crédo, signe de notre foi en ce que nous avons si saintement réalisé.


Ce qu'il fit avec passion...

    Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
    Créateur du Ciel et de la Terre,
    Des Enfers et du Paradis,
    Juge de notre âme à l'heure de la mort.

    Et en Aristote, son prophète,
    Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
    Envoyé pour enseigner la sagesse
    Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

    Je crois aussi en Christos,
    Né de Maria et de Giosep.
    Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
    C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
    Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
    Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

    Je crois en l'Action Divine;
    En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
    En la communion des Saints;
    En la rémission des péchés;
    En la Vie Eternelle.

    AMEN
Tixlu a écrit:
Tixlu entonna en même temps que le père son crédo

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Titan34 a écrit:
Titan se leva et entonna son credo en écho au Duc du B-A.

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


après s'être signé il se rassit attendant la suite de la bénédiction.
Jariane a écrit:
Elle entonna la prière en même temps que le prélat

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


Elle regarda diane, La personne invitée à se joindre à elles n'était point venue, pourtant il se disait fidèle aristotélicien, elle haussa les épaules.
Korydwen a écrit:
Korydwen accompagnait son époux, c'était la bénédiction des conseillers, à vrai dire jamais, elle n'avait assisté à pareil évènement, toujours occupée ailleurs. Mais cette fois, elle avait tenu à l'accompagner, elle était restée toute la nuit à ses côtés dans son bureau de prévôt à travailler, régler quelques légers problèmes, de nombreux murmures en allant à la cathédrale, elle ne lui en voulait absolument pas.

Elle tenait doucement sa main et entra dans l'édifice, il y avait du monde, cela serait un beau moment, elle devrait prendre d'avantage le temps de se rendre à l'Église, mais avec ses activités et ses affaires personnelles, pas toujours évident.

La cérémonie venait de commencer, elle avait vu quelques conseillers et amis. Elle récita le credo à son tour.


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Natafael a écrit:
Nata se leva et recita le Credo

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Diane. a écrit:
Machinalement Diane récita la prière

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Sibella a écrit:
Une calèche aux armes d'Usson et de Riom s'arrêta devant le parvis de la Cathédrale de Clermont. Une femme à l'allure de servante descendit de la calèche en fit le tour et ouvrit l'autre porte. Sibella apparut, posa sa main sur le bras de Clémence sa chambrière et descendit doucement.

Compte tenu de son état, elle préférait ne plus sortir seule et ne prendre aucun risque afin de mener jusqu'à la fin sa grossesse, sans aucun souci. C'est ainsi que Clémence accompagnait sa maitresse dans tous ses déplacements, l'aidant à descendre de la calèche, lui ouvrant une porte, ou s'assurant qu'elle avait de quoi s'asseoir selon les endroits.

Sibella voulait se rendre à la cathédrale afin d'assister à la bénédiction des membres du conseil.


Merci Clémence ça ira, entrez également et vous resterez dans le fond, il est normal que vous assistiez à cette cérémonie, cela vous concerne aussi

La chambrière se trouva un peu confuse, elle n'avait pas l'habitude d'aller à des cérémonies

Oh M'dame ! vous êtes trop bonne mais je suis pas bien vêtue, j'voudrais pas qu'on m'remarque


Pas d'inquiétude Clémence, vous êtes très bien ainsi, chut et entrons

Sibella entra dans la Cathédrale, salua quelques personnes connues, d'un signe de tête et se mit en quête d'une chaise. Heureusement, elle en trouva une rapidement, relativement au milieu ce qui lui permettra de suivre la cérémonie.

Elle joignit les mains et récita son crédo


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:57

Monicaa a écrit:
Venant de Thiers l'Abbesse Monicaa avait été invitée à se joindre à la cérémonie, par Monseigneur Zaguier de Bouviers, dict Zabouvski.
Monicaa en auvergnate avait trouvé dans les écritures des Saints, un écrit propre à éveiller les consciences de ce nouveau Conseil. Après avoir eçu le signe discret de Monseigneur Zabouvski, Monicaa s'avance et prend place devant le lutrin, faisant face à l'assemblée.


-"Votre Grâce, Messeigneurs et Dames, si je m'adresse à vous en ce jour solennel, c'est pour vous témoigner tout mon espoir de vous voir réaliser vos projets. Il y a encore peu, la gouvernance précédente a fait souffrir les consciences et les humbles sujets du Bourbonnais-Auvergne. J'ai tout aussi le coeur meurtri, et à la lecture des écrits il m'est apparu opportun de vous en livrer un extrait."
Citation :

La création est dirigée par les lois de Dieu, les communautés sont dirigées par la loi des hommes.
Sans les lois de Dieu, l’humanité devrait combattre les animaux, car ceux-ci ne lui seraient plus soumis.... Sans les lois de Dieu, la pierre se mettrait en mouvement de son propre chef et il serrait impossible de construire quoi que ce soi, les nuages seraient lourds et nous écraseraient, les astres arrêteraient de suivre leur course autour de la terre et nous serions projetés dans le noir.

Les lois des hommes ne sont pas moins importantes car elles sont inspirées en partie directement par Dieu.
Nul ne peut servir notre Créateur sans respecter les lois, ni celle de la création ni celle des sociétés.
Sans loi, c’est [la loi] de la créature sans nom qui prévaudrait, et le chef ne serait chef que parce qu’il est le plus fort, et chaque jour un autre voudrait prouver qu’il est plus fort que lui et aucune stabilité n’en découlerait.
Et la stabilité est liée à la conservation de la société.
La société doit avancer vers la perfection divine, mais dans la stabilité. Elle doit donc être soumise à son chef, comme son chef doit être soumis à Dieu.

Le chef est la tête, le prêtre est le cœur, et les fidèles sont les autres membres du corps.

Si la tête ne suis pas le cœur, si les membres ne suivent pas la tête, le corps ne peut fonctionner...
Il est donc parfois préférable de trancher sa propre main si elle refuse de fonctionner harmonieusement avec le reste du corps que de la laisser arracher le cœur ou trancher la tête.


Voici le texte complet issu du dogme validé.. : http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=8627

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


-" Voilà les enseignements divins qu'il faudrait suivre pour ne pas tomber dans l'erreur et la souffrance..... Je vous remercie de m'avoir écouté, et m'en remets à votre gouvernance."

Monicaa saluant de la tête l'assistance, regagna sa place, non sans remercier Monseigneur Zabouvski...
Galswinthe a écrit:
Galswinthe récita à son tour le credo :

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Zabouvski_le_jeune a écrit:


La lecture terminée, l'archevêque monta alors en chaire pour prononcer son homélie. Pieuse et passionnée, comme à l'habitude...

Comme le rappelait le texte lut par soeur Monicaa, foi et pouvoir sont liés, pour ne pas dire complémentaires.

Il est primodial pour un élu d'être vertueux, car ses décisions seront lourdes de conséquences, positives ou négatives, pour la multitude. En effet, il devra toujours garder en tête qu'il est responsable de plusieurs de ses frères. Il devra donc toujours veiller à ce qu'ils puissent s'épanouir dans un monde leur offrant la possibilité de découvrir le message divin.

En retour, et malgré que tous les humains soient égaux devant Dieu, le peuple leur doivent obéissance, car Dieu a placé en eux sa confiance. Il les a chargé de mener à bien ce duché, et ils ne pourront le faire, comme le dit le texte précédemment lut, que si le peuple respecte la loi.

C'est donc une question de respect mutuel de la loi, des valeurs et des principes moraux.

Tout cela nous ramène à la cité idéale dont rêvait Aristote.

En effet, tous les hommes doivent participer à la vie de la cité, cité organisée avec une hiérarchie stricte et reposant sur le respect absolu des enseignements du prophète. Les humains pourront alors vivre dans l'amitié et la concorde et atteindre la perfection divine.


Une petite pause suivit après la citation de la dernière phrase.

Entre-temps, l'archevêque revenait péniblement vers l'autel, empêtré dans ses vêtements liturgiques et souffrant de douleurs en raison de son grand âge. Il invita aussi le duc à s'approcher de l'autel et à s'agenouillir devant, pour la bénédiction...
Lanfeust86 a écrit:
Lanfeust récita le credo :

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


Il écouta ensuite la suite de la messe.
Tixlu a écrit:
Le Duc Tixlu écouta l'homélie de l'officiant... Il ressentait pleinement la responsabilité liée à sa charge, tant de devoir morale que d'exemplarité de la foi. Il s'était d'ailleurs engagé à ce que le conseil suive les précèptes d'Aristote.
A l'invite de l'archeveque, il se plaça devant l'autel et s'agenouilla, tête baissée. Il en profita pour prier silencieusement.
Fur a écrit:
Le Baron de Yèvre avait recu un pli l'invitant à cette cérémonie, dont il ignorait l'existence. Depuis plusieurs mois, il circulait dans le Royaume protégeant son Roy et sa famille...
Il était dans le duché que depuis quelques jours...
Mais pour lui, le Bourdonnais-Auvergne n'était pas n'importe quel duché... Il trouva important de plus s'y interessé.

Lorsqu'il recu donc l'invitation, il décida de l'accepter avec joie, ce qui lui permettra de plus de se recueillir et se rapprocher du Très Haut.

C'est malheureusement, en retard, que Fur arriva au triple galop devant la cathédrale. Il avait eu à se changer et décrasser avant, ses effets de routes n'étaient pas appropriés pour un tel lieu.

Une fois devant le parvis, il attacha son cheval, et entra discretement dans le splendide batiment se signa et avanca.

Ne voulant pas déranger, il s'installa la ou il restait de la place sur un banc un peu à l'arrière...

Brièvement, il chercha quelqu'un du regard, et sourit en appercevant les deux personnes qu'il espérait voir... Il irait les saluer après la cérémonie.

Connaissant bien le déroulement, il se rendu compte qu'il avait raté le crédo...
il le murmura tout doucement:
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


Puis, il regarda celui qui a été son évêque monter sur la chaire et l'écouta
Zabouvski_le_jeune a écrit:
Tonnerre, mais point d'orage. Tel un fracas, mais aux accords mélodieux, le choeur grégorien se remet à chanter vieux cantiques remis au goût du jour suite aux réformes du Saint-Père Eugène le cinquième. Dans le jubé, les moines exaltent de joie, chantent avec passion et force à un tel point que toute l'assemblée est vite envoûtée. Pendant ce temps, l'archevêque fait quelques mouvements de bras étranges devant le duc agenouillé, saints gestes liturgiques - les célébrations aritotéliciennes peuvent parfois s'avérer curieuses à regarder.

Un chanoine avait apporté à l'archevêque vase d'eau bénite, aspergeoir, encensoir, cierge de célébration et un petit sac de tissu visiblement bien rempli.

Entre-temps, un chantre reprenait en canon le Gloria chanté.




    Gloria in excelsis Deo
    Et in terra pax hominibus bonae voluntatis.
    Laudamus te. Benedicimus te. Adoramus te.
    Glorificamus te. Gratias agimus tibi
    propter magnam gloriam tuam,
    Domine Deus, Rex caelestis,
    Deus Pater omnipotens.
Rapidement, le silence revint dans l'enceinte. Pendant quelques secondes, l'on n'entendit que le bruit du papier à neumes que les moines manipulaient.

L'archevêque s'approcha alors du duc, avec à sa droite un chanoine pour le seconder. Se saisissant du goupillon, il asperga généreusement et sans ménagement le duc.


Que cette eau bénite du Lac de Tibériade, dans lequel pêchait Saint Titus, fondateur de la Sainte Église Apostolique et Universelle de Rome, vous bénisse et apporte bénédiction à votre conseil et au Bourbonnais-Auvergne.

Le chanoine tendit au prélat l'encensoir, qui l'agita autout du duc, l'encensant.

Que le noble encens d'Orient vous bénisse et apporte bénédiction à votre conseil et au Bourbonnais-Auvergne.

Dans le petit sac de tissu se trouvait de la terre, que le célébrant jeta vigoureusement et passionnément sur la tête du duc Tixlu.

Que cette terre bénite venant de la Sainte Grèce natale de notre frère Aristote vous bénisse et apporte bénédiction à votre conseil et au Bourbonnais-Auvergne.

Finalement, Monseigneur de Bouviers tendit au duc un cierge allumé.

Prenez, ô lumière de votre peuple, ce cierge qui vous rappelera votre grand rôle, mais aussi votre baptême.

Vous pourrez alors règner dans la joie, en communion avec l'amitié aristotélicienne...


Subitement, le prélat imposa ses mains sur la tête du duc du Bourbonnais-Auvergne.

... et que l'éther aristotélicien, cinquième élément, s'achève dans l'alchimie des quatre autres. Que la grâce de Dieu vous touche et soit avec vous pour tout votre mandat.

Ainsi soit-il.

Amen.


L'assemblée répéta aussitôt.

La bénédiction faite, restait la communion...
Tixlu a écrit:
La bénédiction par l'archevèque s'averra fort déconcertante pour le duc Tixlu...

D'abord reçu-t-il de l'eau bénite, un peu froide, mais en quantité bien plus généreuse qu'il n'en avait eu l'habitude... Le voici donc fort béni... trempé comme l'Arche de Noé pendant le déluge, mais béni...

Puis, une odorante et entêtante vapeur d'encens l'enfuma... Il se retint de justesse de tousser en quinte... Ses yeux le piquaient... garder contenance relevait du miracle, mais en tel lieu, est-il si étonnant qu'il y parvint ?

Ensuite, et ce fut la surprise de taille, il fut recouvert de terre comme un cercueil au fond d'un trou... diantre, le prêtre ne ménageait pas ses efforts, on le sentait habité... La blancheur de l'hermine ornant la doublure de son manteau de pair n'était plus qu'un souvenir au niveau du revers, et il avait l'impression que tous les nobles d'Auvergne venaient de lui déverser sur le crâne la terre qui leur fut remise en symbole des fiefs qui leur furent confiés... Maintenant à grand peine la tête basse, le duc ne put qu'ouvrir de grands yeux en recevant pareil sacrement...

Yeux grands ouverts qui lui permirent de voir l'archeveque de Bourges approcher de lui un cierge allumé... L'immolation faisait-elle partie du rite ? Le Duc n'était alors plus sûr de souhaiter être béni de cette façon... Il allait se relever en reculant lorsque le prêtre se contenta de lui confier le cierge... soupir de soulagement... vacillement de la flamme qui faillit s'éteindre... Garde ton calme, Tixlu....

Enfin, le prélat saisit sa tête entre ses mains... et frotta... telle mémé Marguerite lorsqu'il avait sifflé tout le schnaps... Laughing


Amen
Galswinthe a écrit:
Galswinthe avait déjà assisté à des cérémonies de bénédiction du Duc et son conseil, mais elles étaient fort différentes. Elle écarquilla les yeux. Le Duc avait l'air encore plus surpris qu'elle, mais elle trouvait que tous ces symboles étaient chargés de sens.
Lorsque l'archevêque eut terminé, elle repris avec l'assemblée :

Amen.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie
Intoxiqué par les RRs
avatar

Nombre de messages : 6519
Age : 12
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 27/12/2005


Niveau: 4

MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   Sam 8 Nov 2008 - 11:57

Zabouvski_le_jeune a écrit:
L'archevêque, sûr de lui (audacieux même, certes), enchaîna sans trop attendre avec la célébration de l'amitié, élément central de la messe aristotélicienne.

Un chanoine apporta au prélat pain et vin. Il déposa sur l'autel un grand plat en argent sur lequel se trouvait le calice et le ciboire et la patène, du même métal dsur lequel quelques fines gravures représentent des passages de la Vita de Christos.


Nous partagerons ensemble pain et vin. Christos nous a invité à faire ainsi, car à ses yeux rien n'était plus représentatif de la pieuse amitié que le partage de l'essentiel.

Le pain pour la faim et le vin pour l'âme.

Ce partage est donc fédérateur des aristotéliciens, qui sont tous unis dans l'amitié aristotélicienne, au sein de laquelle nous avons été admis le jour de notre baptême.

C'est cette amitié qui donne la force aux élus de faire le bien. Et grâce à l'éther reçu lors de la bénédiction avec les quatre éléments, nul doute que le Sa Grâce et Seigneurie Tixlu pourra rassembler les auvergnats autour de lui et du Très-Haut.

Vive l'amité aristotélicienne, faisons-lui honneur!


Le célébrant leva alors le pain, puis le calice, tout en prononçant les paroles liturgiques.



Il porta alors la coupe à ses lèvres, but une gorgée qu'il dégusta avec patience, redéposa le calice sur l'immaculé drap blanc de l'autel, puis prit une bouchée de pain.

Il offrit ensuite la coupe au duc et dit :


Prenez votre grâce, partageons ce vin...

Pointant en même temps la miche.

... et ce pain au nom de l'Église, du Bourbonnais et de l'Auvergne ainsi qu'au nom de la multitude.
Jariane a écrit:
La porte s'ouvrit laissant s'engouffrer le froid extérieur, jariane tourna légèrement la tête pour apercevoir son invité, elle le verrais après la cérémonie.

Elle reposa les yeux sur Monseigneur zabouski puis sur son duc posant sa main devant sa main pour refrêner un rire.

Elle avait vu plusieurs fois des bénédictions mais là Tixlu semblait vivre un cauchemar, cauchemar qui s'acheva pour la communion.
Diane semblait gagnée de la même stupeur qu'elle, Cela sera à noter dans les archives du Duché.
Martymcfly a écrit:
Erf... Comment avait-il pu oublier... ?!! Une cérémonie telle que la bénédiction du Très Haut pour le Conseil ducal était une bonne chose. Cela lui rappelait de bons souvenirs, mais aussi des mauvais. Quand il fut Duc régnant lui même, le seul qui n'avait pas assister à la bénédiction avait trahi le Duché...

Soupir profond alors qu'il pousse doucement la porte de la cathédrale encore entr'ouverte. La bénédiction avait débuté et trônait un officiant qu'il ne connaissait pas. Tiens... Ce n'est pas Son Eminence qui célébrait aujourd'hui ? Peut-être était elle souffrante, ce qui ne rassurait pas le Duc de Billy qui trempa discrètement son index dans le grand bénitier, se signant par la suite.

Cela l'étonnait mais il ne s'en formalisait pas. Après tout, il était également possible qu'elle se reposât dans ses appartements clermontois, attendant un événement heureux à célébrer. Pourtant cette cérémonie l'était. Normalement.

Marty fila s'installer le plus discrètement qu'il pouvait sur le siège qu'il connaissait bien et silencieusement, il écoutait la bénédiction, récitant le credo à son tour.
Tixlu a écrit:
Ah, ça s'améliorait... après le bizutage de la bénédiction, la communion sonnait récompense... Le prélat lui tendait pain et vin... cherchant des yeux le fromage, il se résigna à ne le point trouver... Le Seigneur est mon berger, dit-on... un bon fromage de brebis aurait été gouleyant avec ce vin.... tant pis...

Après une bouchée de pain, pas frais du jour hélas, il but une gorgée de vin, sur laquelle il s'attarda tout en restant de justesse dans les limites de la bienséance... Apparemment, l'église savait choisir le vin... tannique, sans trop, suave et boisé, celui-ci était un bon cru... Un bourgogne ?

A regret, le duc restitua la coupe au prêtre, attendant la suite des événements.
Zabouvski_le_jeune a écrit:
L'archevêque afficha un sourire de satisfaction. Il était heureux... le sentiment du devoir accompli, de la pieuse réalisation. Un duc et un conseil béni, voilà un beau cadeau à offrir au Très-Haut.

En même temps, la Grâce semblait apprécier le vin. Un vin de La Bussière sur Ouche, Côte-d'Or, une cuvée que le prélat avait réussi à rendre bonne au goût après maints essais infructueux. Il était fier...

Il restait à en faire profiter le reste des fidèles présents, ce qui fut fait avec l'aide du chapitre. Les chanoines s'étaient placés au bout de chaque allée et donnaient la communion.

Le prélat, quant à lui, était resté derrière l'autel et avait entre-temps invité le duc à se relever.

Venait l'envoi...


Prions aussi pour Son Éminence de Clermont et pour le succès de son voyage pastoral en terres lusophones.

Ceci ayant été dit, allez, mes frères et soeurs, dans la paix du Très-Haut!
Favdb a écrit:
FaVdB s'était réfugié dans l'ombre coloré de la nef, perdu au milieu des fidèles. Pour cette bénédiction il n'y avait pas eu de protocole imposé chaque membre du Conseil s'était placé à sa guise. Le déroulement de la cérémonie était conforme aux habitudes.
Puis il observa la bénédiction de sa Grâce Tixlu, un sourire aux lèvres, lorsque celui-ci se fit asperger. Mais déjà la fin de la bénédiction s'annonçait.
FaVdB qui était resté à proximité d'une travé libre en profita pour s'éclipser le plus discrètement possible.
Titan34 a écrit:
Titan suivait comme tout le monde la cérémonie, il ouvrit de Shocked Shocked , lorsqu'il vit sa Grâce inondée puis recouvert d'un torrent de boue.
Ce retenant avec beaucoup de mal de rire, il joignit ses deux mains devant sa bouche, faisant mine de prier pour réussir à se maintenir.
Il s'approcha du Chanoine en bout de l'allée et pris sa communion, la cérémonie étant terminé, il sorti discrètement, suivant favdb sur ses talons.
Galswinthe a écrit:
Galswinthe prit à son tour la communion, puis sortit de l'église après cette belle cérémonie.
Diane. a écrit:
Après avoir communié, Diane se dirigea vers la sortie de la cathedrale, au niveau des marches, elle attendit la Duchesse et Messire de Cheroy.
Natafael a écrit:
Nata avait suvi cette cérémonie avec attention, mais aussi étonnement!

Elle se souviendra longtemps de ce moment! Son Duc arrosé, enfumé, saupoudré...

Le sourire aux lèvres, elle alla communier puis remonta l'allée vers la sortie du lieu Saint!
Fur a écrit:
Fur alla communier...

Puis il se recueilli encore un instant pour la Gloire du Duché, de Son Eminence et en la mémoire de son illustre frère disparu il y a que trop peu de temps...


...

Puis lentement, il se dirigea vers la sortie
Diane. a écrit:
Elle attendait Jariane et aussi l'orleannais mais peut elle aurait elle la joie de le rencontrer dans une taverne de clermont.

Elle remit ses gants, sa patience n'était pas au rendez vous ce jour.
Jariane a écrit:
Jariane quitta la cathédrale non sans avoir salué ses confrères conseillers.

Sur le parvis, elle rejoignit la Vicomtesse Diane et salua le baron de Cheroy qui sortait à sa suite.

Enchantée de vous revoir messire de Cheroy, et merci d'avoir répondu à ma demande.
Je ne vous présente point Diane.

Elle regarda le jeune homme droit dans les yeux.

Si je vous ai demandé de venir, c'est pour vous demander d'accompagner Diane à la soirée prévue pour le roy et aussi j'aimerais un entretien avec vous à Saint nectaire.
Nous allons prendre congé, ici n'est point un lieu pour une conversation sérieuse, je vous dit donc à ce soir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cathédrale de Clermont   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cathédrale de Clermont
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Cathédrale de Clermont
» visite de la cathédrale
» La Cathédrale
» Diorama cathédrale Diablo
» [RP Fermé] Confession à la Cathédrale d'Aix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché du Bourbonnais-Auvergne :: Bureaux publics :: Archives de la gargote-
Sauter vers: