Duché du Bourbonnais-Auvergne

Forum Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ulrich_walker (DCD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
amandine0287
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 29
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 19/12/2008


Niveau: 2

MessageSujet: Ulrich_walker (DCD)   Mar 28 Avr 2009 - 21:23

Accusé reconnu coupable de Trouble de l'ordre publique (brigandage) le 23 avril 1457

Mise en acusation
Citation :
En ce 11ème jour de avril de l'an de grâce milCCCCLVII, Ulrich_walker comparaît devant le Juge Laure d'Orsenac, dicte Princesselaure présidant la Cour du Bourbonnais-Auvergne, et est mis en accusation par le Procureur Lanfeust de Troy, dict Lanfeust86 requérant pour le Duché.

*Les gardes font pénétrer l'accusé dans la salle d'audience.*
Ulrich_walker vous êtes de trouble à l'ordre public (brigandage).
Je rappelle ici à la Cour les lois qui ont été enfreintes :

Livre III : du code pénal

Titre B : Des délits et crimes

Article 3 : du trouble à l'ordre public
Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des personnes commise sur le territoire du Bourbonnais-Auvergne, ainsi que tout agissement ayant pour conséquence de nuire au bon fonctionnement de la communauté, pourront être considérés comme trouble à l'ordre public (brigandage, faux, machination, comportement malséant).
Le trouble à l'ordre public est puni par des peines allant de la simple amende à la peine de mort.

En effet Ulrich_walker a brigandé Demoiselle Sebelia sur les chemins de notre duché entre Lyon et Montbrisson dans la nuit du 5 au 6 mars 1457

L'enquête de nos Maréchaux d'investigation a pu nous apporter les preuves suivantes:

* Le Procureur tend le dossier à l'huissier qui s'empresse de le porter au Juge et à la Défense : *

Preuve 1 : http://img4.imageshack.us/img4/1843/assignationulrick.jpg
Preuve 2 :

Madame le prévot,

Je souhaite porter plainte après avoir subi un brigandage la nuit précédent mon arrivée icelieu.

J'étais sur le noeud avant Montbrisson.

05-03-2009 09:29 : Vous avez été racketté par Ulrich_walker

Pouvez vous faire le nécessaire car je me retrouve sans le sous et sans nourriture et je m'affaiblis de jour en jour.

Vous en remerciant,

Bien à vous,

Sebelia

*En ayant terminé avec l'acte d'accusation, le Procureur s'adresse plus particulièrement à l'accusé afin de l'informer de ses droits*

Vous avez le droit de vous faire représenter, à titre gracieux, par un avocat du Duché, dont voici l'adresse :

*tend un parchemin à l'accusé*

(forum officiel, les institutions Auvergnates, salons d'accueil du barreau des avocats)

et voici un document vous expliquant le Corpus Juris Civilis (code en vigueur sur le territoire du comté du Bourbonnais Auvergne) et ses procédures:

*Tend un second parchemin à l'accusé *

http://bourbon-auvergne.forumactif.com/affichage-des-lois-f9/

Avec votre permission, Messire le Juge, nous pouvons entendre maintenant ce qu'a à dire l'accusé.

L'accusation a appelé Martymcfly à la barre
Citation :
*Le Prévôt avait été appelé à témoigner lors d'un procès dont il avait mené l'enquête... enfin dont il avait repris l'enquête plutôt. Il n'avait pas grand chose à dire mais se présenta au tribunal pour apporter ce qui pourrait peut-être aider la Justice.*

Votre Honneur, Juge d'Orsenac, Sire Procureur de Troy, je viens présenter mon témoignage concernant ce dossier, en tant que Prévôt du Bourbonnais-Auvergne.

Quand j'ai pris mes fonctions après le décès du précédent Prévôt, j'ai récupéré une plainte qu'Apolonie avait reçu, il s'agissait justement de dame Sebelia.

Celle ci affirmait s'être fait racketé sur les routes entre Lyon et Montbrisson.

Quelques temps plus tard, le 11 avril précisément alors que je consultais les rapports de douane, j'ai constaté que l'accusé avait franchi les remparts de Polignac. J'ai aussitôt informé la maréchale Sonia80200 d'assigner à résidence le sieur Ulrich_walker, ce qui a été fait.

Je n'ai pas grand chose à rajouter et vous remercie de m'avoir écouté.

*Le duc de Billy retourna s'asseoir dans l'assemblée.*

Requisitoire
Citation :
Le procureur écoute attentivement le témoignage du Prévôt et constate l'absence de la victime et de l'accusé.

Madame le Juge, le Prévôt nous confirme bien que la victime a porté plainte contre l'accusé ici présent. L'accusé n'est pas venu se défendre ce qui prouve sa culpabilité.

Je demande une amende de 50 écus et deux jours de prison.

Merci votre honneur.

2ème plaidoirie
Citation :
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.


Témoignage de Ulrich_Walker
Citation :
Le temps de sa défense semblant être dépassé, il décide de s'appeler en tant que témoin, qu'est-il d'autres après tout en ces lieux à l'étrangeté byzantine. Sa haute silhouette s'avance à la barre, un demi rictus barrant sa face sérieuse, et sa voix rocailleuse roule comme les galets en la Garonne.

Sangdieu. Sont-ce là vos preuves ? Que le Prévôt confirme le fait qu'une personne a bien déposée plainte à mon encontre ? Et que je ne me sois point défendu face à si peu ? Voilà qui prouve ma culpabilité manifeste. Je puis, demain, accuser, tout autant, chaque personne de cette cour, et en déposer la confirmation manuscri(screen)te, avec le nom de mes assaillants et le nombre précis d'écus dérobés.

Jugez donc, puisque vous en mourrez d'envie, envoyez mes écus se perdre dans les limbes, et faites-moi goutez aux joies de vos geôles. Assurément, cela sera une repentance qui me fera grandement réfléchir.

Il ponctue d'un haussement d'épaules, indiquant tout le grand bien qu'il porte à cette péripétie, et s'enfonce en réflexions sur la manière dont les duchés francs gèrent leurs affaires, il y a là peu de matières à l'occuper, tant l'inventivité n'y est de mise, mais c'est déjà ça de patienté en attendant le verdict.


témoignage d'Ulrich_Walker
Citation :
**Un petit clerc, sourcil amusé en pointe, lui indique, d'un discret signe de plume sur le registre, qu'il peut encore, en tant qu'accusé appeler un second témoin à la barre, décidément, la justice ne lasse de le surprendre, avec un grognement ironique, le condotierri se rappelle lui même, après tout, tant qu'à être là.**

Foutre. J'oubliais. Si cela vous sied à ce point de me condamner, pour broutilles non prouvées, qu'au moins cela serve à votre duché. Je ne sais, trois jours de mines, quatre messes à l'église du bourg où je loge, de la mendicité en pénitence, une semaine de service en patrouille sur vos routes, allons, un crachat d'inventivité cornedrue ! De la prison dont je n'ai cure et une amende dont vous ne verrez mie et goutte, vous tenez à devenir la risée de votre populace ?

Enfin, je ne vais pas vous apprendre votre "travail"...

**Les guillemets sur le dernier terme sont clairement trop ironique pour passer inaperçus, et sur un nouveau haussement d'épaules, Ulrich Walker s'installe confortablement sur les bancs du tribunal, tout ceci reste bien trop farce pour en tenir réellement compte.**

(http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=559326&sid=fSxEzUzyZOdK3eUxLeQ83iMRS)


Verdict
Citation :
Nouvellement nommé Juge du BA, Fabien avait été chargé d'une affaire de brigandage, incriminant le sieur Ulrich Walker. Accusé qui brillait d'ailleurs par son absence.
Déjà fatigué de ses allers-retours incessants à Clermont et de son épouse qui allait bientôt mettre leur enfant au monde, le Juge n'était pas d'humeur. Et s'il y avait bien une chose qu'il détestait, c'était les accusés en retard à leur propre procès.
Enfin comme le disait la célèbre maxime, les absents ont toujours tort.
Il patienta toute la durée du procès, écoutant avec attention l'acte d'accusation, lu par le Procureur, les différents témoignages, et le réquisitoire dudit Procureur.

Il ne savait que penser de cette affaire.

Tout à coup, un grand fracas dans le tribunal, l'accusé fit son entrée. Regard désapprobateur du Juge, qui fit immédiatement signe aux gardes, qui vinrent se placer derrière le Sieur Ulrich, afin de parer à toute éventualité. Comme l'aurait fait un initié, il usa des failles de la Justice pour rattraper le temps de parole qu'il avait précédemment volontairement délaissé.

Fabien écouta l'accusé s'exprimer et nier en bloc l'accusation dont il était l'objet et les preuves qui constituaient le dossier. Ben tiens! Un accusé qui a raison! On aura tout vu!

Glissant une main sous son épaisse perruque blanche pour calmer une démangeaison, Fabien ne laissa échapper qu'un léger:

Hmm...

Mouais, pas trop convaincant.
Enfin quoi qu'il en soit, c'était à lui d'énoncer le verdict.
Et, alors que le bruit commençait à emplir la salle, et quje les rumeurs s'amplifiaient, il attrapa son marteau et frappa sans ménagement sur le socle de bois.

Silence dans la salle!
Que les gardes se saisissent de l'accusé et que tous prennent une pause, le verdict va être annoncer sous peu.

**********

Plusieures heures plus tard, une fois la salle à nouveau pleine, Fabien entra et retourna à sa place. Il fit taire les chuchotements en usant à nouveau de son marteau, puis dit:

Mesdames, Messieurs, moi, Fabien de la Fléchère-Marigny, Juge du Bourbonnais-Auvergne, pour et au nom du Conseil ducal et de sa Grâce Lanfeust de Troy, vais énoncer le verdict quant à l'affaire Ulrich Walker, en ce 23 avril 1457.

Regard à l'accusé.
Tu vas voir ce que tu vas souper toi...

Sieur Ulrich, j'espère que vous regrettez amèrement vos dernières paroles. Le Très-Haut ne saurait vous pardonner d'avoir blasphemer en mettant en doute la parole d'un Conseiller ducal, en la personne de sa Grâce Martymcfly. Comment votre parole primerait face à la sienne? Notre Codex dit, lui le premier, que la parole du Duc, d'un Conseiller ducal, d'un Maire, ne saurait être remise en cause. En cela vous bafouez une fois de plus nos lois, mais je suis assez clément en ce jour pour vous épargner d'un deuxième procès, savourez votre chance...
Quoi qu'il en soit, rien n'excuse votre geste, et si vous riez aujourd'hui de notre Justice, vous en rirez moins lorsque le moment sera venu et que le Très-Haut vous le fera payer en vous faisant récurrer les latrines du Paradis. Soit-il loué.
Mais revenons à ce qui nous intéresse, le verdict, et votre peine.

Profonde inspiration, puis:

Je vous déclare coupable de brigandage et vous condamne, Ulrich Walker, à payer la somme de 25 écus au Roy, et à 25 coups de fouet, par souci de symétrie, en place publique clermontoise.

Que les gardes se saisissent du coupable!
Il passera la nuit dans les geôles du Château en attendant l'application de sa peine... Les rats sauront lui être d'une agréable compagnie.

Il leva une nouvelle fois son marteau et frappa fortement, trois fois de suite, le socle de bois.

La séance est levée!

DOSSIER CLASSE LE 28 AVRIL 1457
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ulrich_walker (DCD)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ulrich_walker (DCD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché du Bourbonnais-Auvergne :: Bureaux publics :: Justice :: Casiers Judiciaires-
Sauter vers: